LES BLOGUES
22/01/2017 08:51 EST | Actualisé 22/01/2017 08:51 EST

Guérir de soi

Nous traversons actuellement l'une des périodes les plus difficiles de l'année pour bien des gens. Les mois de janvier et février sont toujours des périodes plus difficiles pour ceux et celles qui souffrent d'une maladie mentale quelconque

Nous traversons actuellement l'une des périodes les plus difficiles de l'année pour bien des gens. Les mois de janvier et février sont toujours des périodes plus difficiles pour ceux et celles qui souffrent d'une maladie mentale quelconque. Souffrant moi-même d'un trouble d'anxiété, j'ai toujours l'impression que le froid et la noirceur m'affectent un peu plus que les autres. Je me sens définitivement plus affecté que durant le mois d'août à titre d'exemple. Je me considère tout de même chanceux puisque j'arrive tout de même à bien me gérer durant cette période creuse, ce qui ne s'avère pas le cas de tout le monde.

Bien que nous en parlions de plus en plus, il semble que nous n'arrivions pas à arrêter l'hémorragie liée à cette forme de maladie, les statistiques ne faisant que grimper depuis quelques années. Que se passe-t-il? Qu'est-ce que l'homme moderne n'arrive pas à comprendre?

On voit l'apparition de coach de vie ici et là, de recettes miracles pour soudainement atteindre le bonheur absolu, nous nous faisons constamment bombarder d'information quant à l'importance de bien manger et de bien bouger. Nous prenons un médicament pour dormir, puis un second pour nous réveiller et enfin un troisième pour cesser les effets secondaires du premier. Mais encore, on ne semble pas venir à bout de ce fléau qui nous gruge de l'intérieur de notre boîte à penser. Nous tentons, plutôt malhabilement, de résoudre un problème interne en utilisant des ressources externes.

C'est comme si, en empruntant la route de la vie, notre voiture se mettait à se comporter bizarrement et à zigzaguer de façon inhabituelle. Puis, en consultant vos amis et vos proches, l'un vous suggérait de vérifier les pneus, l'autre de régler le volant et enfin un dernier vous ferait vérifier le moteur. Qui vous aurait toutefois demandé depuis combien de temps vous conduisez? Qui aurait osé vous demander si vous avez pris des pauses de temps à autre durant le voyage? Ou encore, qui vous aurait demandé si vous aviez exploré de nouvelles routes, de nouveaux chemins que vous n'aviez jamais vus? Le problème n'a jamais été la voiture, mais plutôt le conducteur. Aux dernières nouvelles, il est toujours impossible de réparer un conducteur à l'aide d'une clé à molette et un cric... Certes, il sera bien possible d'ajuster quelques courroies sur la voiture et de bien gonfler les pneus, mais si le pilote de cette voiture ne va pas mieux, nous risquons tout de même l'accident.

Comment procéder alors? La voie de la guérison et du mieux-être commence d'abord et avant tout par une réorganisation de votre pensée. Réglez un problème interne par une solution interne, cela fait déjà beaucoup plus de sens, ne croyez-vous pas? Peut-être serait-il temps de revoir vos priorités? Peut-être devez-vous réapprendre à vous connaître? Adopter un angle de perspective différent lorsque vous regardez les choses en face?

Il n'y a pas de formule magique ni de recette miracle qui vous attend pour que vous puissiez vous sentir soudainement mieux. Enfin, oui, il en existe bien une, mais c'est à vous de la créer, de l'essayer et cela passe forcément par des essais et des erreurs. L'humain et l'individu sont en constante évolution et à force d'être trop habitué dans nos vieilles chaussettes, on a tendance à ne pas s'apercevoir qu'on serait beaucoup mieux dans une seconde paire qui correspond beaucoup mieux à qui nous sommes devenus. Puis de fil en aiguille, si nous ne changeons pas, nous nous blessons sur des semelles trop usées et déformées.

Finalement, la maladie mentale nécessite une guérison mentale, peu importe comment vous vous y prenez. Informez-vous sur le sujet, lisez, assistez à des conférences (je vous invite à la mienne volontiers) et tentez d'adopter votre nouvelle paire de chaussures.

Bien qu'un petit coup de main chimique puisse vous aider, la véritable guérison commence lorsque vous vous écoutez.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo 16 conseils pour améliorer votre santé mentale Voyez les images