LES BLOGUES
18/08/2013 10:06 EDT | Actualisé 18/10/2013 05:12 EDT

La rentrée, les portes ouvertes et les <em>bag pack</em>

Bientôt la rentrée scolaire, des petits et des grands, avec son lot de post-it collés çà et là pour se rappeler les millions de choses à faire. Les fournitures, les vêtements, la cantine, les activités parascolaires, les anniversaires. Notre agenda électronique est booké pour les 12 prochains mois. Pour un parent dont l'enfant devra faire son baptême du feu dans un établissement scolaire, le choix de celui-ci ne s'arrête pas à la première école venue, quand bien même celle-ci serait l'école de quartier. Elle est choisie à l'issu d'une longue et sérieuse recherche, car une école tout comme une voiture ou une assurance, ça se "magasine".

C'est ainsi que les journées portes ouvertes - chaque année, depuis des années - présentent leurs programmes d'enseignement à la recherche de nouvelles clientèles. Ces écoles, nombreuses sur l'île de Montréal, doivent rivaliser de spécificité face à une conformité dictée par le ministère de l'Enseignement. Sur place, les visiteurs, ces jeunes potentielles recrues ont soif de savoir. Leurs parents s'abreuvent du contenu des matières offertes, des règlements de l'institution, et des ratios de placement. Leur choix final sera arrêté par des questions de réputation de l'établissement, de coûts (pour une école privée), et de logistique et transport.

Le lieu trouvé, on arpente un peu dans le doute les rayons des librairies et des grandes surfaces à la recherche des fournitures scolaires: livres, cahiers, papier, crayons, sacs, chaussures vêtements; il ne faut rien oublier. On hésite encore entre les marqueurs originaux et ceux couleur tropical. Manque de chance, la dernière édition du manuel de mathématiques 101 est absente de toutes les tablettes. On ne voudrait pas ostraciser d'entrée de jeu son enfant écolier, collégien, cégépien ou universitaire , en l'identifiant comme celui qui n'avait pas tout son nécessaire. Une fois cette étape passée, ainsi que celle des inscriptions aux activités, l'année scolaire peut commencer.

Pour les parents novices - ceux pour qui l'entrée à l'école est un passage aussi terrifiant que l'accouchement -, vient avec la rentrée la crainte que notre enfant se retrouve dans de bonnes conditions scolaires, tant sur le plan pédagogique, que sur celui de la sécurité. C'est sur ce dernier point que la compagnie Amendment II s'est mobilisée suite aux nombreuses tueries dans les institutions scolaires aux États-Unis. Elle a commercialisé des sacs d'école appelés ballistic bag pack, qui sont des sacs d'école antiballes. Stupeur! En allant sur le site internet de la compagnie, l'on peut noter que certains modèles sont en rupture de stock.

Ingénieux, mais oh combien terrifiant! Comme ce camp d'été en Floride, dont le thème est le Hunger Game. Un camp d'été où toute la journée, les enfants jouent à s'entretuer (pour de faux) et qui en est à sa deuxième année d'activité. Où va le monde? Pour notre part, je nous souhaite une rentrée beaucoup plus paisible.

Au mois de septembre, on se mettra à penser avec mélancolie qu'un autre été vient de passer, et que bientôt l'automne, puis l'hiver s'installeront. Avec la rentrée scolaire, une fois quatre ou cinq journées portes ouvertes passées, une école choisie, toute la liste des obligations exécutée, le retour au travail (qui pour certains ne s'est jamais arrêté) se remet en branle. On découvrira de nouvelles personnes, un nouvel environnement, de nouvelles odeurs; un nouveau chapitre s'écrira jusqu'au prochain.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Le classement des écoliers qui lisent le plus, selon le Programme international de recherche en lecture scolaire (PIRLS)

Le Top 30 des écoliers qui lisent le plus