LES BLOGUES
27/11/2016 08:03 EST | Actualisé 27/11/2016 08:03 EST

Des ballons gonflés à l'hélium

Pendant des années, il m'est arrivé de me coucher le soir avec cette conviction que j'étais carrément en train de passer à côté de ma vie. C'était un sentiment totalement asphyxiant qui, néanmoins, avait sa raison d'être puisqu'à chaque fois, il provoquait chez moi un certain regain de motivation.

Pendant des années, il m'est arrivé de me coucher le soir avec cette conviction que j'étais carrément en train de passer à côté de ma vie. C'était un sentiment totalement asphyxiant qui, néanmoins, avait sa raison d'être puisqu'à chaque fois, il provoquait chez moi un certain regain de motivation. Ainsi, je me promettais de faire telle ou telle chose. J'étais on ne peut plus convaincue et on ne peut plus convaincante. Mais, vous l'avez deviné, cela ne durait qu'un certain temps; puis, l'enthousiasme se faisait la malle.

Je récitais alors ma rengaine habituelle : «Mais ce n'est pas de ma faute ... Il y a toutes ces choses qui jouent contre moi. Ce manque de temps, d'énergie et d'argent.» Évidemment, vu sous cet angle, on ne pouvait pas me reprocher de ne pas prendre ma vie en mains. Mais foutaise que tout ceci! Le vrai portrait était le suivant : je préférais rester dans une vie ennuyeuse plutôt que de devoir affronter des obstacles.

Se complaire dans l'ennuyeux et l'ordinaire

Nous manquons tous de courage et de persévérance. Nous lambinons; faisons du surplace. Alors que nous n'arrivons même pas à nous rappeler si on dit proscratination ou procrastination, nous sommes passés médaille d'or dans le domaine. Nous savons, pourtant, à quel point il n'y a rien de plus démotivant et dommageable pour l'estime que de ne pas pouvoir compter sur soi. Il s'agit là de la plus grande des déceptions : se laisser tomber soi-même.

Chaque fois que nous manquons de cran pour faire ce qui nous semblerait juste, nous donnons la victoire à cette version de nous qui se complaît dans l'ennuyeux et l'ordinaire.

Prendre son mal en patience

Lorsque mes amies et moi avons la chance de nous rencontrer devant un bon souper arrosé de vin, je ne sais pas qui, du vin ou des paroles, nous étourdit le plus. Tous les sujets y passent... Ces rencontres servent d'ailleurs souvent de prétexte pour faire le point sur sa vie.

Une fois les anecdotes passées, les rêves de chacune refont surface. C'est alors que le flot des paroles ralentit pour faire place à un silence méditatif. Chacune fixe sa coupe de vin, comme si la coupe pouvait servir de boule de cristal pour prédire l'avenir.

Ça me fait tout drôle de penser qu'un jour, nous serons vieilles et que les sujets de discussion, eux, resteront inchangés. Ils resteront inchangés parce que nous nous serons contentées de parler, sans plus.

Comme c'est facile de penser que nous avons tout le temps devant nous. Et comme c'est facile de penser que ce qui doit nous arriver viendra de l'extérieur, suffit de prendre notre mal en patience.

Et si, tout simplement, la personne, l'occasion, l'événement que nous attendons n'existait pas? Si nous l'avions « fabriqué », histoire de nous sentir mieux avec notre conscience; histoire de nous sentir mieux avec notre paresse et notre manque de courage?

Pendant que nous attendons, nous nous enlisons dans la boue. Et plus nous attendons, plus il sera difficile de nous en sortir. Mais les efforts et la volonté sont trop souvent comme des ballons que l'on gonfle à l'hélium; ils finissent toujours par redescendre.

C'est pourquoi nous n'allons nulle part. C'est pourquoi nous nous retrouvons, année après année, autour d'une table avec de bons amis à nous demander ce qui ne va pas et à essayer de trouver un coupable pour expliquer pourquoi « nous ne sommes pas » et « nous ne possédons pas » alors que la personne responsable de tous nos échecs, désillusions et humiliations est assise à notre place en train de regarder partout sauf à l'intérieur d'elle-même.

Procurez-vous le Carnet de route pour manifester l'inattendu en visitant jackiebhamilton.com

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Comment avoir une meilleure estime de soi Voyez les images