LES BLOGUES
15/12/2015 04:13 EST | Actualisé 14/12/2016 05:12 EST

Je suis contre, mais je suis pour...

Je crie haut et fort, que je suis CONTRE le comportement de Justin Trudeau qui au lendemain des attentats de Paris se comportait en vedette en se prêtant volontiers aux autoportraits avec des fillettes et des matantes. Il n'a pas gagné un concours de popularité. Il a été élu premier ministre du Canada. La démonstration d'un peu de maturité serait appropriée.

À titre de chroniqueur, on me perçoit parfois comme un critiqueux, un chialeux.

C'est pourquoi je crie haut et fort, que je suis CONTRE:

- La tolérance envers les extrémistes partout dans le monde.

- Le comportement de Justin Trudeau qui au lendemain des attentats de Paris se comportait en vedette en se prêtant volontiers aux autoportraits avec des fillettes et des matantes. Il n'a pas gagné un concours de popularité. Il a été élu premier ministre du Canada. La démonstration d'un peu de maturité serait appropriée.

- L'embauche de nounous pour les enfants du nouveau premier ministre canadien, qui seront rémunérées et voyageront aux frais des contribuables. La conciliation travail-famille oblige parfois les parents à payer des frais de garderie pour leurs enfants à même leur récente augmentation de salaire.

- Les trains de marchandises dangereuses mal surveillés par Transport Canada.

- La dissidence de Renaud Lachance d'une partie du rapport de la Commission Charbonneau, en refusant d'admettre un lien entre le financement politique et l'attribution des contrats gouvernementaux.

- Les heures d'attente dans les urgences des hôpitaux.

- Le stationnement hors terre supposément sous terrain du centre hospitalier McGill.

- Le péage sur le pont Champlain.

- Les écoles illégales souvent à connotation religieuse tolérées par le ministère de l'Éducation.

- La mauvaise foi des deux côtés de la table de négociation des employés du secteur public. Est-ce vraiment nécessaire de retarder un règlement?

- L'idéologie syndicale réclamant un droit de regard sur la gestion des organisations ou entreprises.

- Les écarts de salaires parfois exagérés entre les dirigeants d'entreprises et leurs employés.

- Les patrons millionnaires menaçant les gouvernements de quitter le pays avec leurs entreprises et de créer ainsi du chômage ici.

- Les entreprises qui ne vivent qu'avec des contrats gouvernementaux et qui ne survivent que grâce aux subventions gouvernementales.

- Les conducteurs au volant d'une automobile utilisant encore leur téléphone cellulaire à la main.

- Les gens qui continuent à texter au volant.

- Le manque de respect des piétons et des cyclistes par les automobilistes.

- Le manque de respect des règles de la circulation par certains cyclistes.

- Le déversement des eaux usées de Montréal dans le fleuve Saint-Laurent et de Victoria, Colombie-Britannique dans l'océan Pacifique.

- Les 1 800$ par jour attribués à un ex-sous-ministre recevant déjà une pension probablement confortable pour diriger des bénévoles accueillant les migrants syriens chez nous

- L'étroitesse du trottoir de la rue Brébeuf à Montréal. Il semble que le Gros Bon Sens n'est pas passé par là.

- Les 20 ,000$ supplémentaires pour les chauffeurs du maire Coderre. Et combien pour son photographe attitré 7 jours sur 7, 24 heures sur 24?

- La violence faite aux femmes et aux enfants.

- Les tricheurs à l'école, en affaires et dans la vie.

- Les émissions de téléréalité où le «bitchage» est en vedette.

- Les oléoducs, gazoducs et trous du c' en milieux urbains.

Mais rassurez-vous, je suis POUR que l'on en discute pour trouver des solutions. En raillant certaines décisions ou situations avec un humour mordant, je souhaite inciter les personnes concernées à changer des choses.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost Voyez les images