LES BLOGUES
14/02/2018 09:00 EST | Actualisé 14/02/2018 09:00 EST

À la recherche d’un tremblement de cœur

J'ai envie d'un tremblement de cœur qui va sûrement virer toute ma vie à l'envers, mais ça m'est égal, car nous serons deux pour la remettre à l'endroit.

Paffy69 via Getty Images

Je trouve que la St-Valentin est une fête sympathique, qu'on soit en couple ou en solo. C'est pourquoi, ça ne me rend pas amère de ne pas être celle qui recevra des fleurs ou qu'on sortira dans un beau restaurant. En fait, je suis plutôt du style à être heureuse pour les autres et non pas du style à les envier. Toutefois, cela ne veut pas dire que je n'aimerais pas...

Bien sûr que j'aimerais aussi pouvoir profiter de cette journée spéciale pour me pavaner fièrement au bras de mon homme. J'imagine d'ailleurs combien les premières St-Valentin doivent être romantiques... Quand tout est fait et dit pour plaire et charmer. (Soupir)

La secousse sismique

Ça a l'air tout simple, l'amour, mais ça ne l'est pas. Pourquoi? Parce que c'est l'une des rares choses qu'il nous est impossible de commander et de contrôler.

Essayez de tomber en amour de force pour voir... Ou, à l'inverse, essayez de résister aux phéromones quand elles se mettent de la partie.

De ce fait, on peut dire que l'amour est un sentiment tout à fait mystérieux qui semble se présenter quand ça lui tente. Il n'y a rien de logique là-dedans. D'ailleurs, combien de fois nous sommes-nous entendus dire : « Ce serait la personne parfaite, mais... il manque un petit quelque chose. »

Pour que l'amour véritablement puisse s'établir entre deux personnes, ça prend un tremblement de cœur.

Hé bien, ce petit quelque chose, c'est la secousse sismique. Pour que l'amour véritablement puisse s'établir entre deux personnes, ça prend un tremblement de cœur. Rien de moins.

Il faut que le malaise s'installe. Que la pensée devienne confuse, que la chaleur monte le long de la colonne vertébrale et que le cœur menace de sortir de la poitrine. Ça ressemble à une crise cardiaque, je sais, mais c'est le genre de crise à laquelle, habituellement, on survit. En fait, lorsque ça nous arrive, on a l'impression d'être plus vivant que jamais.

Alors, avis à tous ceux qui ont peur de tomber en amour, il ne faut surtout pas redouter les tremblements de cœur, car ce sont là des catastrophes naturelles extrêmement rares qui risquent de ne pas se reproduire avant longtemps.

Quoi de plus triste qu'une existence sans perturbations atmosphériques! Pour ma part, je dois bien l'avouer, c'est magnitude zéro à l'échelle de Richter, et ce, depuis un bon petit bout de temps. Bon, okay, quelques petites secousses de temps à autre, mais rien pour ébranler mon monde.

Pour ma part, je dois bien l'avouer, c'est magnitude zéro à l'échelle de Richter, et ce, depuis un bon petit bout de temps.

Ce que j'aimerais réellement, c'est de sentir le sol se dérober sous mes pieds. Perdre totalement le contrôle. Que ma tête - qui m'incite toujours à m'éloigner de l'amour parce qu'elle a peur de ne pas savoir quoi en faire - se fasse, une fois pour toutes, clouer le bec par mon cœur qui, désormais, aura son mot à dire.

J'ai envie d'un tremblement de cœur qui va sûrement virer toute ma vie à l'envers, mais ça m'est égal, car nous serons deux pour la remettre à l'endroit.

Je veux un tremblement de cœur d'une magnitude de 6. Rien de moins.

Galerie photoLes billets de blogue les plus lus sur le HuffPost Voyez les images