LES BLOGUES
05/01/2016 01:48 EST | Actualisé 05/01/2017 05:12 EST

«Estie» à TVA Nouvelles: non, ce n'est pas vrai!

Lundi en avant-midi, une femme publie sur son mur Facebook une photo, retouchée rapidement, faisant du mot Estrie sur un bandeau de TVA Nouvelles le mot Estie. Et puis boum...

Lundi en avant-midi, une femme de Ste-Perpétue-de-l'Islet, Catherine Chouinard, publie sur son mur Facebook une photo, retouchée rapidement, faisant du mot Estrie sur un bandeau de TVA Nouvelles le mot Estie. Et puis boum...

Jusqu'à maintenant, plus de 500 000 personnes ont vu l'image en question. Et ce n'est pas fini.

De mon côté, ayant publié un texte sur les médias sociaux et le phénomène des faux concours, des fausses nouvelles et autres phénomènes de désinformation le 19 décembre dernier, je décide de mener une expérience, sur ma propre page Facebook.

Le but de l'expérience: prouver que les gens partagent sans vérification sommaire. Parce que dans le cas de la photo Estie, un simple agrandissement de la photo permettait de bien voir qu'elle était retouchée.

- L'espace à la fin du texte était beaucoup trop grand, par rapport au standard de TVA, qui habituellement, centre ses bandeaux, avec une très légère déportation vers la gauche.

- Le bleu qui suit le texte du bandeau est uniforme, alors que c'est un bandeau en surimpression, translucide, permettant de voir les images à l'arrière.

Résultat de l'expérience :

- À 8h47, ce matin, plus de 81 000 personnes ont vu la photo que j'ai postée.

- 471 personnes ont partagé l'image.

Je comprends que la plupart des personnes consultent et partagent sur Facebook via leurs téléphones cellulaires, mais pour ce qui est des médias, aucune excuse n'était possible.

Ce que cette histoire démontre, c'est qu'il faut être prudent, sur les médias sociaux.

Avant de partager, prenez le temps de vérifier les informations. Mercedes ne fait pas tirer d'E63 AMG à 150 000 $, Apple ne fait pas tirer d'IPads gratuits.

Dans les règles de Facebook, aucun concours ne peut exiger de partager ou aimer une page. De plus, dans 99% des cas, les concours sont faux, et ne font que ramasser des informations sur vous, dans le but de revendre ces informations à des tiers.

De plus, comme l'a prouvé un post partagé plus de 13 000 fois, qui avait pour titre Guy Turcotte agressé sexuellement, il suffisait de cliquer sur le lien, de vérifier, pour bien voir que la nouvelle était fausse.

Facebook compterait plus de 135 millions de faux comptes ou fausses pages, créés principalement pour faire monter artificiellement le nombre de «J'aime» sur des pages ou simplement pour accumuler une banque d'informations personnelles que vous partagez sur votre famille, vos habitudes de consommations, etc.

Les médias sociaux sont merveilleux, et permettent de garder contacts avec des personnes de partout. Dans le domaine professionnel, ils permettent d'entretenir plus facilement un réseau de contacts ou de clients.

Le côté sombre, c'est que souvent, les utilisateurs vont prendre n'importe quelle information comme vraie.

Alors avant de partager, vérification, jugement et réflexion.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Les dix commandements de Facebook Voyez les images