LES BLOGUES
01/03/2015 07:20 EST | Actualisé 01/05/2015 05:12 EDT

À quoi sert l'habit?

Le dicton populaire est encore une fois confirmé: « L'habit ne fait pas le moine ». Même en portant son sarrau de médecin comparable à celui de certains professeurs de chimie ou de biologie, le docteur Bolduc nous a confirmé qu'il n'avait pas le profil d'un ministre de l'Éducation.

Le dicton populaire est encore une fois confirmé : « l'habit ne fait pas le moine ». En effet, même en portant son sarrau de médecin comparable à celui de certains professeurs de chimie ou de biologie, le docteur Bolduc nous a confirmé par ses actes et ses affirmations ne pas avoir le profil d'un ministre de l'Éducation. Son diagnostic s'avère fréquemment inexact.

Pour ce qui est du docteur Barrette, même l'habit ne cache pas son comportement de bulldozer. Malgré son inspiration du secteur du génie civil, il semble avoir de la difficulté à construire un pont pour relier le gouvernement aux travailleurs du secteur de la santé, quels qu'ils soient. Il est perçu comme un rouleau compresseur que l'on n'a pas vu venir, qui ne fait pas trop de bruit, mais qui inévitablement laissera des traces après son passage.

L'accoutrement veston cravate du docteur Couillard ne lui confère pas automatiquement l'habileté de bien sélectionner son équipe. Pour ce qui est de son équipe de ministres, plusieurs choix semblent douteux. En tout cas, il n'y a aucun risque de voir Geoff Molson remplacer son directeur général, Marc Bergevin, par notre cher premier ministre. Même une récente directive du bureau du premier ministre envers ses ministres nous a confirmé que la pièce de vêtement la plus prisée de notre gouvernement provincial est le bâillon.

Du côté du Parti québécois, la course à la chefferie ne semble pas essoufflante puisque certains candidats progressent très lentement, à moins que ce ne soit une illusion d'optique et qu'ils n'aient pas progressé du tout. Avec son veston et malgré son poing droit levé au ciel lorsqu'il parle de l'obtention de notre pays, Pierre Karl Péladeau a plus l'allure d'un homme d'affaires célébrant la victoire de son équipe de hockey que d'un social-démocrate.

Certains souhaiteraient que Bernard Drainville, pour sa part, porte le voile et se taise pour un bout de temps au lieu de continuer à nous parler de sa Charte. Le fondement de ce document est peut-être valable puisqu'il est vrai que l'État devrait être distinct des religions, mais le prédicateur Drainville ne semble pas rassembler de nombreux fidèles.

L'histoire du Québec nous a amenés à être prudents, pour ne pas dire distants, des prêcheurs, sachant que certains d'entre eux ont soulevé la robe pour exercer leur pédophilie et abuser d'enfants. Les imams qui portent aussi une robe sont parfois si agressifs et vindicatifs que c'est à se demander si l'habit irrite le moine. Certaines femmes voilées insistent pour porter leur attirail même chez nous alors qu'elles devraient se sentir libres de montrer leurs vrais visages, mais elles défendent parfois vigoureusement leur culture et leur religion en tentant même de nous convaincre, mécréants que nous sommes, de la justesse de leur choix et de l'erreur de notre société de vouloir que ce soit différent.

Pourtant, les starlettes d'Hollywood que nous avons vu défiler sur le tapis rouge lors de la soirée des Oscars avaient chacune leur style personnel, parfois très attrayant, parfois ridicule, mais il est indéniable que pour faire plus d'effet, certaines portaient moins de vêtements ou cachaient seulement quelques défauts pour laisser deviner l'ensemble de leur œuvre, de leur chef d'œuvre.

Dans un tel contexte, il ne faut pas se surprendre que même les gouvernements suivent la tendance de la mode en imposant à leurs fonctionnaires d'en faire plus avec moins. Ce n'est pourtant pas nouveau, les femmes se procurent des calendriers de pompiers en train de se dévêtir pour les allumer et les hommes se procurent des calendriers de poupounes de garage pour admirer les courbes de la carrosserie et parfois l'engin qui s'y cache.

Même en Europe actuellement, on se questionne : Catalogne, Est-ce pagne? Alors, comment se vêtir pour véhiculer clairement son message?

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!