LES BLOGUES
25/05/2016 11:33 EDT | Actualisé 26/05/2017 05:12 EDT

La Bande Dessinée, un moyen d'expression moderne

Le Festival BD de Montréal a 5 ans. 5 ans, c'est aussi la preuve qu'un de ses premiers objectifs a été atteint : doter Montréal d'un Festival BD qui s'établisse de façon durable.

Eldiablo

Le Festival BD de Montréal a 5 ans. 5 ans, c'est aussi la preuve qu'un de ses premiers objectifs a été atteint : doter Montréal d'un Festival BD qui s'établisse de façon durable, qui puisse monter en puissance année après année et ainsi présenter un évènement où chaque édition se révèlera meilleure que la précédente. Ce sera encore le cas cette année et nul doute que l'an prochain, on dépassera encore nos objectifs.

Tout a commencé en 2011, lorsqu'une petite équipe a décidé de jeter les bases de ce beau projet. L'essor de la Bande Dessinée en général, le développement des maisons d'édition québécoises, l'ouverture d'une librairie spécialisée en BD et surtout un statut enfin reconnu par les médias et les gens du milieu du livre, tout cela a contribué à donner des lettres de noblesse à ce qu'on appelle aujourd'hui le 9e art. Ne manquait que la touche finale, un Festival qui permettrait au grand public de découvrir dans une ambiance festive les artisans de ce milieu et la richesse de la production.

Ce Festival se veut avant tout un lieu de convergence pour les divers intervenants du 9e Art; mais aussi des partenaires œuvrant dans différentes sphères d'influence. Au fil des années, le FBDM a établi des ponts avec tout d'abord son principal allié le Réseau des bibliothèques publiques de Montréal, mais également avec les commissions scolaires de Montréal et de Marguerite-Bourgeois, l'Hôpital Notre-Dame, les festivals BD de Lyon, d'Alger ou de Québec, les colloques du CRAS ou de l'EMI, les organismes Promo 9e Art, Front froid ou la revue Planches. Cette année nous avons établi de nouveaux liens avec Amnistie Internationale, la revue l'Itinéraire et nous recevrons pour la première fois un groupe d'élèves en francisation.

Ces contacts ne sont pas anodins, la Bande Dessinée aujourd'hui touche tous les publics et est un moyen d'expression moderne qui permet de rejoindre les communautés les plus diverses. Depuis deux ans, le Festival est devenu bilingue et nous pourrons compter cette année encore sur des auteurs du reste du Canada, mais également des États-Unis. Cette tendance vers le bilinguisme, une des particularités de Montréal, s'accélérera dans les années à venir.

Nous ne délaisserons pas pour autant notre volet international, car nous aurons de la visite de France, de Belgique, d'Allemagne, du Cameroun et de l'Algérie. Et avec plus d'une centaine d'auteurs locaux dont les vedettes Jean-Paul Eid, Michel Rabagliati, Alex A, Jacques Lamontagne, Djief, Delaf et Dubuc, Michel Falardeau, Michel Hellman ou Zviane, cette édition saura plaire à tous.

Nous tenons à rappeler que cet évènement qui se déroule en plein air à l'Espace La Fontaine dans le parc du même nom. Il est gratuit et bien entendu ouvert à tous : aux connaisseurs, aux curieux, aux spécialistes de la dédicace, aux néophytes comme aux familles dont chaque membre trouvera chaussure à son pied.

On vous invite donc à vous joindre à nous pour cette magnifique édition du FBDM les 27, 28 et 29 mai prochain.

Bienvenue à tous.

Bédéphilement

» Journée de la BD au HuffPost Québec

En ce jeudi 26 mai, Le Huffington Post Québec profite de la tenue du Festival BD de Montréal cette fin de semaine pour présenter une édition spéciale où bande dessinée et journalisme s'unissent pour faire la nouvelle!

Bon nombre de nos articles profiteront ainsi de l'oeil et du crayon de différents dessinateurs qui partageront une vision différente de la nouvelle. Une manière originale de raconter les histoires, inspirée notamment par des initiatives telles que la journée BD de nos confrères du HuffPost France à l'occasion du célèbre Festival international de la bande dessinée d'Angoulême.

Jetez un oeil à notre page d'accueil ou à notre section spéciale «Journée de la BD» pour découvrir ce que l'actualité a inspiré aux bédéistes!

Le dessinateur:

Pur hybride entre la bande dessinée et la street culture, Eldiablo (papa de la série Lascars) a été un un graffiti-artist de la première heure, membre d'un des collectifs les plus prolifiques et imaginatifs dans les années 80 et 90 (PCP-Petits Cons de Peintres) . Reconverti depuis dans l'écriture et la réalisation, il n'a jamais tout à fait lâché ni la bombe ni les pinceaux. Eldiablo est l'auteur de nombreuses BD dont Monkey Bizness, Un homme de goût, Rua Viva... Il raconte aussi en dessins depuis cette années ses péripéties de Français immigré à Montréal à travers la bande dessinée Wesh Caribou, dans la revue Fluide Glacial. Consultez ses oeuvres sur le web de même que sur Tumblr iciet ici.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photoLes usagers du métro de Montréal en dessins Voyez les images

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter