LES BLOGUES
30/06/2015 11:32 EDT | Actualisé 30/06/2016 05:12 EDT

La démone au purgatoire

Comme maman j'aime montrer à ma fille des exemples de femmes inspirantes, humaines, intelligentes et rayonnantes. Des Julie. Julie, continue d'être Julie. Un peu, beaucoup, passionnément et à ta folie!

Elle s'est pointée sur nos écrans avec des robes hallucinantes et un rire contagieux. Elle est entrée dans nos salons, dans nos vies, dans nos discussions, dans nos rêves, dans nos envies. Elle a su nous surprendre et nous faire rire. Pleurer aussi, de peine ou de joie.

Julie aime l'extravagance. Le jamais fait auparavant. Le « too much ». Le « beaucoup-trop-too-much »! Elle réinvente la démesure télévisuelle dans une époque où on nous présente des pièces de théâtre sans décor. Elle a toujours mis le paquet. Puis elle en rajoutait encore un peu.

Le public l'a remarquée. Et le public l'a admirée.

Mais au fil des jours, malgré la célébrité et les projets internationaux, elle n'a jamais oublié un élément au centre de tout ce qu'elle fait : le vrai. Elle a interviewé des personnalités connues en les amenant au bord des larmes dans des ambiances d'une intimité absolue, elle a su faire chanter une province au complet en lui faisant croire que tout était possible, elle a solidifié un pont transatlantique en s'assurant de faire traverser les talents de part et d'autre. Bref, elle a repoussé les limites établies. En restant vraie. Maniaque des détails, exigeant toujours l'impossible de ses équipes et collaborateurs, elle a su se tailler une place de choix comme femme d'affaires, productrice, animatrice, revendicatrice, maman et amoureuse. Ceux qui ont travaillé à ses côtés pourront témoigner des nombreuses nuits blanches, mais aussi de l'exaltation liée à l'accomplissement de ces projets toujours plus fous que ceux de la veille.

Et que dire de son flair et de son audace, si ce n'est de constater qu'elle a su réinventer la télévision au Québec, qu'elle a su charmer la France au grand complet, qu'elle a su donner un parfum « local » aux superproductions internationales avec les succès qu'on lui reconnaît. Elle a propulsé de jeunes artistes et relancé certains autres tombés dans l'oubli, mais surtout, elle a su rester proche d'un public qui lui a été fidèle au fil des ans.

Au-delà de la guerre des mots et des intentions qui s'annonce, je veux saluer une femme d'affaires brillante, inspirante, engagée et pionnière de l'absolu. Rien ne lui ressemble et vraisemblablement rien ne lui ressemblera jamais. Hier, lors d'une conférence de presse bien ficelée et extrêmement bien planifiée, elle est restée vraie, sensible et déterminée. On n'attendait rien d'autre de sa part.

Il faut dire qu'il en faut du courage pour se retirer d'un domaine où elle règne en reine des variétés! Entre le travail et l'amour, elle a choisi l'engagement. Celui d'une femme qui aime son homme, qui partage ses convictions et qui veut continuer d'être à ses côtés pour vivre ce que la vie leur réserve. Vous me direz que c'est une question d'argent, et c'est vrai. Au nombre d'émissions à grands budgets qu'elle produisait, à dépenser pour ses productions comme elle le faisait depuis des années, 16 % de crédit d'impôt c'est beaucoup, surtout quand on ne l'a plus et que les autres producteurs en bénéficient. Je ne suis pas une spécialiste des productions télévisées, mais j'ai cru comprendre que les marges de profits n'étaient pas bien grandes. Alors quitte à perdre, elle a décidé de se retirer, par principe, par conviction, par équité, quitte à décevoir les millions de fans de ses émissions.

Comme maman j'aime montrer à ma fille des exemples de femmes inspirantes, humaines, intelligentes et rayonnantes. Des Julie. Julie, continue d'être Julie. Un peu, beaucoup, passionnément et à ta folie!

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST