LES BLOGUES
08/06/2017 05:35 EDT | Actualisé 08/06/2017 05:35 EDT

Le comportement de Donald Trump

La nouvelle vient de tomber. Le président des É.-U., M. Donald Trump, annonce qu'il se retire de l'Accord de Paris. Pour justifier sa décision, il allègue que cet accord est « ...injuste (not fair) pour l'économie américaine... »! On croirait entendre cette pub pour un fabricant de lunettes dans laquelle un grand-père et sa petite fille trouvent tous les deux que le rabais accordé à l'autre en raison de son âge est injuste. «C'est pas juste!», disent-ils avec un sourire! Sauf que Donald est pas mal moins cute que Winston lorsqu'il rejette l'Accord sur le climat!

Comme un enfant, M. Trump semble faire une fixation au sujet de toutes les choses qui le contrarient. Et comme un rejeton de 2 ans, il peut être exaspérant pour les personnes qui doivent faire affaire avec lui. Cet enfant-roi, encore au stade anal de son développement intellectuel et émotionnel, trouve que la relation commerciale avec le Mexique est injuste pour les États-Unis : il fait construire un mur! Il n'accepte pas que les agriculteurs canadiens bénéficient d'un système équilibré de l'offre et de la demande : c'est pas juste, car ça empêche les mégafermes américaines de 10 000 vaches de continuer à acculer les fermes laitières familiales canadiennes à la banqueroute! Et ce n'est pas juste non plus que l'industrie forestière canadienne puisse exporter du bois au sud de la frontière! Pour la prépondérance d'une « America first », axée sur le « might is right », il exige de renégocier l'ALÉNA!

Lors de son voyage en Europe, M. Trump a répété à Mme Merkel que le déficit commercial des É.-U. avec l'Allemagne, c'est pas juste! Et il lui fait la leçon publiquement, avec toute la diplomatie d'un bout de chou en colère. Aux chefs d'État du G7, il hurle que ce n'est pas juste qu' ils ne dépensent pas 2 % de leur PIB pour des joujoux militaires! Et pour démontrer qu'il est le boss, il envoie un porte-avions faire des « pow-pow » au large la péninsule Coréenne! Trump et Kim Jong-il, deux ti-culs narcissiques qui ont tous les deux le doigt sur le « piton » nucléaire! Pas rassurant!

Des villes et des États, comme la Californie, entendent mettre en application les changements requis par l'Accord, n'en déplaise au colérique occupant de la Maison-Blanche.

Trêve de plaisanteries! Rejeter l'Accord de Paris sous prétexte que ce n'est pas juste pour les É.‑U., c'est risible! « Je ne travaille pas pour les Parisiens, mais pour les gens de Pittsburgh », clame-t-il! Pourtant le maire de Pittsburgh ne se gêne pas pour le contredire : faire revivre l'industrie du charbon relève du délire! Cette industrie est aujourd'hui obsolète. Même les grandes pétrolières, qui ont beaucoup à perdre si on restreint l'utilisation du pétrole, plaident en faveur de l'Accord de Paris. De grand chefs d'entreprises, incluant Elon Musk, sont opposés à cette politique. Des villes et des États, comme la Californie, entendent mettre en application les changements requis par l'Accord, n'en déplaise au colérique occupant de la Maison-Blanche. Mise en œuvre telle quelle, la politique pro-énergies fossiles de Trump injecterait des milliards de tonnes de CO2 dans l'atmosphère; on ne peut jouer à pile ou face avec les dangers du réchauffement climatique.

Comme le font remarquer plusieurs observateurs, M. Trump risque gros en se retirant de l'Accord de Paris. Pour ses supporters en colère, réfractaires à la réalité, « ça passe ou ça casse ». Déjà, après seulement 4 mois, on spécule sur les possibilités d'une destitution. Gouverner un grand État, chef de file parmi les nations, requiert un jugement sain. On ne peut gérer le monde comme une téléréalité où on peut hurler « You're fired! » dès qu'une situation ne nous convient pas!

Le cirque quotidien qui se déroule à la Maison-Blanche illustre le vieux proverbe « Those whom the gods would destroy, they first make mad ». Espérons que cette clique de climatonégationistes sera destituée à temps pour freiner la progression d'un réchauffement climatique catastrophique! ÇA, ce ne serait pas juste pour les adultes de demain!

LIRE AUSSI:

» Du plastique dans votre sel de table? La pollution des océans s'étend

» Climat: le Canada maintiendra ses efforts même si les États-Unis se retirent

» Climat: le Canada ne tient pas ses promesses


VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter