LES BLOGUES
21/04/2018 13:55 EDT | Actualisé 21/04/2018 16:57 EDT

Agissons ensemble pour protéger l’eau et la mettre en valeur

«L’eau et les écosystèmes qu’elle abrite nous procurent de nombreux bienfaits, tous les jours, gratuitement et sans même que nous nous en rendions compte.»

BlackJack3D via Getty Images

Le Québec possède 3 % des réserves en eau douce renouvelable de la planète. Véritable or bleu et fierté collective, l'eau douce occupe 10 % du territoire québécois. Or, elle coule dans des dizaines de milliers de rivières et dans plus de trois millions de plans d'eau. En préserver la qualité et l'abondance relève du défi. Gardiens de cette ressource précieuse, nous avons donc fait le choix d'en faire une gestion intégrée par bassin versant, au bénéfice des générations actuelles et futures. Nous avons fait le pari d'accroître la concertation et la responsabilisation des divers acteurs de l'eau et de la population à l'égard de l'eau et des écosystèmes aquatiques, en misant sur des partenaires collaboratifs.

Dans ce domaine, les organismes de bassins versants (OBV) et les tables de concertation régionales (TCR) jouent un rôle clé, partout dans nos régions. C'est la raison pour laquelle j'ai annoncé récemment que notre gouvernement accordait un financement durable à ces organismes de concertation qui agissent sur le terrain.

En effet, c'est dans un budget historique accordé à la mission environnementale, avec une hausse de 29%, que notre gouvernement a ajouté une enveloppe de 30 M$ sur trois ans pour soutenir la mission globale des 40 OBV du Québec et celle de l'organisme qui les représente, le Regroupement des organismes de bassins versants du Québec (ROBVQ). À cela s'ajoute une enveloppe de 5 M$ sur cinq ans pour permettre aux organismes de bassins versants de réaliser leurs plans directeurs de l'eau déjà approuvés et, éventuellement, aux TCR de réaliser les plans de gestion intégrée régionaux qu'elles préparent à l'échelle de segments du fleuve Saint-Laurent. Ces outils de planification indispensables liés à chaque bassin versant fixent localement les priorités d'action pour répondre aux enjeux régionaux de l'eau.

Si la vie est née de l'eau sur notre planète, c'est encore en protégeant l'eau que nous préserverons la vie.

Je suis très heureuse d'avoir pu signifier ainsi à ces partenaires indispensables toute l'importance qu'ils jouent dans la gestion intégrée de l'eau au Québec. Présents sur le terrain, ils mobilisent au quotidien les acteurs concernés du milieu : les gens d'affaires, le milieu agricole, les industriels, les élus municipaux, les groupes communautaires et regroupements de citoyens et les communautés autochtones. En leur garantissant un financement à la hauteur de leur mission, c'est un grand pas que nous venons de faire pour une gestion intégrée de l'eau au Québec.

L'eau et les écosystèmes qu'elle abrite nous procurent de nombreux bienfaits, tous les jours, gratuitement et sans même que nous nous en rendions compte. Par ailleurs, collectivement, de nombreux enjeux liés à l'eau nous interpellent. Pensons aux nouveaux polluants comme le plastique, à l'érosion des berges, à la dégradation des milieux humides et des écosystèmes aquatiques, aux inondations, à l'arrivée d'espèces envahissantes.

Devant ces enjeux, nous sommes chanceux de profiter de la vigilance et du travail des OBV et des TCR. Ils connaissent nos cours d'eau et nos plans d'eau. Ils contribuent à la conciliation des divers usages et permettent de convenir des gestes à privilégier et des actions à entreprendre. En plus de préserver l'eau, ils la mettent en valeur.

Avec ces organismes dynamiques à mes côtés, je serai en mesure de lancer en 2018 la Stratégie québécoise de l'eau. Je suis confiante que nous nous donnerons alors les moyens de répondre pleinement aux enjeux auxquels nous avons à faire face. Des changements sociétaux s'imposent pour aller plus loin dans notre protection de nos ressources en eau et lutter contre les changements climatiques qui les touchent de front. Si la vie est née de l'eau sur notre planète, c'est encore en protégeant l'eau que nous préserverons la vie.

Jamais un gouvernement n'a fait autant en environnement : mise en œuvre de la Norme véhicules zéro émission, traçabilité et décontamination des sols, Loi sur les milieux humides et hydriques, nouvelle Loi sur la qualité de l'environnement, mise en œuvre de la Stratégie québécoise sur les pesticides, entre autres. Le dernier budget de mon collègue le ministre des Finances M. Carlos Leitao nous donne les moyens de nos ambitions pour continuer dans la même lignée.

À la veille du Jour de la Terre, et devant les défis qui sont les nôtres sur le plan environnemental, allons plus loin. Plus loin pour le climat, pour la biodiversité alors que chaque geste que nous posons s'inscrit dans le mouvement mondial de lutte contre les changements climatiques. J'invite donc toute la population du Québec à joindre le mouvement, car c'est ENSEMBLE que nous pouvons faire une différence en faveur d'un nouveau Québec plus vert et plus sobre en carbone.