LES BLOGUES
23/12/2017 08:00 EST | Actualisé 23/12/2017 08:00 EST

Faire vieux os

L'arthrose est la forme d'arthrite la plus courante, affectant trois millions de Canadiens.

Getty Images/iStockphoto

Nous devons à Madame de Sévigné (1626-1696) l'expression : ne pas faire vieux os. Cela signifiait : mourir jeune. Or, plus de trois siècles plus tard, justement, nous vivons plus vieux. Et nous faisons donc vieux os. Si on examinait par radiographies toutes les personnes de 55 ans et plus, on découvrirait des signes d'arthrose chez 80% d'entre elles. Pour certains, les premiers symptômes se manifestent dès l'âge de 45 ans.

Selon l'Enquête TYLENOL® sur la douleur chez les Canadiens, menée par Angus Reid Strategies, 67% des Canadiens de 45 ans et plus qui souffrent d'arthrose affirment que cette affection leur donne l'impression d'être plus vieux, et plus de la moitié (54%) disent se sentir déprimés lorsque l'arthrose les empêche de s'adonner à leurs activités et loisirs favoris. Cependant, la majorité veulent demeurer actifs (88 pour cent) et ne laissent pas cette affection déterminer ce qu'ils peuvent ou ne peuvent pas faire. (Réf. : L'Enquête TYLENOL® sur la douleur chez les Canadiens a été menée par Angus Reid Strategies, du 25 au 31 mars, par le biais d'une enquête en ligne auprès d'un échantillon aléatoire représentatif de 1020 adultes canadiens de 45 ans et plus souffrant d'arthrose. La marge d'erreur pour l'ensemble de l'échantillon est de +/- 2,2 %, 19 fois sur 20.)

L'arthrose est la forme d'arthrite la plus courante, affectant trois millions de Canadiens.

L'arthrose est la forme d'arthrite la plus courante, affectant trois millions de Canadiens. Elle se caractérise par une dégénérescence du cartilage des articulations synoviales (les articulations les plus mobiles du corps humain, comme le genou), et bien qu'elle puisse affecter n'importe quelle articulation, l'arthrose touche plus souvent les articulations des mains et les articulations portantes, comme celles des genoux, des hanches et du dos.

Une forte majorité des personnes qui ont répondu à l'enquête (90%) ont dû limiter leurs activités quotidiennes en raison de l'arthrose comme l'exercice physique (61%), les travaux ménagers (34 %), et le travail (28 %). Parmi les personnes ayant signalé ces limitations, plus de la moitié ont dû réduire leur participation à l'activité en question ou cesser complètement de la pratiquer.

« Trop souvent, je vois des patients aux prises avec l'arthrose qui sont déprimés, car ils ne peuvent plus s'adonner aux mêmes activités qu'avant. Lorsqu'il devient difficile pour le patient de préparer les repas, de faire une promenade ou même de travailler, cela peut vraiment l'affecter émotionnellement », souligne le Dr Thorne expert-conseil et directeur, The Arthritis Program (TAP), Southlake Regional Health Centre, Newmarket, Ontario. « Mais tout n'est pas perdu! Il existe des moyens efficaces de gérer la douleur, moyens qui peuvent aider ces personnes à reprendre leurs activités normales ». (Réf. : http://www.newswire.ca/fr/news-releases/la-douleur-de-larthrose-a-un-impact-physique-et-emotionnel-sur-les-canadiens-537864421.html )

Le Dr Thorne propose les options suivantes pour aider à gérer la douleur associée à l'arthrose :

  • Faire de l'exercice – Les exercices lents et réguliers aident à diminuer les symptômes d'arthrose, car ils permettent d'assurer que les muscles et autres tissus entourant les articulations ne s'affaiblissent pas. Incorporer les exercices d'amplitude et d'étirement et les exercices à faible impact, comme la natation, la marche, l'aérobie aquatique et le vélo d'exercice, peut diminuer la douleur tout en maintenant la force et la souplesse des articulations.

  • Protéger les articulations – Pour amoindrir la douleur lors de l'accomplissement des tâches quotidiennes, il faut éviter de mettre trop de pression sur les articulations touchées par l'arthrite. De plus, pour réduire le risque d'arthrose au niveau des genoux, il est recommandé de maintenir un poids santé, car cela réduira la pression exercée sur les articulations.

  • Envisager le recours aux médicaments en vente libre – Pour aider à soulager l'arthrose légère ou modérée et réduire la raideur des articulations, les professionnels de la santé recommandent souvent le recours aux médicaments en vente libre, tels que l'acétaminophène (exemple : TYLENOL® Douleurs arthritiques)

  • Avoir recourt au traitement par le chaud ou le froid – étant donné que la chaleur favorise la circulation sanguine, elle peut être appliquée sur les articulations arthritiques pour aider à réduire la douleur et la raideur. Si l'articulation est enflée, il est préférable d'appliquer du froid pour favoriser la constriction des vaisseaux sanguins et minimiser la douleur et l'inflammation.

Il est donc possible de vivre longtemps, faire vieux os comme le disait si élégamment Madame de Sévigné, avec un minimum de douleurs arthritiques.

Galerie photoLes billets de blogue les plus lus sur le HuffPost Voyez les images