LES BLOGUES
23/03/2019 06:00 EDT | Actualisé 13/05/2019 16:32 EDT

Toute ma vie, je me suis dit: «Je rêve de…»

S'il vous poursuit depuis des années, n'y voyez-vous pas le signe que votre «rêve» se doit d'être accompli, autrement, jamais il ne vous laissera tranquille?

Tony Anderson via Getty Images
Certains désirs, il faut bien l'admettre, nous poursuivront toute notre vie. Aussi longtemps que nous ne les aurons pas réalisés. C'est un peu comme s'ils faisaient partie de nous.

Peu importe l'âge que nous avons, nous avons tous probablement dit un jour: «Je rêve de...».

Pour ma part, à un certain moment dans ma vie, je rêvais de faire carrière dans la chanson. Toute petite, je rêvais de me marier avec un homme merveilleux, d'avoir plein d'enfants et d'habiter dans une jolie demeure au bord de la mer, l'endroit parfait pour écrire lorsque je serais devenue vieille. (Par vieille, j'entendais alors 40 ans... Haha!...)

Aujourd'hui, je réalise que, finalement, aucun de ces «Je rêve de...» n'est devenu réalité. Pour l'instant, du moins. (Eh oui, je suis une éternelle optimiste qui croit fermement que, parfois dans la vie, certains retards s'expliquent et sont nécessaires.)

Toutefois, je peux dire que j'ai vécu certain «c'est passé proche» qui m'ont véritablement donné de l'espoir. Par exemple, j'aurais pu réussir dans la chanson si j'avais persévéré. J'en suis convaincue.

Ces rêves qui nous poursuivent

Certains désirs, il faut bien l'admettre, nous poursuivront toute notre vie. Aussi longtemps que nous ne les aurons pas réalisés. C'est un peu comme s'ils faisaient partie de nous. Ils prennent la forme d'un appel constant et persistant à vouloir vivre à tout prix cette expérience en particulier.

Je vis présentement cette situation. Depuis mes dix ans, je me sens prédestinée à l'écriture. Pendant des années, j'ai essayé de faire et d'être quelqu'un d'autre, mais la vérité finit toujours par nous rattraper, et ce, même si on essaie de se berner soi-même.

Pour ma part, il n'y a rien qui me fait me sentir aussi bien et en équilibre que lorsque je suis en train de vivre mon rêve de «devenir une auteure». J'entends par ici que tout ce que je fais en lien avec l'écriture me rend incroyablement heureuse.

J'ai toujours vu ceci comme une mission de vie, comme quelque chose qui doit absolument faire partie de mon scénario. Cela n'a définitivement rien à voir avec un quelconque passe-temps.

Et vous? Quelle est cette chose qui vous vient en tête encore et encore et qui ne vous lâche pas depuis des mois et des années? N'y voyez-vous pas là le signe que celle-ci doit être accomplie, autrement, jamais elle ne vous laissera tranquille?

Je crois, personnellement, qu'un désir récurrent, c'est un message de notre âme qui tient mordicus à ce que nous vivions cette expérience, car elle fait partie du plan de notre vie.

Alors, pourquoi ne pas nous donner la chance de vivre cette expérience pleinement puisque, si nous nous y refusons, il y a fort à parier que nous nous sentirons toujours à moitié heureux et comblés, qu'il manquera toujours quelques pages importantes dans notre scénario de vie?

À partir de l'instant où nous nous ouvrirons à la possibilité que cette chose que nous désirons plus que tout puisse devenir possible, les circonstances favorables se mettront automatiquement sur notre route. C'est pourquoi il faut arrêter de bloquer ce qui a envie d'exister en l'accueillant tout simplement. Notre vie ne s'en trouvera qu'améliorée.

À LIRE AUSSI:

» L'amitié entre neurotypiques et neuroatypiques, ça se peut?

» J'ai travaillé comme dominatrice pendant 5 ans. Voici ce que ça m'a apporté

» Pas facile quand c'est gris

La section des blogues propose des textes personnels qui reflètent l'opinion de leurs auteurs et pas nécessairement celle du HuffPost Québec.