LES BLOGUES
24/03/2018 08:00 EDT | Actualisé 24/03/2018 08:00 EDT

Le tabac demeure un ennemi à combattre

Chaque jour dans notre grand pays, cent personnes décèdent d'une maladie reliée au tabagisme.

Getty Images/EyeEm

Récemment, la ville de Hamstead décidait d'interdire tout produit de tabac sur l'ensemble de son territoire. Que de chemin parcouru depuis les premières directives pour restreindre le tabagisme! Dire qu'il faudra recommencer tous ces efforts lorsque viendra le temps de combattre les effets délétères du cannabis.

Additionnez le nombre de personnes mortes du SIDA au Canada à celles mortes lors d'accidents de la route, aux suicides, aux incendies et aux empoisonnements accidentels et votre résultat sera encore inférieur au nombre de mortalités dues au tabagisme. Le tabagisme est toujours la principale cause de décès prématuré au Canada. Chaque jour dans notre grand pays, cent personnes décèdent d'une maladie reliée au tabagisme.

Selon l'Association pulmonaire canadienne : Les fumeurs sont beaucoup plus susceptibles de développer les maladies suivantes:

  • Maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC, y compris la bronchite chronique et l'emphysème)
  • Cancer du poumon
  • Cancer de la bouche, des lèvres, de la gorge et du larynx
  • Cancer du pancréas
  • Cancer du sein
  • Cancer du col de l'utérus
  • Cancer de l'estomac
  • Cancer du foie
  • Cancer du rein
  • Cancer de la vessie
  • Leucémie
  • Maladies du cœur (p. ex. crise cardiaque)
  • Problèmes de circulation
  • Hypertension
  • Cholestérol élevé (LDL)
  • Pneumonie
  • Grippe
  • Rhume
  • Ulcère gastroduodénal
  • Caries dentaires
  • Maladies des gencives
  • Ostéoporose
  • Troubles du sommeil
  • Cataractes
  • Problèmes érectiles

Le tabac fait aussi des victimes parmi les non-fumeurs à cause de la fumée secondaire et de la fumée tertiaire. La fumée secondaire est celle que l'on respire lorsqu'on se trouve à proximité d'un fumeur. « À elle seule, l'exposition à la fumée secondaire a causé 831 décès chez les adultes canadiens en 2002 ». La fumée tertiaire est formée des particules restées collées aux vêtements ou autres objets exposés à la fumée du tabac. Les études ont montré que cette fumée-là était aussi toxique. Dans la balance de ce qui détruit la santé, le tabac est un éléphant et les aliments oxydatifs sont une mouche; il convient de se le rappeler.

Dans la balance de ce qui détruit la santé, le tabac est un éléphant et les aliments oxydatifs sont une mouche; il convient de se le rappeler.

D'autant plus que l'industrie du tabac ne manque pas d'imagination pour lancer de nouveaux produits susceptibles de recruter et d'accrocher (lire aussi : rendre accro...) d'autres adeptes. Les cigarillos aromatisés font partie de cet arsenal de dépendance nouveau genre. Ne représentant pas un gros déboursé puisqu'ils s'achètent à l'unité, ces cigares à la vanille ou à toute autre saveur font la joie des plus jeunes et les initient lentement, mais tout aussi sûrement à la dépendance à la nicotine.

Le dernier harpon en liste : l'e-cigarette (prononcez i-cigarette, comme dans e-mail). La cigarette électronique, joliment appelée aussi la vapoteuse, est un gadget qui imite une vraie cigarette. Même dimension, même texture, même la combustion est simulée par une lumière qui rougit lorsqu'on inhale le produit. Mais voilà précisément où le bât blesse. Contrairement à ce que les fabricants voudraient bien laisser croire, l'inhalation de la nicotine et du propylène glycol qu'elle libère est loin d'être inoffensive. De plus, et ce n'est pas négligeable, l'effet addictif de la nicotine risque bien de conduire le nouvel adepte ou l'ex-fumeur vers la consommation de cigarettes ou de cigares réguliers.

En résumé les 3 consignes demeurent :

  1. si vous n'avez jamais fumé, ne commencez pas,
  2. si vous fumez, cessez et
  3. si vous avez cessé, ne recommencez pas.

Et dire que bientôt, comme soulignés d'entrée de jeu, nous aurons à écrire des mises en garde semblables sur les dangers du cannabis. On n'arrête pas le progrès !

Voir aussi: