LES BLOGUES
27/11/2015 09:22 EST | Actualisé 27/11/2016 05:12 EST

Justin Trudeau ou l'apprenti sur le tas

Monsieur Trudeau, maintenant que vous avez gagné (haut la main), qu'allez-vous faire de votre victoire?

Vous avez mené une campagne électorale brillante. Vos stratèges ont été remarquables.

Vous avez doublé le NPD sur sa gauche, qui s'est tassé au centre droit pour racoler une majorité qui ne lui était pas acquise. Et qui de surcroît a perdu en chemin sa base qui s'est sentie trahie par la nouvelle position de Thomas Mulcair.

Il a mené une campagne lamentable, tant du point de vue stratégique que de celui des convictions religieuses et culturelles. Notamment sa position sur le niqab, qui pour un parti de gauche, donc supposément laïc, a soutenu un précepte religieux qui n'est même pas recommandé par le Coran.

Monsieur Trudeau, maintenant que vous avez gagné (haut la main), qu'allez-vous faire de votre victoire?

Pour le moment, vos premières décisions, relatives aux frappes en Syrie, ne sont pas solidaires avec les autres pays occidentaux et sont mal comprises par l'opinion publique. soyez vigilant et écoutez vos conseillers expérimentés.

Vous avez été élu, parce que la population ne supportait plus Harper et aussi à cause de la campagne désastreuse du NPD. Vous avez aussi joui du prestige et de l'héritage de votre père, malgré ses mesures de guerre et le rapatriement de la Constitution contre la volonté du Québec. C'est un tour de force.

Mais vous, où est votre mérite? Car vous n'étiez pas préparé pour gouverner le pays. À part être une vedette digne d'Hollywood, une rock star. Mais ça c'est du cinéma, ce n'est pas la réalité politique d'un pays.

Déjà dès le début de votre mandat, il y a quelques couacs. Comme la décision d'accueillir 25 000 syriens d'ici la fin de l'année, c'est-à-dire en quarante jours. Pourquoi tant de précipitation, alors que la plupart des experts en la matière vous exhortent de prendre plus de temps, concernant la logistique de l'organisation de l'accueil de ces réfugiés.

Pour mémoire, un des terroristes du carnage qui a eu lieu à Paris serait un terroriste camouflé parmi les réfugiés. C'est un entêtement nuisible de votre part.

L'angélisme et la real politik ne font pas toujours bon ménage. Les premiers gestes, les premiers actes de votre gouvernance seront décisifs pour la suite des choses.

Votre père était un brillant intellectuel et un politicien avisé et implacable. Ceci étant dit, peut-être que nous serons agréablement surpris. L'Histoire nous le dira. La forme est éphémère et le fond résiste davantage.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Les débuts de Trudeau à l'international Voyez les images