LES BLOGUES
26/08/2018 06:00 EDT | Actualisé 13/05/2019 16:18 EDT

Pourquoi voulons-nous ce qui ne nous veut pas?

Il est parfois difficile d'expliquer pourquoi nous tenons mordicus à avoir ce quelque chose ou ce quelqu'un dans notre vie, et ce, malgré le fait que tout semble vouloir jouer contre nous.

Pixabay
C'est un peu comme si notre cœur se foutait carrément de notre tête.

Vous est-il déjà arrivé de réaliser que l'objet de votre désir est probablement à des années-lumière de se concrétiser, mais vous continuez tout de même à espérer que le dénouement en soit tout autrement?

Il est parfois difficile d'expliquer pourquoi nous tenons mordicus à avoir ce quelque chose ou ce quelqu'un dans notre vie, et ce, malgré le fait que tout semble vouloir jouer contre nous. Est-ce de l'entêtement? De l'acharnement?

C'est un peu comme si notre cœur se foutait carrément de notre tête. Le gros bon sens nous invite à faire du vent, mais il y a ce sentiment étrange qui nous tient captifs de notre fixation à atteindre notre objectif, nous obligeant à attendre encore et encore pour voir si, en fin de compte, il n'y aurait pas eu erreur dans le pronostic initial.

Comme nous aimerions démentir les faits, n'est-ce pas? Prouver à tous ceux qui nous regardent en se disant à quel point nous perdons notre temps, qu'ils se sont trompés, que nous avions raison de nous acharner de la sorte.

Je ne dis pas que c'est impossible, mais la véritable question est: est-ce que ça vaut la peine de mettre autant de temps et d'énergie pour obtenir ce qui, peut-être, n'est pas aussi générateur de bonheur que nous le croyons?

Quels sont les vrais motifs derrière tout cela?

Cette semaine, j'ai voulu me pencher sur la question, à savoir pourquoi nous voulons ce qui ne nous veut pas. Ici, je ne me base pas simplement sur mes expériences personnelles, mais sur toutes ces histoires que j'entends autour de moi, des gens qui sont convaincus d'arriver à ouvrir une porte dont ils ne possèdent pas la clé.

Si on se fie à l'adage qui dit que lorsque c'est compliqué, c'est mauvais signe, nous ne devrions pourtant pas rester dans une situation qui ne semble nous mener nulle part.

Nous ne sommes pas prêts à vivre ce que nous réclamons et c'est pourquoi nous cherchons à nous mettre dans des situations qui ne déboucheront sur rien.

Toutefois, comme je le disais en début d'article, notre décision de poursuivre ne s'explique pas toujours de façon rationnelle. Mais il reste que cela cache forcément quelque chose...

Le voulons-nous vraiment?

Mon premier réflexe est de penser que nous voulons parfois l'inaccessible parce que, justement, nous savons que ça n'arrivera pas. En un mot, nous ne sommes pas prêts à vivre ce que nous réclamons et c'est pourquoi nous cherchons à nous mettre dans des situations qui ne déboucheront sur rien.

J'ai ma propre histoire vécue ici. Pendant des années, j'ai essayé de trouver l'amour à l'autre bout du Canada pour camoufler le fait que, finalement, je n'étais pas prête (mais pas prête du tout) à être en couple.

Cultivons-nous l'autorejet?

Mon second réflexe est de croire que nous sommes peut-être atteints d'un quelconque syndrome qui nous incite à rechercher et à nous accrocher à toute situation qui nous fera vivre le rejet ou l'échec.

Vous savez, si une personne a la conviction d'être totalement nulle et insignifiante, il est fort possible qu'elle veuille inconsciemment continuer à cultiver le rejet puisque c'est là une émotion qu'elle connaît très bien et avec laquelle elle a appris à être à l'aise.

Voulons-nous défier le destin?

La troisième raison que je vois à cet entêtement de vouloir ce qui ne nous veut pas est de carrément avoir envie de défier le destin.

Nous voyons ceci comme un challenge, un défi à relever. En réalité, nous accordons plus d'importance et de gain à atteindre notre objectif qu'à l'objectif lui-même.

Peu importe les raisons qui nous font continuer à désirer une situation ou une personne qui, visiblement, ne nous désire pas, il est temps pour nous de réaliser à quel point tout ceci nous tire vers le bas, car il n'y a rien de plus improductif que d'attendre après quelque chose qui ne viendra probablement jamais.

À LIRE AUSSI:

» Télécoms: les aînés désavantagés par les pratiques de vente trompeuses et agressives

» Desjardins: que feront les aînés après la disparition des guichets?

» Comment embaucher et faire croître son entreprise?