THE_BLOG

Haute couture et relativité

Ce qu'il faut retenir de la mode, c'est qu'elle évolue rapidement, qu'elle est passagère et de plus en plus audacieuse.
This post was published on the now-closed HuffPost Contributor platform. Contributors control their own work and posted freely to our site. If you need to flag this entry as abusive, send us an email.

La cérémonie des Oscars et les autres galas de remise de prix nous donnent l'occasion de voir de beaux vêtements élégants ou excentriques. Certains sont parfois moins bien réussis, mais après tout, dans la vie de tous les jours, nous ne voyons pas que des chefs-d'œuvre de la mode.

Pensons seulement aux pantalons de camouflage des policiers. Il faut une grande conviction syndicale ou une incapacité importante à refuser l'influence des dirigeants pour porter jour après jour de telles horreurs, pour le moins très voyantes.

Même si les vedettes féminines sont les plus remarquées, il faut admettre que ce n'est pas toujours pour les bonnes raisons. Miley Cyrus s'encombre de moins en moins de vêtements. Quelle est sa véritable image, celle qu'elle nous fait voir actuellement ou celle à laquelle elle nous avait habitués dans son rôle d'Hannah Montana ?

Lady Gaga semblait cacher une certaine laideur dans ses vêtements excentriques. Elle revêtait des robes très élégantes et plus habillées au spectacle de la mi-temps du dernier Super Bowl et à la récente soirée des Oscars. Nous constatons alors qu'elle peut être belle.

Même si nous admettons tous que «l'habit ne fait pas le moine», un motard portant ses couleurs demeure une personne d'allure dangereuse. La cravate peut cacher un «bum» peu recommandable et la burka cache peut-être une surprise désagréable ou tout simplement du mauvais goût, comme les espadrilles orange et une robe blanche fleurie plus longue que le vêtement supposément porté par respect, pour des raisons religieuses.

Certains spécialistes, souvent autoproclamés, de la mode se prononcent à l'occasion sur les vêtements portés par les gens et passent parfois des commentaires peu élogieux, quelques fois mérités, d'autres fois inutilement sévères. De dire que le président Obama ne devrait pas porter de vêtements beiges est un jugement personnel. De commenter le port du chandail pro-armes par l'ex-ministre de la Justice du Canada, Peter MacKay, comme un manque de jugement était possiblement correct, mais pas politiquement correct.

Mais la beauté de la mode, c'est de nous montrer des femmes savamment déshabillées à cause d'un vêtement semi-transparent, ou ressemblant à des trous cousus ensemble.

L'élégance peut aussi se traduire par une robe au dos dégagé jusqu'à la craque de fesses beaucoup plus attrayante que celle du plombier portant le jean. Lorsque le devant de la robe est échancré, il peut nous guider dans une chute entre les seins jusqu'au nombril. Cette chute peut être vertigineuse selon le relief dissimulé partiellement.

La beauté peut aussi être associée au dégagement de la cuisse laissant imaginer... le bonheur ou le péché, dépendant du point de vue ou, plutôt, de la relation de la personne qui regarde avec celle qui est admirée.

Ce qu'il faut retenir de la mode, c'est qu'elle évolue rapidement, qu'elle est passagère et de plus en plus audacieuse. Ce qui est aussi fascinant, c'est qu'on utilise de moins en moins de tissu pour fabriquer des vêtements de plus en plus dispendieux. Il est vrai que certains créateurs vont justifier leurs prix en utilisant plus de tissu pour la traîne de la robe que pour la robe elle-même, mais ce sont des exceptions.

C'est probablement que la créativité atteint des prix faramineux, puisque les designers de mode offrent des créations remarquées surtout pour ce qu'elles ne couvrent pas.

De façon à représenter le summum de l'élégance, j'en conclus que l'homme devrait s'en tenir à cette tendance de faire chic avec moins en ne portant que le nœud papillon au lieu de la cravate pleine longueur.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Oscars 2016 Red Carpet