LES BLOGUES
09/05/2015 07:12 EDT | Actualisé 14/05/2016 05:12 EDT

Les médias de l'avenir

LE MONDE EN 2025 - Les médias de l'avenir sont agiles, vifs et intimes. Ils font peu de cas de leurs prédécesseurs et des méthodes de travail d'autrefois. Il y a un véritable pouvoir à aller chercher dans la compréhension de ce phénomène. Ceux qui s'accrochent au pouvoir des médias traditionnels vont presque certainement le perdre.

Ce billet fait partie d'une série de blogues célébrant les 10 ans du HuffPost, série pour laquelle nous avons invité des experts à réfléchir sur la prochaine décennie dans leurs domaines respectifs. Pour découvrir leurs blogues, visitez notre section Le monde en 2025.

Il fut une époque où l'arrivée à la station-service faisait retentir une cloche. Le conducteur n'avait qu'à rester assis pendant qu'une douzaine de préposés en uniforme remplissaient le réservoir du véhicule, prenaient la pression des pneus, jaugeaient l'huile, nettoyaient le pare-brise et frottaient les chromes jusqu'à ce qu'on puisse les utiliser comme miroirs. Avant son départ, le conducteur recevait souvent une carte routière tandis que ses enfants héritaient d'un animal en peluche.

La qualité du service était spectaculaire, considérant que le seul bien requis était un plein d'essence.

C'est l'image qui m'est venue en tête lorsque j'ai été invité à une émission de télé qui m'avait inexplicablement classé parmi les personnes les plus intéressantes de l'année. (Il faut croire que l'année n'avait pas été des plus intéressantes.)

Les préparatifs de cette émission étaient à la mesure du traitement qu'on recevait jadis dans les stations-service. Mon entrevue avec Barbara Walters ne devait durer que deux minutes, mais près de 50 personnes ont envahi mon bureau et se sont relayées durant des heures pour l'aménager. Elles y ont installé une telle quantité d'équipement que le plancher aurait très bien pu céder. Des manutentionnaires et des traiteurs ont fait place à une autre équipe de techniciens et de traiteurs. Une partie de la Sixième Avenue a même été fermée temporairement. Au final, plus de gens ont été mobilisés pour ce segment que je ne comptais d'employés dans ma propre compagnie.

Cet exemple illustre bien le chemin parcouru en quelques années. Le monde ne change pas, il a déjà changé. Les dirigeants des médias traditionnels ne font que commencer à s'en rendre compte.

Si vous vous cramponnez encore aux attributs du passé, il est temps de lâcher prise. Les nombreuses couches d'équipement qui séparaient les créateurs de contenu de leur auditoire ont tout simplement disparu. Elles ne reviendront jamais et vous avez manqué leurs funérailles. L'entrepôt où toute cette quincaillerie a fini ses jours a déjà été rasé pour faire place au siège social d'une entreprise technologique dont vous n'avez pas encore entendu parler.

Les médias de l'avenir sont agiles, vifs et intimes. Ils font peu de cas de leurs prédécesseurs et des méthodes de travail d'autrefois. Il y a un véritable pouvoir à aller chercher dans la compréhension de ce phénomène. Ceux qui s'accrochent au pouvoir des médias traditionnels vont presque certainement le perdre.

Les chefs de file de ce nouvel environnement sont ceux qui réussissent à valoriser l'apport de leurs lecteurs, de leurs auditeurs et de leurs spectateurs. Le public d'aujourd'hui est en quête d'authenticité. L'Américain moyen préfère YouTube à Geraldo Rivera, car il fait davantage confiance à son voisin qu'aux grands médias. (Bien entendu, dans ces deux cas, il faudra toujours quelqu'un pour départager symboliquement le contenu de qualité des « selfies » pris dans la salle de bain.)

Nul ne peut prédire quel sera l'impact des technologies dans dix ans. La plupart de nos hypothèses seront considérées farfelues en fin de compte. Ceux qui tireront leur épingle du jeu ne seront pas nécessairement les partisans de l'application vidéo Periscope ou Meerkat. Le mode de diffusion du contenu sera important, mais secondaire. En revanche, les principes de base d'interaction humaine et de respect demeureront essentiels. Ils seront toujours aussi efficaces, peu importe la technologie employée.

Faites rire les gens, faites-les réfléchir et faites-leur ressentir des émotions. Soyez sincère et dites la vérité telle que vous la percevez. Accordez plus d'importance à vos principes qu'à vos intérêts. Vous n'êtes plus un acteur de scène, mais une voix qui doit percer la rumeur de la foule. Laissez votre public enrichir et amplifier votre contenu, et soyez assez humble pour être à l'écoute de leurs intuitions. Ces quelques principes vous garantiront un succès monstre. Appliquez-les à la lettre et vous pourrez changer le monde.

Ceci étant dit, je tiens à féliciter le Huffington Post pour ses 10 ans d'innovation et de succès. Plusieurs s'en sont moqués lorsqu'il est devenu le premier média non traditionnel à pouvoir poser une question au président des États-Unis. Il était impensable qu'Internet joue un si grand rôle. Une décennie plus tard, nous nous demandons maintenant si les médias traditionnels ont encore la moindre importance.

Le jour où les médias traditionnels seront relégués aux oubliettes et iront rejoindre les commis de station-service des années 1950 n'est pas si lointain. J'ai déjà hâte de voir ce que le Huffington Post écrira à leur sujet.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost Voyez les images

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter