LES BLOGUES
05/04/2015 07:24 EDT | Actualisé 05/06/2015 05:12 EDT

Oui Guy, je suis sérieux. J'attends ton appel. #OsezRêver #CallMe

Il s'agit d'une offre d'achat pure et simple de 1,8 milliard de dollars, au Cirque du Soleil, afin de mettre la main sur les 90 % d'actions que possède son illustre fondateur.

«Pour réaliser une chose vraiment extraordinaire, commencez par la rêver. Ensuite, réveillez-vous calmement et allez d'un trait jusqu'au bout de votre rêve sans jamais vous laisser décourager.» de Walt Disney

2015-04-04-1428122649-3339324-haricot.jpg

Ce blogue fait suite à un premier texte publié la semaine dernière, intitulé «Salut Guy, je veux acheter ton Cirque du Soleil».

LE CONTEXTE

J'ai sauté quelques petits rendez-vous avec mes lecteurs, dans cette aventure toute en écriture. J'ai entrepris ce projet pour me revisiter, aller au fond des choses, ne pas mettre de couvert sur la marmite, mais accueillir,recevoir, comprendre, retenir les leçons et, surtout, aller vers l'avant. Je vais également répondre à la fin aux légitimes questions de la foire aux questions (FAQ). Ma précieuse conseillère me conseille de lâcher Internet un tantinet, question de ne pas exister que virtuellement.

Je vis un moment unique et privilégié, une étape dans ma vie et dans ma carrière. Vendredi dernier, j'ai bondi hors du lit avec une idée, LE flash! La certitude d'avoir trouvé l'angle pour aborder mon propos, et surtout avoir le temps de pondre mon texte et respecter l'heure de tomber imposé par mon éditeur. J'ai combiné toute l'actualité, laquelle me passionne depuis toujours, j'y ai mis tout mon cœur, et je crois avoir visé plus juste que pour certains de mes précédents textes, avec Salut Guy, je veux acheter ton Cirque du Soleil. Il s'agit aussi d'un plaidoyer sur le droit de rêver, de croire en ses rêves et de les réaliser.

Oui Guy, je suis sérieux. J'attends ton appel. #OsezRêver #Callme

MON OFFRE

Il s'agit d'une offre d'achat pure et simple de 1,8 milliard de dollars, au Cirque du Soleil, afin de mettre la main sur les 90 % d'actions que possède son illustre fondateur. Selon le compteur sur le site de haricot.ca, je n'ai pas, du moins pas encore, toute cette somme. Je ne dis pas cela pour me vanter, mais je suis rendu à rien de moins que 0,00006713 % de mon objectif ultime. J'invite tous les amoureux du cirque, les artistes de cirque, mes amis, collègues et spectateurs, à soutenir mon projet afin de réunir la somme nécessaire par sociofinancement sur la plateforme haricot.ca. Ensemble, nous allons devoir déplacer la virgule vers la droite, ne lâchez pas, « on avance, on avance, on ne re-cu-le pas».

Selon Alonzocirk, ce petit texte empreint d'humour caustique et décapant, est aussi une reconnaissance à l'excellence: ''Nous attendons la suite avec intérêt. À savoir, Guy Laliberté jugera-t-il utile de répondre à cette missive, maniant, à son tour, l'humour pour notre plus grand plaisir'', écrit Claude Bordez. L'écho de ce petit brûlot a résonné,autant parmi mes nombreux contacts circassiens à travers le monde, tant en France, aux États-Unis, qu'au Québec et au Canada, parmi ceux issus des milieux aussi traditionnels que contemporains. Contemporain...je me moque de ce terme hautain. J'ai d'ailleurs toujours privilégié qu'il y ait une véritable rencontre entre ces « deux cultures », de manière à voir les choses soient telles qu'elles sont, soit simplement des directions artistiques différentes. Ne sommes-nous pas tous nos propres contemporains?

TOUT D'ABORD, JE SUIS « FLABERGASTÉ »

Je ne pensais pas que j'allais me retrouver autant sous les feux de la rampe, que j'animerais des discussions à l'heure du déjeuner et que je serais assailli de courriels et d'alertes textiennes ou facebookiennes. LCN, TVA, quelques radios, journaux, blogues, brefs, plusieurs émissions du matin, dont les journalistes me citaient comme s'ils avaient eu une conversation avec moi! On me dit que j'ai semé l'espoir,, la fierté, le doute, la surprise, l'étonnement, la franche rigolade, la colère même. Tant mieux! Est-ce du délire pur et simple ou bien est-ce vrai? J'ai lu les réactions et je me suis attardés autant à celles positives que négatives, puisqu'elles me nourrissent et m'inspirent. On m'a demandé pourquoi Fredolini avait un drapeau canadien sur son costume d'astronaute, quand il défend une cause québécoise. J'ai eu des accolades sur Twitter de trois des cinq dragons, de l'émission Dans l'œil du Dragon. Mme Danielle Henkel me twittant son célèbre « Oui, tout est possible! » Rassurez-vous, ils n'ont rien investi. Pas de temps, de chèques ou d'offres à siéger à un éventuel conseil d'administration, ou ne serait-ce que de se procurer l'une des récompenses offertes pour soutenir mon projet.« Du moins, pas encore », vous dis-je subtilement. Parce que personne, non personne, ne vous dira non, surtout si vous n'avez pas osé leur demander. Les obstacles ou les murs sont simplement ceux que l'on érige.

LA FOIRE AUX QUESTIONS (FAQ)

Osez rêver...oui, mais la réalité, « man »?

« Il faut savoir se prêter au rêve lorsque le rêve se prête à nous. »

de Albert Camus Qu'est-ce que la réalité? L'Austérité?

Hey, le clown, nous prends-tu pour des caves?

Tout d'abord, appelle-moi Fredolini, puisque je t'appellerai toujours par ton nom. Cave? Non. Absolument pas, justement. Je pense aussi qu'il faut que tu comprennes, que le but premier est de frapper l'imaginaire avec un objectif autant imperceptible. Tu peux aussi m'envoyer un message directement, cela me fera un grand plaisir de te répondre.

Que vas-tu faire de cet argent si cela ne marche pas?

Je suis réaliste, et je m'engage donc à réinvestir les sommes dans les arts du cirque, dans l'éventualité où je n'atteins pas tout à fait les 1,8 milliard de dollars pour cette offre publique d'achat.

Offrir des billets pour mes spectacles à des enfants défavorisés, remettre en selle mon festival L'Auguste rendez-vous, qui est aussi Le Symposium national des clowns et des excentriques, dont la mission artistique de faire découvrir ou redécouvrir le clown sous toutes ses formes, aussi diverses qu'innovantes, pour le plus grand plaisir de tous. Par sa diversité et sa représentativité, L'Auguste rendez-vous devient également une vitrine concourant à la diffusion de spectacles, à la promotion de la qualité de l'offre en art clownesque, ainsi qu'au développement et à la formation des artistes.

Pourquoi garder tout pour toi?:

Je préside un organisme sans but lucratif, donc les profits sont réinjectés dans le développement de l'organisme. Aucun dividende n'est versé dans ce cas, puisqu'il n'y a pas d'actionnaire.

Quelle est ta crédibilité?

Je suis producteur depuis près de 25 ans, et personnifie le clown Fredolini depuis maintenant une vingtaine d'années, en plus d'assumer la direction du Cirque national des clowns (CNC) depuis 1997. Saltimbanque clownesque à l'âme voyageuse, j'ai foulé les planches de nombreux théâtres en France, en Martinique, en Italie, en Chine, au Maroc et au Québec, où j'y ai présenté mes trois grands spectacles clownesques, Anthologie, Taddah! et l'innovant iFredolini, tous chaleureusement acclamés par la critique et vus à ce jour par plus de 500 000 spectateurs. Issu d'une famille de clowns, très attaché à la tradition clownesque, j'ai réussi le tour de force d'apparaître comme par enchantement sur un timbre-poste canadien tiré à plus de 4 millions d'exemplaires en octobre 1998.

Je pense savoir de quoi je parle.

Note de l'auteur Je me lance dans un projet particulier, lequel nécessite le plus grand investissement qui soit dans mon cas, celui de l'humilité. Chaque dimanche, je publierai sur mon blogue au Huffington Post Québec un texte autobiographique. Parfois, les récits et les anecdotes pourront paraître invraisemblables. Mes histoires choisies, elles, seront vraies. En fait, tout sera dans la manière que j'aurai de vous raconter ces petits bouts d'existences, d'observations et de perceptions. En les écrivant, c'est un peu comme si je les conservais dans une capsule temporelle, afin de ne rien oublier. Juste au cas. Traduites dans plus d'une vingtaine de langues grâce à des collaborateurs, elles seront également diffusées via mon site fredolini.com et sur ma page Facebook. Ensuite, ces textes seront regroupés et publiés sous forme de livre. C'est donc une fabuleuse aventure toute en écriture que j'entreprends. J'espère qu'elle saura toucher le cœur des gens, surtout le vôtre. C'est donc un rendez-vous!

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photoCirque du Soleil's Amaluna Voyez les images

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter