LES BLOGUES
20/07/2015 11:26 EDT | Actualisé 20/07/2016 05:12 EDT

Les vacances

Bonnes vacances, nous en avons tous besoin.

Comme le dit un proverbe russe : « pour devenir centenaire, il faut commencer jeune. » Or, je crois sincèrement que pour arriver à cet objectif, il faut avoir une bonne hygiène de vie en débutant par la conciliation travail-famille.

Je suis issu d'une génération qui comptait beaucoup de «workaholics» et j'en faisais partie. Cependant, même si je travaillais trop souvent six ou sept jours par semaine, contrairement à certains, j'ai pris des vacances chaque année, surcroit de travail ou pas.

En progressant dans ma carrière et en âge, j'ai même développé une approche optimale de conciliation travail-vacances. Je prenais idéalement une période de repos en famille ou avec des amis chaque trimestre. Un minimum d'une semaine, de préférence deux pour décrocher du train-train quotidien et recharger les batteries. Après tout, il faut réaliser que si le temps s'envole et l'argent coule entre mes doigts, à quoi est-ce que j'aspire?

Il est sain de quitter la frénésie du travail et il faut alors faire des choix en fonction que ce qui contribue le plus à notre ressourcement. Quitter les agriculteurs urbains dont la semence a été fructueuse puisque la récolte des cônes orange est abondante. Choisir un moyen de transport qui nous permettra de relaxer et non pas à ajouter au stress à cause d'horaires non respectés. Éviter aussi les destinations qui peuvent porter à confusion, Woodstock en Ontario, Woodstock dans l'état de New York, Ontario près d'Anaheim en Californie, Paris en Ontario. Décidément, est-ce voulu pour recevoir plus de touristes?

Je peux vous assurer que le couple parti pour Paris et arrivé à Paris en Ontario «n'a Paris». Que dire de ces jeunes hommes célibataires qui rêvaient de belles Asiatiques et qui sont partis pour Singapour? Leur déception fut grande de constater que pour chaque femme là-bas, il y a Singapour. Et quelle ne fut pas la déception de ce nouveau marié qui avait surpris sa dulcinée en lui offrant un voyage de noces en Italie où elle s'est continuellement fait chanter la pomme par les séduisants charmeurs Italiens tentant de la convaincre après un premier verre de rhum de prendre un autre Rome.

C'est maintenant qu'il faut faire le choix de vivre ce qui nous attire, ce qui nous motive à gagner notre vie parfois au prix de sacrifices. Comme le disait si bien Robin Williams : «Celui qui pense qu'on ne peut pas changer le passé, c'est qu'il n'a pas écrit ses mémoires», mais surtout, qu'il ne s'est pas encore donné de sujets à traiter le moment venu.

Certains croient qu'une bonne alimentation combinée à la pratique du sport est suffisante pour avoir une bonne hygiène de vie. Or, le temps consacré au sport peut aussi ajouter à notre besoin de vacances parce qu'après tout, notre langage quotidien l'indique bien : je suis toujours à la course, ton absence constante haltère notre relation, je me foot de ta taille de guêpe, tu ne fais pas le poids. Non, mais qu'esse ski fait là? O.K., encore la Sainte-Flanelle à la télé avec les chums. Qu'arrive-t-il après boulot, vélo et dodo?

Bonnes vacances, nous en avons tous besoin.

À VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST:

Galerie photo 9 activités inusitées à faire à Montréal cet été Voyez les images