LES BLOGUES
16/03/2018 09:00 EDT | Actualisé 16/03/2018 09:00 EDT

Le printemps arrive, mais c’est bien encore l’hiver en montagne

La tempête de neige de cette semaine a laissé dans la majorité des régions du Québec un couvert neigeux frais digne d'un début d'hiver.

Jocelyne Trudeau
Un employé s'affaire à dégager une terrasse de plus de 50 centimètres de neige mercredi au Mont Sutton en Estrie.

Rien ne laisse entrevoir un printemps imminent ces jours-ci même s'il arrivera mercredi. La tempête de neige de cette semaine a laissé dans la majorité des régions du Québec un couvert neigeux frais digne d'un début d'hiver. C'est l'élan qu'avaient besoin les stations de ski pour soutenir le goût de skier jusqu'au week-end de Pâques, le dernier en importance de la saison.

Nous sommes tout de même à la mi-mars et les choses peuvent virer au printemps aussi vite qu'elles nous ont relancés dans l'hiver cette semaine surtout avec la force du soleil.

Néanmoins, nous aurons du ski d'hiver pour quelques jours avec des températures près du point de congélation de jour et passablement au-dessous de zéro la nuit. Excellente formule.

Excellent week-end pour les sports de neige

Si vous êtes resté sur votre appétit cet hiver, les prochains jours devraient vous permettre un certain rattrapage. Toutes les régions ont reçu d'importantes accumulations, le couvert de neige est excellent partout et le soleil devrait enfin être avec nous pour plusieurs jours. Tout ce qu'il faut pour bien profiter des derniers jours de l'hiver.

Ski alpin sans restriction partout

Aucune restriction en ski alpin pour les prochains jours. Après quelques journées de poudreuse et de ski parfois difficile pour les skieurs moins forts, les pistes seront pour la plupart damées et offriront du bon ski facile. Lors de notre passage au Mont Sainte-Anne lundi et Stoneham mardi, avant la tempête, les conditions y étaient déjà excellentes.

Skiez tôt pour le meilleur ski de fond

Le ski de fond et la raquette se pratiqueront aussi sans trop de restrictions, mais la neige risque d'être plus facile pour le fartage tôt en journée. Les températures près du point de congélation et les chauds rayons de soleil de Mars pourront rapidement transformer la neige ou la rendre collante. Mais les nuits froides laissent entrevoir plusieurs heures de bon ski en matinée chaque jour.

Les températures près du point de congélation et les chauds rayons de soleil de Mars pourront rapidement transformer la neige ou la rendre collante.

Malgré les apparences hivernales, la saison de patinage sur glaces naturelles est maintenant terminée partout au Québec. Seules les patinoires réfrigérées demeurent en service.

Dix-sept millions $ pour la montagne à Tremblant

L'annonce est venue lundi. Mont-Tremblant investira de façon importante en montagne pour la première fois depuis la fin des années 90. Dix-sept millions dans plusieurs secteurs dont le remplacement du télésiège triple Lowell Thomas au sommet du versant Nord par un quadriplace débrayable. Cela augmentera la capacité de remontée de ce secteur de 33%. Reste à espérer que cette nouvelle remontée de plus de 5 millions $ fonctionnera dorénavant 7 jours sur 7 contrairement aux 3-4 jours/semaine du Lowell Thomas présentement. Lorsque le Lowell Thomas ne fonctionne pas les skieurs doivent tous redescendre jusqu'en bas ce qui augmente inutilement les files d'attente des remontées du bas soient l'Expo et le Duncan Express.

Le chalet du sommet, Grand Manitou, sera aussi agrandi de 400 places et rénové cotés restauration, cafeteria, crêperie et sanitaires. Le bâtiment construit en 1993 contribue énormément au confort de skier à Tremblant dont le sommet est très souvent venteux et froid. La construction de ce chalet en plus de la télécabine (fermée) par Intrawest au début des années 90 a confondu les sceptiques : on a quand même réussi à rendre plus confortable une montagne reconnue pour son froid.

Des nouveaux sous-bois

Cinq nouveaux sous-bois répartis dans différents secteurs du versant Nord viendront augmenter le nombre de pistes de 96 à 101 sans pour autant ajouter du terrain dans le secteur de la nouvelle remontée.

Nouveaux canons à neige et dameuse

Tremblant a aussi prévu augmenter l'efficacité de son système d'enneigement artificiel en ajoutant 31 canons aux 1000 déjà en service comme quoi on n'a jamais assez de capacité en ces temps de changements climatiques.

La poudreuse c'est beau, mais pour la très grande majorité des skieurs le damé est beaucoup plus facile à skier, beaucoup plus agréable.

Une nouvelle dameuse sera aussi acquise pour la prochaine saison. Tremblant en a 13, ce qui permet dans des conditions idéales de reconditionner 60 des 96 pistes selon Niel Champagne v.-p. responsable des opérations montagne. La poudreuse c'est beau, mais pour la très grande majorité des skieurs le damé est beaucoup plus facile à skier, beaucoup plus agréable. Bien compris à Tremblant.

Les passes 2019 déjà en vente

Depuis une semaine ou deux, les passes pour la saison prochaine dans les centres alpins sont déjà disponibles. Si vous n'êtes pas déjà détenteur de passe de saison dans une station sachez que l'achat d'une passe 2019 vous permet, dans la plupart des cas, de skier gratuitement pour le reste de la présente saison.

Les centres de ski de fond pour leur part attendent au début de la saison suivante pour débuter leur campagne de fidélisation via les passes de saison. Seuls les parcs de la SEPAQ profitent de la fin de saison pour fidéliser immédiatement leurs membres. C'est toujours plus facile de renouveler lorsqu'il y a encore de la neige et du bon ski qu'en début d'une prochaine saison quand la neige se fait souvent attendre. La majorité n'a cependant pas appris ça.

Owl's Head se prépare à changer de mains

Il semble que les chèques de paye des employés du centre Owl's Head en Estrie parviendront des nouveaux propriétaires à compter du début avril. La transaction annoncée depuis près d'un an a connu des complications cet hiver, mais il semblerait que le flambeau devrait passer de la famille Korman à Gilles Bélanger de Sommet Memphrémagog.

Fondateur de la station en 1965, Fred Korman prévoit toujours demeurer impliqué dans l'équipe de gestion. La station de Mansonville est cependant plus que mure pour du sang neuf, pour une cure de rajeunissement et des investissements majeurs, entre autres en remontées mécaniques, en enneigement artificiel et en logistique organisationnelle générale.

À suivre...

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost