LES BLOGUES
01/11/2015 09:33 EST | Actualisé 01/11/2016 05:12 EDT

Faire affaire avec un pro, c'est gagnant!

Avec un bricoleur du dimanche, ce ne sera pas le cas: une poignée de main et une tape dans le dos, ça ne vaut pas cher devant un juge!

La Régie du bâtiment du Québec (RBQ) a lancé il y a un mois une campagne publicitaire dont l'objectif est d'inciter les consommateurs à engager un entrepreneur détenant une licence. Elle souhaite ainsi valoriser les protections auprès de citoyens qui pourraient être tentés d'engager un bricoleur amateur ou encore d'accepter de ne pas avoir de facture afin de réaliser des économies.

En ce qui me concerne, je suis bien content de constater que le gouvernement prenne au sérieux l'importance de faire affaire avec un entrepreneur licencié. D'ailleurs, le défunt crédit d'impôt à la rénovation LogiRénov exigeait que les travaux soient faits en bon et due forme par un entrepreneur détenant sa licence de la RBQ.

Mais pourquoi faire affaire avec un entrepreneur en règle? Y a-t-il des avantages? Bien sûr qu'il y en a, et plusieurs! Je vous en énumère trois.

1) Des travaux faits avec professionnalisme

Si vous décidez d'engager quelqu'un pour réaliser vos travaux de réno, sachez qu'il y a plusieurs avantages à faire affaire avec un entrepreneur licencié. D'abord, le fait que votre entrepreneur ait sa licence de la RBQ signifie qu'il répond aux normes et aux règles actuelles régissant la rénovation domiciliaire. Un plombier fera vos travaux de plomberie, un électricien fera votre filage électrique. Bref, chacun selon sa spécialité. Un entrepreneur licencié a également des comptes à rendre à la Régie, à Revenu Québec et à l'Agence du revenu du Canada. Ce ne sera pas le cas si vous décidez d'engager un «bricoleur du dimanche» qui s'improvise rénovateur et qui pourrait bien faire un peu n'importe quoi.

2) Des recours en cas de pépin

En faisant confiance à un entrepreneur licencié, celui-ci doit signer un contrat par écrit avec vous. Le contrat comprend généralement les informations telles que les coûts, la durée des travaux, les matériaux, etc. Si jamais il y avait un pépin en cours de route, sachez que vous avez des recours.

En effet, tous les entrepreneurs licenciés à la RBQ détiennent un cautionnement de licence qui est, pour résumer, une garantie financière servant à dédommager les clients si les travaux prévus au contrat sont mal exécutés, non exécutés ou non achevés. Avec un bricoleur du dimanche, ce ne sera pas le cas: une poignée de main et une tape dans le dos, ça ne vaut pas cher devant un juge!

3) En dessous de la table: pas nécessairement payant!

Vous vous dites qu'un entrepreneur en règle, ça coûte cher. L'ami de votre collègue au bureau qui s'improvise bricoleur pourrait faire le même travail pour moins cher? Peut-être bien qu'il veut être payé en dessous de la table! En faisant cela, vous contribuez au travail au noir. L'évasion fiscale, ce n'est pas uniquement des sommes astronomiques dans les paradis fiscaux! Les gouvernements sont sensibles à cette réalité et ont des moyens d'enquête de plus en plus sophistiqués.

Et n'oubliez pas que les quelques dollars que vous économisez en choisissant un «bricoleur du dimanche» risquent de disparaître rapidement si les travaux ne sont pas bien faits et il risque même de vous en coûter beaucoup plus cher pour réparer le gâchis.

Pour visionner la campagne de la RBQ: www.rbq.gouv.qc.ca/citoyen/

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo 6878 Rue St-Denis, la maison la plus terrifiante de Montréal Voyez les images