LES BLOGUES
06/12/2015 09:37 EST | Actualisé 06/12/2016 05:12 EST

Moins de maisons neuves, plus de rénovation

L'année s'achève à grands pas. Il serait donc temps, avant l'arrivée de la période des Fêtes, de voir comment s'est comporté le marché de l'habitation en 2015. Sans être alarmiste, je dois vous dire que cette année ne fut pas la meilleure.

L'année s'achève à grands pas. Il serait donc temps, avant l'arrivée de la période des Fêtes, de voir comment s'est comporté le marché de l'habitation en 2015. Sans être alarmiste, je dois vous dire que cette année ne fut pas la meilleure.

Prenons par exemple les mises en chantier. Il y en aura un peu plus de 35 000, soit 9 % de moins que l'an dernier. L'année 2015 sera donc la plus faible depuis plus de dix ans au chapitre des mises en chantier, ce qui est un dur retour à la réalité, vous en conviendrez.

Moins de maisons unifamiliales

Le type de construction résidentielle connaît aussi un tournant depuis quelques années. La maison individuelle perd graduellement du terrain, laissant de plus en plus de place à d'autres types d'habitation, notamment les condos. Ceux-ci, surtout dans la grande région de Montréal, sont omniprésents, conformément à une volonté d'accroître la densification.

Qu'est-ce qui peut expliquer cela? Je vous dirais grosso modo que la croissance économique au Québec a été plus faible ici que dans les autres provinces canadiennes, que le nombre de ménages a augmenté de manière plus timide, mais surtout que l'accession à la propriété est malheureusement de plus en plus difficile.

Accession à la propriété : toujours difficile

L'accession à la propriété demeure en effet un défi constant pour de nombreux jeunes ménages. Seulement 61 % des ménages québécois sont propriétaires de leur demeure. Nous sommes bien loin de la moyenne des autres provinces qui est de 70 %. La mise de fonds initiale pour obtenir un prêt hypothécaire en rebute plusieurs, mais il faut aussi dire que la période allouée pour amortir ce prêt, qui est passé de 30 à 25 ans en 2012, n'a pas aidé non plus.

La problématique de l'accès à la propriété est bien réelle. La preuve : la construction d'habitations locatives connaît une progression depuis quelques années. Faute de pouvoir s'acheter une maison, les jeunes familles se tournent vers le locatif!

Rénovation : forte croissance

Le secteur de la rénovation a connu une excellente performance en 2015, avec une croissance de 13 %. Le crédit d'impôt LogiRénov explique en grande partie cette tendance. Malheureusement, il a pris fin en juillet dernier. Sans mesures fiscales adéquates pour soutenir la rénovation, je crains que nous assistions à un ralentissement de l'activité dans ce secteur au cours des prochaines années.

Comme vous pouvez le constater, le marché de l'habitation neuve est au ralenti. Espérons que le gouvernement tiendra compte de cette réalité et qu'il adoptera des mesures qui faciliteront l'accession à la propriété plutôt que de la freiner.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST:

Galerie photo 22 astuces simples et abordables qui vous aideront à vendre votre maison Voyez les images