LES BLOGUES
23/08/2016 18:03 EDT | Actualisé 24/08/2017 01:12 EDT

Cher toi, qui veux changer le monde

Ce n'est pas les causes qui manquent. Informe-toi. L'important, c'est d'en choisir une qui te touche et que tu sauras t'approprier. Tu seras appelé à en parler et sensibiliser les gens autour de toi. Présentement, je peux te dire que la crise des réfugiés a drastiquement besoin de toi.

Très souvent, vous m'écrivez un truc du genre: «Salut Guillaume! J'aimerais vraiment ça faire de l'aide humanitaire moi aussi... mais je ne sais pas comment faire ni où aller pour ça!!» Ça fait qu'aujourd'hui, je prends le temps de vous répondre comme du monde.

Premièrement: merci! La planète a dramatiquement besoin de gens comme toi, qui se préoccupent des enjeux de l'humanité et qui veulent contribuer! Deuxièmement, voici le meilleur conseil que je peux te donner: «Vas-y!» Le reste va se faire tout seul. Tu ne le regretteras pas et ça va changer ta vie. Voici tout de même quelques trucs et conseils d'un gars qui fait ça depuis 10 ans.

1. Sauver les p'tits pauvres en Afrique

Oublie ce cliché. On va mettre de quoi au clair: il y a de fortes chances que les «pauvres» soient plus heureux que toi. Ce n'est pas parce qu'un peuple vit différemment ou plus simplement que ça doit changer. Tu n'es pas là pour imposer ta mentalité de Nord américain.

2016-08-19-1471644496-5189484-Sauverlemonde.jpg

2. Quelle cause choisir?

Ce n'est pas les causes qui manquent. Informe-toi. L'important, c'est d'en choisir une qui te touche et que tu sauras t'approprier. Tu seras appelé à en parler et sensibiliser les gens autour de toi. Présentement, je peux te dire que la crise des réfugiés a drastiquement besoin de toi.

3. Quel organisme choisir?

En fait, ce n'est pas nécessaire. Si tu es le moindrement débrouillard et dégourdi, je te conseille fortement de te pointer tout simplement là-bas, par toi-même ou avec un/des ami(s). La vie est bien faite, tu vas rapidement te faire des alliés sur place. Ps: ça ne veut pas dire que ce sera facile. Tu risques de faire plein d'erreurs... mais tu vas tellement apprendre de l'expérience!

4. Tu te sentirais plus en confiance avec un organisme?

Je comprends ça. Je suis certain qu'en fouillant sur internet des mots du genre «stages», «humanitaire» et «coopération», tu vas trouver. Ce ne sont pas les organismes qui manquent au Québec. Si tu veux faire un voyage de clown humanitaire, écris-moi, je vais te conseiller.

5. Tu es une goutte d'eau dans l'océan

Enlève tout de suite de ta tête l'idée que tu vas changer le monde. Par contre, tu peux avoir un impact incroyablement significatif dans la vie d'une personne ou d'un groupe de gens. Tu peux changer des p'tits mondes. Reste réaliste et choisis tes combats. C'est comme ça que tu peux avoir les meilleurs résultats.

6. Tout le monde a quelque chose à offrir

Pense à ce que tu peux et veux offrir... mais ne planifie pas trop. Sois surtout à l'écoute des besoins des lieux, prêt à travailler en équipe, prêt à devoir faire plein de tâches connexes et t'adapter sans cesse. Ne t'acharne pas inutilement à une idée ou un projet. Tu es là pour aider, pas pour booster ton ego.

7. Ce n'est pas obligé de te coûter cher

Oublie les hôtels et les restaurants. La vie de touriste, c'est cher et pas nécessaire. Il y a des méthodes économiques et beaucoup plus intéressantes pour faire des rencontres formidables (AirBnB, auberges de jeunesse, camping, CouchSurfing, etc.). Cuisine ta propre bouffe, tu vas tellement économiser et manger plus santé. Avec un peu de débrouillardise, tu trouveras souvent des organismes et/ou des locaux qui peuvent te fournir des repas. Utilise la magie des réseaux sociaux. Il y a généralement des groupes Facebook pour les gens qui s'impliquent pour la même cause, à la même place. C'est souvent des communautés qui s'entraident beaucoup. Aussi, tu peux faire du sociofinancement (je te suggère www.Generosity.com), c'est une façon très accessible et efficace de ramasser des sous pour des projets humanitaires!

8. Le meilleur cadeau que tu peux offrir n'est pas matériel

Combien de fois j'ai vu des gens avec le gros sourire et plein de bonnes intentions, débarquer avec des gros sacs de jouets afin de les distribuer aux enfants. Cinq minutes plus tard, le sourire laisse généralement place à la colère, les jouets sont détruits et les enfants s'entretuent pour un gogosse en plastique. C'est comme aller dans le milieu d'une cage pleine de gorilles affamés, avec une banane dans les mains... c'est une très mauvaise idée! Anyway, tu peux offrir des choses beaucoup plus importantes et précieuses: compassion, projets, écoute, amitié, connaissances, aptitudes, sécurité, souvenirs impérissables, etc.

9. Tu n'es pas là pour avoir une nouvelle photo de profil et plein de likes

J'aimerais te dire de ne pas prendre de photos du tout. Parce que c'est une manière très efficace de détruire le moment et de donner l'impression aux gens qu'ils sont une attraction ou des animaux dans un zoo. Par contre, je comprends que c'est parfois important et nécessaire. Sans photo, il est difficile de montrer aux gens notre travail, les sensibiliser et faire des levées de fonds.

10. Prends soin de toi

Respecte tes limites. Tu es là pour prendre soin des autres, alors commence par montrer l'exemple en prenant soin de toi. On a besoin de toi. Si tu n'es plus fonctionnel et trop épuisé, tu ne peux plus aider.

11. Est-ce que c'est dangereux?

Ça dépend où et quand. Généralement pas du tout, mais parfois... énormément. Informe-toi auprès des avertissements du gouvernement du Canada et des médias. Mais informe-toi surtout auprès des locaux. Ne prends pas de risques inutiles et ne fais pas le héros. On a besoin de toi, en vie.

12. Surtout... oublie tout ce que je t'ai dit!

Ne t'arrête pas à mes conseils. Rappelle-toi que c'est juste l'opinion d'un seul gars. Fais ta propre opinion et trace ton propre chemin. Mais surtout... VAS-Y!

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Réfugiés syriens: Comment vous pouvez aider Voyez les images

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter