LES BLOGUES
08/03/2013 09:18 EST | Actualisé 08/05/2013 05:12 EDT

La journée de la femme, cette aberration

Les droits des femmes ne sont pas l'affaire d'une petite journée. Nous sommes attaquées, harcelées, violentées, violées tous jours. Alors nous luttons tous les jours.

AP
An activist of the Ukrainian feminist group FEMEN stands on a fence during a protest at the 43rd Annual Meeting of the World Economic Forum, WEF, in Davos, Switzerland, Saturday, Jan. 26, 2013. (AP Photo/Keystone/Jean-Christophe Bott)

Le 8 mars est une aberration. Un jour pour mettre la question du droit des femmes à l'honneur mais qui est surtout un beau prétexte aux blagues potaches et à l'humour sexiste décomplexé. Les présentateurs cèdent à place à leurs collègues féminines, quand ils ne se coiffent pas eux-mêmes d'une perruque, les magasins regorgent de promotions spéciales. "La femme", ce concept vendeur. D'ailleurs au Maroc, ils savent lier l'utile à l'agréable: à la journée international du droit des femmes succède la semaine du cheval. Savoureux n'est-ce pas?

Mais je vais vous faire une révélation: les droits des femmes ne sont pas l'affaire d'une petite journée. Nous sommes attaquées, harcelées, violentées, violées tous jours. Alors nous luttons tous les jours.

Chers sexistes, vos fleurs, vous pouvez vous les enfoncer. Profondément.

Quant à nous, nous continuons notre combat. Jour et nuit. Nous le connaîtrons pas le repos tant que nous n'aurons pas gagné.

Voici notre manifeste radical Femen pour le 8 mars.

VOIR AUSSI

Galerie photo Féminisme: des suffragettes aux Femen Voyez les images