LES BLOGUES
17/11/2015 10:29 EST | Actualisé 17/11/2016 05:12 EST

À toi, belle France

J'aurais aimé que chaque personne qui lance un cri de haine ait voyagé un petit peu. Pour s'ouvrir sur la vie, mais également pour cesser d'avoir peur de l'inconnu.

Chère France, j'ai pris du temps à t'écrire, je ne savais pas trop quoi te dire, ni comment te le dire. Au début, j'avais envie de parler contre ceux qui t'ont blessée vendredi dernier. Ensuite j'avais envie d'écrire sur les commentaires haineux que j'ai vu passer. Mais, tu sais quoi, je préfère te parler d'amour. T'as été le premier pays à m'accueillir avec mon p'tit sac à dos en solo et je te dois beaucoup. J'ai de la peine pour toi, mais j'ai de la peine pour nous tous aussi.

On m'avait dit de faire attention à Paris, que ça pouvait être dangereux pour une fille seule de voyager là-bas. Et tu sais quoi, je ne me suis jamais sentie aussi bien dans les rues d'un pays que dans le tien. J'ai de la peine de voir que des gens peuvent venir t'attaquer comme ça. Toi la Ville Lumière, la ville des amoureux sur le pont.

Chère France, je suis de tout cœur avec toi. Ceux qui t'ont fait du mal ont réussi à secouer les gens un peu partout dans le monde. On ne touche pas à Paris, on ne touche pas à la France. Je sais qu'avec ton histoire, qu'avec tout ce que tu as vécu, tu vas être plus forte qu'eux. On ne cesse de venir t'attaquer depuis quelques années et tu continues de rester debout, encore plus grande, encore plus inspirante. Tu ne fais que leur démontrer qu'avec ton peuple, qu'avec les gens qui y habitent, qui y vivent, qui y tombent amoureux, que rien n'est assez puissant pour vous faire plier les genoux.

Ma France, grâce à toi, j'ai découvert qu'il n'y avait rien à mon épreuve. Grâce à toi, j'ai réalisé à quel point rencontrer des gens, parler de notre culture et échanger avec de purs inconnus était l'une des plus belles richesses que quelqu'un pouvait s'offrir. J'aurais aimé que chaque personne qui donne son opinion sur les événements, chaque personne qui lance un cri de haine, ait voyagé un petit peu. Pour s'ouvrir sur la vie, mais également pour cesser d'avoir peur de l'inconnu.

Depuis plus d'un an, il y a un peu de toi en moi. Il y a un peu de ta force à chaque fois que je fais face à une épreuve. On dit qu'une femme peut faire peur aux hommes par son trop grand caractère, par son indépendance et par sa détermination. Je vois qu'on n'est pas tellement différentes. Tu fais peur également aux plus faibles que toi. Ces hommes ont peur de toi. Par ta force tu les fais sentir faibles. Par ton caractère ils se sentent inférieurs, alors ils t'attaquent.

Ma belle, je retournerai dans tes rues, je retournerai me faire caresser l'âme par ton histoire et ta beauté. Reste forte! La force, l'amour et l'intelligence gagneront sur l'ignorance.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Les Français en deuil Voyez les images