LES BLOGUES
23/07/2018 09:37 EDT | Actualisé 23/07/2018 09:37 EDT

Arrêtez de penser que le célibat est une maladie!

Je n'arrivais pas à comprendre pourquoi d'autres femmes, qui n'avaient rien de plus que moi, arrivaient sans problème à rencontrer des hommes prêts à s'engager et à les traiter avec respect.

Klaus Vedfelt via Getty Images

Il faut que je l'admette, avant de comprendre les mécanismes inconscients des relations amoureuses, j'ai longtemps pensé qu'il me manquait un morceau. Ou que le morceau en question était brisé et qu'il fallait que je trouve une façon de le réparer. Je n'arrivais tellement pas à comprendre pourquoi d'autres femmes qui n'avaient absolument rien de plus que moi arrivaient sans problème à rencontrer des hommes prêts à s'engager et à les traiter avec respect.

Forcément, il devait y avoir quelque chose qui ne tourne pas rond à l'intérieur de moi-même, je devais souffrir d'un trouble psychologique quelconque, je devais être névrosée ou psychotique et je ne m'en rendais juste pas compte. Ne dit-on pas que les fous ne savent pas qu'ils sont fous? Bref, j'ai sérieusement douté de ma santé mentale.

Mais il était aussi important que je comprenne que mon célibat n'était pas le symptôme d'une maladie que je devais guérir.

C'est certain que j'ai pris conscience que j'avais des choses à régler à l'intérieur de moi-même. Parce que vraiment, c'est la clef. Mais il était aussi important que je comprenne que mon célibat n'était pas le symptôme d'une maladie que je devais guérir. Et c'est drôlement dénigrant quand les personnes autour de nous nous font sentir, de façon plus ou moins subtile, qu'on est en quelque sorte une mésadaptée sociale si on n'est pas en couple. Il ne faut pas se le cacher, la pression sociale est énorme dans notre culture concernant le célibat. Si tu restes seule un petit peu trop longtemps, c'est que tu n'es pas normal, que t'as quelque chose qui cloche, qu'il y a définitivement quelque chose qui ne tourne pas rond là-dedans.

Le problème, c'est le brouillard

Pour démystifier tout ça, je vais utiliser une métaphore. Imaginez que vous êtes en train de marcher dans un épais brouillard. Une vraie purée de pois. Vous essayez de retrouver votre chemin vers la maison, mais vous n'arrivez pas à voir plus loin qu'un mètre devant vous. Le fait que vous n'arrivez pas à voir plus loin qu'un mètre veut-il dire qu'il y a quelque chose qui ne fonctionne pas bien avec vos yeux? Vos yeux sont-ils pour autant brisés ou malades? Bien sûr que non, le problème, c'est le brouillard!

Donc, si vous tournez en rond dans votre vie amoureuse depuis des lustres, que vous vous retrouvez toujours dans la même dynamique indésirable ou avec le même type de partenaire, c'est que vous êtes dans le brouillard de vos schémas inconscients. Vous n'êtes ni brisé-e ni malade: le problème, c'est le brouillard. Le problème, ce sont vos schémas inconscients. Avoir des schémas inconscients n'est pas une maladie; 100% des êtres humains en ont. Ça fait simplement partie de la condition humaine.

En fait, si vous fonctionnez bien en société, que vous avez un travail, que vous êtes autonome et responsable dans votre vie, ça veut dire que tout fonctionne bien dans votre esprit. Évidemment, si vous souffrez de problèmes de dépression ou de grande anxiété, vous devriez faire appel à un thérapeute qualifié, c'est vraiment la meilleure chose à faire.

Mais si tout fonctionne bien dans votre vie sauf vos relations amoureuses, vous n'avez rien à guérir ou à vous réparer. Tout ce que vous avez à faire est d'augmenter votre niveau de conscience concernant vos schémas amoureux. Il faut faire lever le brouillard. Une fois que le brouillard est levé, il n'y a plus de problème. Dans ma méthode de coaching pour aider les célibataires, j'enseigne une technique qui s'appelle la métaconscience. Cette technique, lorsque combinée à d'autres outils et exercices, permet de désapprendre les mécanismes automatiques inconscients qui contrôlent votre vie amoureuse et qui vous ramènent constamment dans les mêmes situations indésirables.

Cette technique de la métaconscience est plutôt simple: vous devez développer le réflexe de vous observer dans vos interactions avec les autres, et plus particulièrement dans vos interactions avec le sexe opposé. Dès que nous savons quels sont les mécanismes inconscients que nous devons désapprendre, nous pouvons, grâce à cette technique, commencer le processus de désamorçage progressif des automatismes qui nous font toujours tomber dans le même panneau. Et graduellement, le brouillard disparaît.

Vous devez à la fois désapprendre vos schémas inconscients et les remplacer par d'autres, plus appropriés, qui vous permettront enfin de laisser entrer l'amour dans votre vie...

J'imagine que vous l'avez deviné, c'est beaucoup plus facile à dire qu'à faire. Étant donné que ces mécanismes sont inconscients et qu'ils vous habitent depuis si longtemps que vous croyez qu'ils font partie de votre identité, vous aurez beaucoup de mal à vous en sortir tout-e seul-e. C'est un peu comme si on demandait à un poisson de se rappeler comment il a appris à nager.

Votre façon d'interagir avec les autres et plus précisément avec le sexe opposé, c'est la façon dont vous avez appris à «nager» socialement dans votre enfance, si je peux m'exprimer ainsi. On pourrait donc dire que lorsque vous arrivez à lever le brouillard de vos schémas inconscients, par la même occasion, vous devez apprendre une nouvelle façon de nager. Vous devez à la fois désapprendre vos schémas inconscients et les remplacer par d'autres, plus appropriés, qui vous permettront enfin de laisser entrer l'amour dans votre vie...

À LIRE AUSSI:

» Célibataire à 42 ans: voici comment j'ai appris à y trouver mon épanouissement
» Ce qu'on essaie d'étouffer finit toujours par remonter
» Qu'est-ce que ça prend pour vivre libre et heureux?

À VOIR AUSSI: