LES BLOGUES
26/09/2018 06:00 EDT | Actualisé 26/09/2018 06:00 EDT

Non, les Autochtones ne sont pas des Amérindiens

Le terme «amérindien» n’est pas acceptable, puisqu’il signifie littéralement «indien d’Amérique». Les Premières Nations ne sont pas des «Indiens», donc pas plus des «Indiens d’Amérique».

Nous sommes en 2018 et le Québec, tout comme le Canada, a depuis longtemps reconnu que les Autochtones forment des peuples. Les Premières Nations ont droit au respect, au premier chef dans les livres qui servent à instruire les jeunes qui fréquentent nos écoles.
Getty Images
Nous sommes en 2018 et le Québec, tout comme le Canada, a depuis longtemps reconnu que les Autochtones forment des peuples. Les Premières Nations ont droit au respect, au premier chef dans les livres qui servent à instruire les jeunes qui fréquentent nos écoles.

Ce texte a été écrit en réaction à cette chronique du JdM: Le mot à 1,6 million $

Cher M. Martineau,

Encore une fois, vous tombez à bras raccourci sur les peuples autochtones et les leaders des Premières Nations. Dans votre texte «Un mot à 1,6 million $» publié le 19 septembre, vous blâmez gratuitement et sans même avoir vérifié les faits ceux que vous qualifiez de «tenants de la rectitude politique».

Votre texte s'appuie sur le courriel d'un lecteur qui affirme que des manuels scolaires ont été refaits uniquement pour remplacer le mot «amérindien» par celui de «Premières Nations». Cette affirmation est en partie fausse, puisque la réimpression des manuels contenait plusieurs autres corrections que celle mentionnée.

Dans les faits, le ministère de l'Éducation reconnaît lui-même avoir agi trop rapidement en transmettant des versions non finales et non officielles des programmes de secondaire 3 et 4 aux maisons d'édition, et ce, avant même la fin impliquant un comité consultatif Premières Nations.

Les modifications apportées aux programmes de secondaire 3 et 4 vont beaucoup plus loin que la simple terminologie. Entre autres, il y a un texte sur la connaissance historique sur les pensionnats (incluant trois précisions historiques), alors qu'auparavant elle n'était qu'une précision historique à l'intérieur de la connaissance historique «Politique intérieure du Canada».

Nous ne sommes pas des «Indiens d'Amérique»

Personne aujourd'hui ne conteste (sauf peut-être vous?) que l'utilisation du terme «indien» est erronée et renvoie à une notion colonialiste. De même, le terme «amérindien» n'est pas plus acceptable, puisqu'il signifie littéralement «indien d'Amérique». Les Premières Nations ne sont pas des «Indiens», donc pas plus des «Indiens d'Amérique».

Ne vous en déplaise, une société qui se respecte ne peut prendre à la légère les différences terminologiques quand on parle de peuples et de Nations. Je suis convaincu que les Québécois n'accepteraient pas que des manuels scolaires utilisent le terme «Canadien-français» ou autre terminologie désuète.

Nous sommes en 2018 et le Québec, tout comme le Canada, a depuis longtemps reconnu que les Autochtones forment des peuples. Les Premières Nations ont droit au respect, au premier chef dans les livres qui servent à instruire les jeunes qui fréquentent nos écoles.

Le travail d'édition de ces manuels a été réalisé avec l'appui d'un comité consultatif autochtone qui a fait d'innombrables suggestions de contenu pour l'ensemble des huit périodes historiques des deux programmes.

De plus, permettez-moi de vous signaler que le travail d'édition de ces manuels a été réalisé avec l'appui d'un comité consultatif autochtone qui a fait d'innombrables suggestions de contenu pour l'ensemble des huit périodes historiques des deux programmes. Il s'agit d'une excellente initiative qui vise justement à mieux rendre compte de l'histoire et de la réalité des peuples autochtones au Canada.

Vous vous demandez en quoi le mot «Amérindien» est si dérogatoire? Si vous voulez le savoir, je vous invite, à nouveau, à venir nous rencontrer lors d'une prochaine rencontre de la table des Chefs des Premières Nations. Une petite leçon d'histoire ne vous ferait sûrement pas de mal...

À LIRE AUSSI:

» Quel budget est le plus important: fiscal ou de carbone?
» L'expression artistique à l'ère post-raciale
» La ruralité: un enjeu de société majeur absent de la campagne électorale