LES BLOGUES
26/07/2015 09:10 EDT | Actualisé 26/07/2016 05:12 EDT

Amazones et cancers

Légende ou réalité, les Amazones font encore parler d'elles.

Shutterstock
cropped image of a female...

Légende ou réalité, les Amazones font encore parler d'elles. Une de mes amies, atteinte d'un cancer du sein, maintenant complètement guérie grâce aux progrès de la science, vient de m'y faire penser. Alors j'ai compulsé mes archives.

Ces Amazones, d'après la mythologie grecque, descendaient du Dieu Arès et de la nymphe Harmonie. Vrai ou faux, les légendes sont toujours séduisantes. On les imaginait jeunes et belles.Elles formaient une tribu de femmes courageuses et combattantes qui n'admettaient aucun homme. Elles avaient des relations qu'une seule fois par an dans l'unique intention de perpétuer leur race. Mais, attention ! Si par malheur elles mettaient au monde des garçons, les infortunés bébés étaient renvoyés illico à leurs pères présumés ou mieux elles les laissaient périr à la frontière de leur pays. Pas de pitié pour les mâles, contrairement à la loi chinoise.

Les Amazones, dès leur huitième année, subissaient une opération très douloureuse qui les privait de leur sein droit. Je me demande si l'anesthésie était au point à cette époque. Utilisait - on des herbes ou de l'alcool pour atténuer leur souffrance ? L'histoire ne le dit pas. Elles avaient une endurance incroyable digne d'un guerrier de l'Antiquité. Elles montaient à cheval avec une dextérité surprenante, mais tenez - vous bien, c'est le moment de le dire...en mettant leurs deux jambes du même côté comme le faisaient les séduisantes jeunes femmes en robes longues. Ajoutez à cela que l'ablation de leur sein droit leur permettait un tir à l'arc très précis ainsi, elles ne manquaient jamais leur cible.

Une autre légende parle du roi du Dahomey qui entretenait une armée de guerrières. Elles devaient rester vierges toute leur vie sous peine de mort On dit encore qu'un espagnol nommé Oreliana, aurait combattu au XVIe siècle des Amazones dans la forêt brésilienne sur les rives du fleuve Marafion qui prit ensuite le nom de fleuve des Amazones. Ce fleuve devint la grande artère économique de la forêt amazonienne. Au fait, par curiosité, chercher parmi les tableaux de Rubens celui intitulé Le combat des Amazones.

Mais là je m'écarte de mon sujet. Je voulais simplement divertir celles qui souffrent moralement et physiquement et qui, pour supporter leur mutilation, demande une reconstitution. Je les comprends aisément. Courage.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Recommandations pour éviter le cancer du sein Voyez les images