LES BLOGUES
06/05/2018 08:00 EDT | Actualisé 07/05/2018 09:48 EDT

Se reconnecter à ses rêves

On vous a aussi demandé d'arrêter de rêver et de revenir sur terre.

Shutterstock

Est-ce que vous vous rappelez de ce que vous rêviez de devenir lorsque vous étiez enfants? À quel point, à ce moment-là, tout vous paraissait possible.

Et puis, vous avez pris quelques centimètres et les discours des grands ont fini par avoir raison de votre foi aveugle en un avenir prometteur.

On vous a alors demandé de devenir réaliste, raisonnable... On vous a aussi demandé d'arrêter de rêver et de revenir sur terre.

Revenir sur terre

Revenir sur terre... Il n'y a rien de plus démotivant et dénigrant que de se faire dire de revenir sur terre. Cette phrase porte un jugement sur notre capacité à discerner la réalité de la fiction. La plupart du temps, elle va même jusqu'à insinuer un certain manque d'intelligence. Du moins, c'est ainsi que ça peut être perçu par celui ou celle qui la reçoit.

Mais qu'est-ce que revenir sur terre exactement? Pour la personne qui désire être ou faire quelque chose qui sort un peu de l'ordinaire, est-ce une invitation à se fermer complètement à tout ce qui fait écho avec ce qu'elle est en réalité? Ou à étouffer ce qui vibre très fort au fond d'elle?

Je me rappelle à quel point ma mère détestait mon côté très créatif. Pour elle, c'était là le signe évident de certains troubles mentaux, tant et si bien que j'en suis venue à penser que je n'étais pas normale.

Pour elle, c'était là le signe évident de certains troubles mentaux, tant et si bien que j'en suis venue à penser que je n'étais pas normale.

Toutefois, je n'arrivais pas à avaler l'idée que ce qui me faisait tant de bien pouvait être quelque chose de mal. Pour moi, ça n'avait tout simplement pas de sens.

S'éloigner de sa véritable nature

Je ne suis pas le seul enfant qui a dû mettre de côté sa véritable nature pour arriver à plaire, être accepté et aimé par ceux qui, en principe, étaient mandatés pour prendre soin de lui.

Nous sommes plusieurs à avoir dû modifier notre personnalité ou modérer nos élans par solidarité pour la famille ou pour tout simplement pouvoir continuer à faire partie du clan.

Quand on y pense, comme c'est cruel de penser qu'on en vient à empêcher une jeune personne à s'épanouir, peu importe les raisons qu'on pourrait évoquer. Pour ma part, un enfant devrait toujours être amené à s'exprimer sans réserve afin qu'il puisse entièrement faire l'expérience de qui il est, car c'est en se connaissant davantage qu'il en viendra à faire de meilleurs choix pour lui.

Rêver à nouveau

Si nous sommes de ceux et celles qui ont dû abandonner leur rêve pour arriver à prendre la forme du moule, sachons que peu de choses dans la vie ne peuvent être corrigées ou réparées, suffit qu'on ait la motivation et la détermination nécessaires.

Nous ne pouvons pas éternellement nous cacher derrière des parents qui n'ont pas bien rempli leur rôle ou blâmer notre manque d'éducation pour nous donner la bonne conscience de rester là à ne rien faire, à nous plaindre ou à nous sentir désolés pour ce qui n'est pas arrivé et n'arrivera jamais.

Certes, les choses ne pourront jamais être tout à fait identiques à ce que nous avions imaginé à l'époque, mais nous avons encore la chance de faire en sorte de devenir cette personne qui sommeille en nous depuis toujours. Suffit tout simplement de le vouloir et, très important, de faire ce qu'il faut pour que ça arrive.

Pour vous aider dans votre cheminement vers une vie plus harmonieuse, visitez mon site web jackiebhamilton.com et aimez ma page Facebook.