LES BLOGUES
25/05/2015 11:59 EDT | Actualisé 25/05/2016 05:12 EDT

Je me souviendrai toujours de Montréal

L'annonce a été faite récemment: à partir d'aujourd'hui, lundi 25 mai, les commerces du centre-ville de Montréal seront ouverts 24 heures. Des personnalités politiques se sont exprimées sur le sujet.

Le ministre du Tourisme, Dominique Vien, déclarait: «Le magasinage est une activité prisée par les touristes. Prolonger les heures d'ouverture est un bon argument pour attirer les touristes dans la métropole.»

De son côté, le maire de Montréal, Denis Coderre, rappelait : « En établissant une zone touristique unique dans laquelle les commerces pourront ouvrir 24 heures par jour, 7 jours par semaine, nous répondons à la fois aux demandes de nos détaillants et à celles de leurs clients.

Montréalaise de longue date, je me sens très concernée par l'actualité de notre métropole. Tout récemment, le 17 mai dernier, nous célébrions l'anniversaire de la fondation de notre ville. Pour la petite histoire, Montréal fut créée sur une île du fleuve Saint-Laurent le 17 mai 1642.

En ce qui me concerne, dans mon Afrique natale, où j'ai passé mon enfance, l'idée de m'établir loin de la terre de mes ancêtres n'avait jamais effleuré mon esprit. Le destin en a voulu autrement. Mais surtout, oui surtout, maintenant, il faut bien l'avouer: ce « cheminement imprévu » me procure de grandes satisfactions.

Quand l'avion qui me conduisait de la France au Canada atterrissait à Montréal le 23 janvier 1996, j'étais loin d'imaginer que cette ville occuperait une place aussi importante dans mon existence. C'est le cas de le dire. Détentrice d'un permis d'études délivré par l'ambassade du Canada à Paris, je me rendais à Sherbrooke pour entreprendre ma scolarité. Autre fait non négligeable : j'ai foulé le sol de cette ville alors que l'hiver battait son plein.

Ce dont je suis certaine, c'est que consciemment ou inconsciemment, volontairement ou involontairement, nos expériences de vie deviennent nos références : nous n'y pouvons rien !

Il n'était pas loin de 16h lorsque - après une escale à l'aéroport Pearson de Toronto - nous arrivâmes à l'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal. En fait, autrefois, au moment de mon arrivée, la dénomination était différente : aéroport international Montréal-Dorval. Pour honorer la mémoire du premier ministre du Canada Pierre-Elliott-Trudeau, le nom fut changé le 9 septembre 2003 et c'est depuis le 1er janvier 2004 que ces changements entrèrent en vigueur...

L'aéroport est un endroit hautement symbolique pour les personnes qui viennent s'établir dans un autre pays. C'est dans cette atmosphère que les premiers contacts s'établissent avec la population locale. Comme on dit au Québec : « Je me souviens... »

Depuis cette époque-là, mes liens avec mon environnement ne cessent de se raffermir. Du coup, actuellement, Montréal représente une partie de ma vie sur le plan académique, professionnel et personnel.

En 2014, j'avais été embauchée par la ville de Montréal et la Société de développement communautaire de Montréal pour combler un poste d'agente de recherche.

Dans le cadre de mes fonctions, j'ai participé activement au troisième Sommet des citoyen(ne)s sur l'avenir de Montréal. En effet, parmi les tâches à accomplir, je devais réaliser des recherches sur des sujets variés. Par exemple, je concevais des travaux sur la démocratie participative et la revitalisation urbaine intégrée. Je dois dire c'était plaisant d'aller sur le terrain pour recueillir des informations et rencontrer toutes les parties. J'aime réaliser la collecte des données auprès des organismes œuvrant dans des domaines variés.

Dans le même ordre d'idées, en tant que Montréalaise, j'apprécie énormément la diversité de la population montréalaise. Bien sûr, je suis Montréalaise et fière de l'être. J'y vis depuis fort longtemps. Le temps, lui, continue, inexorablement, son avancée.

En fait, à y regarder de plus près, mes activités quotidiennes jouent un rôle essentiel : celui de développer et raffermir mes liens avec mon lieu de résidence. Comme vous l'avez certainement compris, j'éprouve toujours un immense plaisir quand vient le temps de faire découvrir notre île à mes connaissances qui viennent d'ailleurs. Puisque les boutiques centre-ville ouvriront désormais 24h, assurément, ces horaires seront bénéfiques.

Quand l'été s'installe, Montréal expose son paysage humain afin de montrer la richesse de sa population. Ça bouge, ça bouge ! Ça se passe comme ça chez nous ! Pour moi, Montréal est une ville fière de sa diversité. Une ville inclusive. Une ville qui vit au rythme de sa diversité...

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

L'hiver à Montréal

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter