LES BLOGUES
16/02/2018 08:34 EST | Actualisé 16/02/2018 13:30 EST

Ski ou glisse? Les JO clarifient

Tous les quatre ans les Jeux Olympiques viennent clarifier le vocabulaire et remettre les pendules à l'heure.

Guy Thibaudeau
La Pente-à-Neige au Parc Ignace-Bourget à Montréal offre une initiation aux plaisirs d’hiver en milieu urbain.

Depuis l'arrivée du « sno » ou de la planche à neige si vous préférez on a procédé à neutraliser ou même à dénaturer le ski pour « accommoder » ou ne pas offusquer les nouveaux arrivants, les planchistes. Ça semble être dans notre nature.

Mais à tous les quatre ans les Jeux Olympiques viennent clarifier le vocabulaire, remettre les pendules à l'heure pour nous faire voir que les sports de glisse sont ceux qui n'impliquent que la « glisse » soit le bobsleigh, la luge et le skeleton.

Le sport que nous pratiquons tous dans les centres de ski n'est-il pas le ski? Et n'est-ce pas le ski qui est à l'origine de tout ce qui se pratique maintenant sur les mêmes pistes?

Au tout début on pratiquait le ski de randonnée et de descente sur le même équipement. Avec l'évolution nous en sommes arrivés à différentier entre ski alpin et ski de fond avec un équipement plus spécifique aux différentes options. Dans les années 60 le monoski a fait son apparition, puis le snowboard, les snowblades, etc... Les planchistes diront bien que les origines de leur sport proviennent du surf et du skateboard; on a en effet été inspiré par ces activités estivales pour développer une nouvelle façon d'utiliser les pistes de « ski ».

Le ski ne comporte-t-il pas toutes les sous-activités suivantes? Ski alpin, ski de fond, snowboard, monoski, ski acrobatique, saut à skis, télémark, biathlon, et j'en oublie sans doute.

On pourrait toutefois parler de centres de ski et de glisse là où des glissades sur tubes en toboggans ou en luges est aussi disponible comme au Massif de Charlevoix, au Versant Avila du Sommet St-Sauveur, des Glissades St-Jean-de-Matha et autres qui offrent des activités plus diversifiées.

Prendre goût au ski en milieux urbain

Le ski alpin est une belle façon de mieux apprécier l'hiver. Au Québec nous bénéficions d'un très grand nombre de stations à proximité des grands centres urbains. Il faut tout de même faire un petit bout de chemin pour y accéder. Arrivent les centres d'initiation en milieu urbain.

Depuis quelques années déjà l'Association des Stations de Ski du Québec (ASSQ) a installé dans certaines municipalités du Québec des mini-pentes d'apprentissage avec accès gratuit pour les 5-8 ans. A chaque fin de semaine jusqu'au 11 mars cinq sites « Expérience maneige » offrent un premier contact avec le ski ou la planche pour les très jeunes, équipement et accompagnement professionnel inclus.

Ces sites se trouvent au Centre de la Nature de Laval, au Parc Michel Chartrand à Longueuil, au Domaine de Maizerets à Québec, au Parc du Centenaire à Dollard-des-Ormeaux ainsi qu'au Parc Jacques-Cartier de Gatineau en marge du Bal de Neige. A noter pour une journée de relâche scolaire.

La « Pente-à-Neige » au Parc Ignace-Bourget à Montréal

On inaugurait samedi dernier un nouveau centre d'apprivoisement de l'hiver dans le Sud-ouest de la métropole au Parc Ignace Bourget. On y propose une gamme d'activités hivernales pour tous les âges et pour tous les goûts, accessible en métro et à prix modique.

La pente de ski, idéale pour les débutants, est munie d'un tapis de remontée. L'équipement et l'accompagnement professionnel sont aussi disponibles à prix raisonnable.

Une pente pour la glissade sur tubes a aussi été aménagée sur un monticule beaucoup plus imposant et qui procure une expérience excitante pour jeunes et moins jeunes. On peut aussi amener son propre traineau ou « crazy carpet » pour profiter librement de la glissade.

Un vrai centre de « glisse » donc en plein milieu urbain.

Loppet Gatineau ce week-end

Ce sera la 40e édition de la Loppet Gatineau dans le Parc de la Gatineau ce week-end. Il s'agit, avec le Marathon Canadien de ski (week-end dernier), d'un des plus importants événements de ski de fond au pays. Huit parcours seront au programme des trois jours, débutant aujourd'hui. Des courses de 2km allant jusqu'à 51km en classique et en style libre sont offertes. Deux parcours linéaires de 51km (classique et skate) seront présentés au départ du stationnement P17 dans la Municipalité de La Pêche. Ces deux parcours traverseront le Parc de la Gatineau du nord au sud sur des pistes remarquablement belles.

La hausse des températures, la pluie de jeudi et un mercure prévu près de point de congélation ce week-end laissent entrevoir des conditions rapides pour les plus de 2200 participants aux différentes épreuves.