LES BLOGUES
22/10/2015 11:26 EDT | Actualisé 22/10/2016 05:12 EDT

Les appels de félicitations

Comme le veut la tradition, le soir du scrutin, Justin Trudeau a reçu de nombreux appels de félicitations pour son élection comme premier ministre du Canada.

Comme le veut la tradition, le soir du scrutin, Justin Trudeau a reçu de nombreux appels de félicitations pour son élection comme premier ministre du Canada. Une écoute électronique rendue possible grâce aux nouveaux pouvoirs conférés par le gouvernement précédent au Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) nous permet donc de vous faire savoir la teneur de ces appels.

Stephen Harper: Bonsoir, Justin, je n'ai pas appelé trop tard pour ne pas réveiller tes enfants avec la sonnerie du téléphone. Comme les Canadiens n'ont pas compris les dangers de ton plan économique et qu'ils semblent accepter ton intention de faire des déficits pour les prochaines années, je te téléphone à frais virés. Tu pourras donc leur refiler la facture. Il semble que je doive te téléphoner pour te féliciter pour ta victoire, alors c'est fait. Nous pourrons dire toi et moi que j'ai respecté le protocole. À bientôt, au bureau.

Jean Chrétien: Bravo Justin! Je te l'avais dit que ça marcherait en m'invitant à tes côtés durant la campagne électorale. Tu vois que je connais bien les Canadiens. Attends de voir la suite. Je te rencontrerai bientôt au bureau pour te montrer comment faire.

Sophie Grégoire: Bravo mon amour! Tu as gagné, tu es le nouveau premier ministre du pays. Ton père serait certainement très fier de toi. En tout cas, moi, je suis tout excitée, mon amour. Ah oui, c'est vrai, je n'avais pas besoin de te téléphoner, tu es à côté de moi. Je t'applaudis quand même.

Tom Mulcair: Bonsoir Monsieur Trudeau. Nous avons réussi en unissant nos efforts à déloger Stephen Harper. Quelle belle victoire! Je suis très fier de ce que nous avons accompli. Bonne fin de soirée, Justin. À bientôt.

Denis Coderre: Salut, Justin, bravo pour cette belle victoire. On y arrive graduellement, le parti libéral au pouvoir à Montréal, à Québec et à Ottawa, le party va pouvoir commencer. Et n'oublie pas mes demandes pour le pont Champlain, pour les projets d'infrastructures, pour les Fêtes du 375e de Montréal, pour... Ah ben, maudit! La ligne a été coupée!

Paul Martin: Hello Justin! Bravo, bravo, je suis très heureux que notre parti ait enfin repris le pouvoir à Ottawa. N'hésite pas à me rappeler, tu sais que je pourrai t'aider pour gérer les finances du pays.

Mélanie Joly : Bravo Justin, on a gagné. Ah que j'ai hâte d'exercer le pouvoir. On va avoir du plaisir. À bientôt, on se revoit au bureau.

Stéphane Dion : Bonsoir Justin. Bravo, on a gagné. Enfin, on va pouvoir recommencer à protéger l'environnement. Non, non, Justin, pas ton environnement à toi, celui du pays. Rappelle-toi le protocole de Kyoto. On en reparlera au bureau. Je te revois sous peu.

Gilles Duceppe: Salut Justin. Je te félicite pour ta victoire et je te souhaite bonne chance pour ton mandat à la tête du pays. Ne t'en fais pas pour moi, je te retrouverai bientôt à titre de chroniqueur politique.

N'ayant pas reçu certains appels qu'il attendait, Justin Trudeau a donc téléphoné directement à quelques personnes de qui il espérant recevoir des félicitations. Encore là, l'écoute électronique nous révèle des choses intéressantes.

La reine Elizabeth: Qui appelle? Justin Trudeau? Est-ce que je vous connais? Quoi, le fils de Pierre Elliott? Ah! ce cher Pierre Elliott! Il était si charmant. Vous êtes son fils? Venez-nous voir, vous pourrez jouer avec le petit prince George. Quoi? Vous êtes le nouveau premier ministre du Canada?Je ne pensais pas que le Canada était un jardin d'enfants. Et que devient ce collectionneur de mes photos? Comment s'appelle-t-il? Ah oui, Harper?

Barack Obama: Quoi? Le nouveau premier ministre du Canada? Que devient cet achalant de Harper qui ne cessait pas de me harceler avec son oléoduc pour exporter ses sables bitumineux à travers notre pays? Et vous, monsieur Trudeau, qui êtes-vous?

Vladimir Poutine: Da! Trudeau, nouveau premier ministre du Canada. Que voulez-vous? M'appelez-vous du Canada ou de l'Ukraine? Harper semblait y avoir un bureau. Le maudit Harper. Que me voulez-vous, mon petit?

Tout cela nous porte à croire que la soirée de réjouissances sera suivie de défis importants. Est-ce que Justin sera à la hauteur des attentes? L'avenir nous le dira. Il ne faudrait cependant pas se surprendre si les contestations débutent très bientôt. Après tout, les électeurs voilés et masqués étaient si nombreux qu'il sera difficile de trouver ceux qui admettront avoir voté pour élire Justin Trudeau et son équipe.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Trudeau Newspaper Front Pages Voyez les images