LES BLOGUES
16/07/2012 01:26 EDT | Actualisé 14/09/2012 05:12 EDT

Lettre à Monsieur Benoît Doré, maire de l'arrondissement Sud-Ouest

Monsieur Doré,

Depuis déjà trois mois, la collecte des déchets ménagers est passée dans l'arrondissement Sud-Ouest dont vous êtes le maire, de deux à une fois par semaine. À la lumière d'un article rédigé sur les motivations qui avaient animé cette décision, en voici quelques points :

- L'arrondissement prévoit réaliser une économie annuelle de 350 000$.

- L'arrondissement s'inscrit dans une politique environnementale de développement durable par la réduction des émissions de gaz à effet de serre, puisque les camions de ramassage circuleront moins souvent.

- L'arrondissement veut favoriser l'augmentation du taux de récupération des matières recyclables. «On voudrait dépasser les 60% de matières recyclables. Quand les ordures ne sont ramassées qu'une fois par semaine, la quantité de matières qui se retrouve dans le bac vert tend à augmenter », avez-vous expliqué.

Et là- dessus, Monsieur Doré, je vous répondrais certes ce virage à déjà été adopté ailleurs, mais au nom de grands nombres de mes concitoyens voisins, avez-vous pensé à ce qu'une famille de 4 personnes, vivant dans un 3½, au dernier étage d'un triplex était censée faire de ses ordures ménagères qui pourrissent et empestent son appartement à 35 degrés Celsius? Avez-vous seulement pensé que la dégradation des déchets produisait une odeur malodorante que l'on est censée supporter une semaine durant, 52 semaines par année, sous peine d'avoir une amende pour avoir mis nos sacs trop tôt sur le trottoir? Et pendant la période du 1er juillet où toute l'île est en déménagement/ aménagement, vous parlez de plus grande récupération, mais le panorama du paysage qui est violé par ces amoncellements de cartons et de pourritures, qu'en faites-vous là encore?

Ceci permettra à l'arrondissement de réaliser une économie annuelle de 350.000 $, alors que le 3 juillet 2012, a été allouée une enveloppe de 37.2 millions de dollars pour le développement de l'arrondissement. Vous avez résilié les contrats de ramassage octroyés aux entreprises privées, et vous les avez donnés aux cols bleus. Admettons. La création d'emplois est toujours positive même lorsqu'on en supprime certains pour en créer d'autres. Mais encore là, comment expliquer le fait qu'une simple bouteille en plastique pas si rebutante au demeurant, tombant par mégarde d'un sac de recyclage mal attaché soit ignorée par le préposé au ramassage qui en laisse 4 - 5 jonchées sur le trottoir encore souillé?

Savez-vous également M. Doré que dans la même veine de ne pas en faire hélas plus qu'il n'en faut, cette nouvelle procédure démotive la raison même de la nouvelle mesure : l'incitation à la récupération et au recyclage. Par moment, on a moins envie de recycler et de laisser ses bacs ou sacs bleus à la merci des badauds récupérateurs, qui eux non plus ne se donnent aucune peine à remettre en ordre les objets épars laissés en chantier après leur passage. Aussi, à l'instar de ce que vous suggérez, un ramassage pour tout, et tout dans les mêmes sacs, car plus envie de trier.

La désolation créée par ces nouveaux horaires a été commentée dans un quotidien gratuit daté du 22- 24 juin 2012, attrayant au fait que des utilisateurs de transport en commun souhaitant profiter d'un banc à la sortie du métro Place Saint-Henri en ont été empêchés par l'odeur pestilentielle qui se dégageait des poubelles publiques pleines à craquer. La raison? Les particuliers qui s'en servaient comme alternative au ramassage unique et y déposaient leurs ordures ménagères. Peut-on leur en vouloir?

Nous citoyens, qui nous acquittons de nos taxes municipales de plus en plus élevées ne comprenons pas pourquoi celles-ci se heurtent à une réduction de services, sous un prétexte environnemental qui peine encore à faire ses preuves, même si vous avez déploré le fait que la réfection de l'échangeur Turcotte qui mobilisait la plus grande partie des ressources était la cause de cette diminution de services.

Hormis le ramassage des ordures ménagères maintenant réduit, allouerez -vous des budgets plus substantiels aux bibliothèques de quartier, à l'instar de la magnifique bibliothèque Georges Vanier? Y aura-t-il des spectacles familiaux au moment de la nuit Blanche, comme ce ne fut pas le cas l'an dernier pour faute de budget, alors que l'année d'avant cela s'était fait? Et enfin, est-ce que les balançoires des parcs près des garderies de nos enfants seront systématiquement huilées pour éviter ce grincement crissant pour les oreilles, ou faudra-t'il se résigner à ce qu'elles ne le soient pas au nom d'une prochaine mesure environnementale ou infrastructurelle?

Puisse cette lettre du cœur trouver une oreille attentive auprès de vous cher Monsieur.

Sources :

- villemontreal.qc.ca (arrondissement Sud-Ouest)

- www.voixpop.com

- Journal 24 heures, daté du 22-24 juin 2012