LES BLOGUES
17/12/2018 12:23 EST | Actualisé 17/12/2018 13:30 EST

Les futurs travailleurs pauvres… d’Aéroports de Montréal

Assez, c’est assez! Il faut en finir avec le bal de la sous-traitance et les attaques de l’oligarchie contre les travailleurs et travailleuses.

Mohd Hafiez Mohd Razali / EyeEm via Getty Images
ADM a servi un ultimatum à ces employés: accepter d'ici le 28 décembre une réduction de salaire de 30% ou être mis à pied et remplacés par des sous-traitants.

Le concept de travailleur pauvre, vous connaissez?

Que diriez-vous si on vous proposait un petit bonus à moins d'un mois avant Noël? Génial, non? Mais si ce bonus était plutôt une compression salariale de 30% à prendre ou à laisser, car si vous n'acceptez pas avant le 28 décembre, on peut vous mettre à pied et vous remplacer par des sous-traitants... Pas mal moins intéressant, n'est-ce pas?

C'est pourtant le cadeau de Noël qu'Aéroports de Montréal (ADM) vient de faire à 93 employés de l'accueil et du bureau des permis.

ADM a servi un ultimatum à ces employés: accepter d'ici le 28 décembre une réduction de salaire de 30% ou être mis à pied et remplacés par des sous-traitants.

Pourquoi Aéroports de Montréal en est réduit à cela?

Sont-ils en difficulté financière? Non, pas du tout. Le nombre de passagers explose et ADM récolte d'importants bénéfices. Alors, que se passe-t-il? ADM veut réduire ses coûts avant de réaliser des projets d'expansion. Il assure par ailleurs qu'aucune perte d'emploi ne surviendra durant la période des Fêtes...Ouf! On a eu peur. En outre, ADM souhaite que le syndicat lui présente une solution permettant le maintien à l'interne des emplois menacés.

SUR LE MÊME SUJET:

» Possibles mises à pied à l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau

Mais voyons un peu ce que représentent ces coupes, monétairement et humainement. Les huit dirigeants d'ADM se sont partagé 1 million$ en boni l'an dernier —en boni, pas en salaire — pour eux, une coupe de 30% de leur salaire (sans toucher leur «petit» boni, bien sûr) voudrait sans doute dire qu'il leur faudrait couper le caviar, le champagne et le jet privé.

Mais pour les 93 travailleurs — et leurs familles — dont on veut couper le salaire, cela représente couper dans l'essentiel, pas dans le superflu: même le saucisson de Bologne, communément appelé «baloney» par ceux qui le consomment, ne sera plus à leur portée tous les jours. Certains travailleurs et travailleuses d'ADM gagnent actuellement, après 20 ans de service, 30 000$ par année, alors avec une coupure de 30%, ils deviendront des travailleurs pauvres.

Qu'est-ce qu'un travailleur pauvre?

C'est un travailleur dont le salaire ne lui permet pas de combler ses besoins de base: manger, se vêtir, avoir un toit sur la tête. Déjà de nombreux travailleurs doivent recourir aux banques alimentaires en fin de mois...

Et ADM ne sont pas les seuls à faire des profits tout en voulant de plus en plus réduire le statut de leurs travailleurs à celui de travailleurs pauvres. Les banques et plusieurs autres employeurs qui affichent des profits époustouflants en font autant. C'est la ronde des profits pour le 1% et de l'appauvrissement pour les autres.

N'attendons pas que les travailleurs et travailleuses du Québec soient tous dans la même situation, levons-nous tous pour dire que c'est assez — supportons les travailleurs d'ADM, car les supporter, c'est nous aider nous-mêmes.

Disons aux 1% que, dorénavant, une attaque contre des travailleurs d'une de leurs entreprises est une attaque contre tous les travailleurs et que nous nous lèverons pour défendre nos droits.

Appuyons les employés d'ADM et tous les travailleurs dont le futur est de devenir des travailleurs pauvres ou des chômeurs. Assez, c'est assez! Il faut en finir avec le bal de la sous-traitance et les attaques de l'oligarchie contre les travailleurs et travailleuses.

À LIRE AUSSI:

» Nul besoin de choisir entre la protection de la planète et la création de richesse

» Refuser des soins de santé aux migrants en situation d'irrégularité est une violation du droit international

» La souveraineté du Québec plus pertinente avec le PQ ou QS?

La section des blogues propose des textes personnels qui reflètent l'opinion de leurs auteurs et pas nécessairement celle du HuffPost Québec.