LES BLOGUES
14/02/2019 06:00 EST | Actualisé 14/02/2019 06:00 EST

Tomber en amour… enfin!

Bien que cela me fasse un peu peur parfois, parce que je suis encore une célibataire endurcie, je réalise que c'est ce que j'avais demandé à l'univers.

D'entrée de jeu, nous avons constaté que ce que nous attendions de l'amour, l'un et l'autre, se ressemblait énormément.
Hero Images via Getty Images
D'entrée de jeu, nous avons constaté que ce que nous attendions de l'amour, l'un et l'autre, se ressemblait énormément.

L'an dernier, j'écrivais un très beau texte pour la St-Valentin intitulé «À la recherche d'un tremblement de cœur». Dans celui-ci, je disais, entre autres, que de tomber en amour n'avait rien de simple et que c'est une des rares choses qu'il nous est impossible de commander ou de contrôler.

Je maintiens toujours cette affirmation, un an plus tard, à la différence que, maintenant, j'ai le bonheur de vous dire que je l'ai rencontré, mon tremblement de cœur.

Comme je l'espérais dans mes rêves les plus fous, ça a tout de suite cliqué très fort entre nous. En fait, nous nous sommes rencontrés une première fois pour un souper un certain vendredi soir et nous ne nous sommes plus quittés depuis.

Dès les premiers instants, ça coulait tout seul. C'était tellement agréable, facile, enveloppant que j'en arrivais même à oublier que j'avais une seconde adresse, au grand désespoir de mes deux chats.

Cela n'a absolument rien à voir avec un coup de foudre. C'est quelque chose de beaucoup trop serein et équilibré pour qu'on puisse le classer dans cette catégorie d'amour qui s'enflamme rapidement et s'éteint tout aussi rapidement.

Ça arrive quand ça doit arriver

Selon ma propre expérience, l'amour se pointe quand on est prêt à le recevoir. Si nous le bousculons, nous nous entêtons à vouloir accélérer les choses, je pense qu'il sera probablement voué à l'échec.

Pour ma part, bien que je l'ai attendu et espéré longtemps — avec un certain recul et une bonne prise de conscience — je constate aujourd'hui que la vie a bien fait les choses. Elle a placé cette personne sur ma route au bon moment, tout simplement. À titre d'exemple, mon fiston partait pour aller étudier à l'extérieur un mois après notre rencontre, laissant ainsi beaucoup plus de place dans ma vie et dans mon cœur pour une autre personne. (Oui, oui, je suis une maman-poule...)

Si mon amoureux était arrivé quelques semaines avant, probablement que ça n'aurait pas autant connecté entre nous parce que je n'étais pas complètement disponible. J'avais encore des choses à régler dans ma vie et dans ma tête et, probablement, encore quelques enseignements à intégrer.

Je ne dis pas que lui et moi sommes constamment perchés sur un nuage de bonheur, mais nous avons l'essentiel pour nous motiver à développer une relation significative: nous nous plaisons énormément et avons connu, l'un pour l'autre, cette secousse sismique qui confirme qu'il y a là quelque chose de tout à fait spécial entre nous.

La réciprocité

La réciprocité, c'est quelque chose de précieux et je pense que c'est ce qui nous a réunis d'abord et avant tout.

Je ne parle pas ici d'avoir les mêmes intérêts et passions dans la vie, car mon amoureux est un grand aventurier alors que je suis plutôt une grande philosophe.

Toutefois, d'entrée de jeu, nous avons constaté que ce que nous attendions de l'amour, l'un et l'autre, se ressemblait énormément. Et puis, nos besoins d'attention et d'affection sont carrément les mêmes, ce qui est tout à fait génial.

À vrai dire, je n'ai jamais rencontré quelqu'un d'aussi convaincu et engagé que l'homme qui partage ma vie présentement et, bien que cela me fasse un peu peur parfois — parce que je suis encore quelque part une célibataire endurcie — je réalise que c'est ce que j'avais demandé à l'univers.

Alors, merci à la vie, pour ce beau tremblement de cœur.

À LIRE AUSSI:

» La détresse psychologique de la génération numérique
» Pendant que nous attendons l'amour parfait
» J'ai essayé de trier les affaires de ma mère décédée avec la méthode KonMari et j'ai été plutôt surprise

La section des blogues propose des textes personnels qui reflètent l'opinion de leurs auteurs et pas nécessairement celle du HuffPost Québec.