LES BLOGUES
19/08/2018 06:00 EDT | Actualisé 19/08/2018 06:00 EDT

Devrions-nous faire des concessions sur ce qu’on veut dans la vie?

Et si nous passions à côté de ce qui est réellement bon pour nous?

Est-ce toujours une bonne chose de tenir mordicus à ce que le résultat soit identique à ce que nous avons imaginé ou rêvé?
Pixabay
Est-ce toujours une bonne chose de tenir mordicus à ce que le résultat soit identique à ce que nous avons imaginé ou rêvé?

Nous sommes tous d'accord pour dire que nous n'arrivons pas toujours à obtenir ce que l'on veut dans la vie. Parfois, ce qui se présente à nous revêt un caractère tout à fait différent de ce que nous attendons et nous sommes alors mis devant un choix difficile: (1) Dire oui à quelque chose qui, nous le pensons, risque de nous décevoir à moyen ou long terme ou (2) prendre notre mal en patience et attendre encore un peu pour voir.

Décider du résultat

Je suis personnellement assez entêtée (ou sélective) dans ce que je veux obtenir de la vie. Toutefois, j'en arrive tout de même à me poser la question suivante: est-ce toujours une bonne chose de tenir mordicus à ce que le résultat soit identique à ce que nous avons imaginé ou rêvé?

Il y a une partie de moi qui pense que ce besoin de contrôle vient du fait que nous savons exactement ce que nous voulons et une autre qui me dit que nous laissons trop peu de latitude à la vie pour nous montrer des chemins qui, peut-être, seraient encore plus intéressants que les routes sur lesquelles nous nous acharnons.

Et si nous passions à côté de ce qui est réellement bon pour nous?

Et si, en nous fermant à tout ce qui n'a pas la forme, la couleur, l'odeur, la sensation de ce que nous recherchons, nous passions à côté de ce qui est réellement bon pour nous?

La peur de se tromper

Le fait est que nous avons tellement la trouille de nous tromper que nous préférons parfois ne rien obtenir plutôt que de nous retrouver avec ce que nous n'avons pas choisi au départ.

C'est pourquoi plusieurs d'entre nous n'oseront jamais se lancer, que ce soit en amour, en amitié, ou pour lancer sa carrière... Nous attendons la bonne occasion, le bon moment, la bonne personne, mais comment savoir exactement ce qu'il en est?

Ce petit quelque chose qui vibre

Je sais que cela n'a rien de scientifique, mais je pense qu'il faut ressentir un certain stimulus lorsque nous nous trouvons devant l'option ou la personne qui pourrait très bien être celle que nous attendons depuis longtemps, voire même depuis toujours.

Est-ce qu'on parle d'intuition? D'une certitude provenant d'on ne sait où?

Il faut que ça bouge à l'intérieur. Je parle ici de la zone des émotions. Il doit y avoir une certaine excitation, une certaine attirance ou motivation à vouloir poursuivre. Est-ce qu'on parle d'intuition? D'une certitude provenant d'on ne sait où? Peut-être...

En fait, la sensation que nous recherchons tous est tout ce qu'il y a de plus naturel et mystérieux à la fois; ça s'appelle «savoir, tout simplement». Sans analyse, sans raisonnement, nous voulons tous avoir cette conviction profonde que ce à quoi nous sommes sur le point de dire oui est véritablement ce que nous cherchons et avons besoin. C'est aussi simple que cela.

Est-ce utopique de penser que chacun trouvera l'objet de sa quête? Peut-être. Mais la beauté de la chose, c'est que, pendant ce temps, nous vivons de plus en plus dans la conscience de ce que nous sommes et ce que nous sommes est étroitement relié à ce que nous voulons.

À LIRE AUSSI:

» Est-ce que voyager nous rend Canadien?
» La mort lui va si bien
» Les hommes sont-ils à l'«anti-recherche» de l'amour?