LES BLOGUES
17/01/2019 12:05 EST | Actualisé 17/01/2019 12:48 EST

Réflexion sur notre époque

Moduler la pensée humaine en fonction de finalités consuméristes est un terrible affront à l’intelligence humaine et l’émergence de la culture, de la civilisation.

Westend61 via Getty Images
Tant d’individus parasitent et obstruent l’espace publique, ne regardant ni en face de soi ni alentour, la tête baissé, hébété et aliéné, absorbé par un univers virtuel qui tend à suppléer l’environnement réel et concret.

Il est une tâche bien délicate que de réfléchir sur ce qui nous entoure et nous constitue en tant que sujet, de tenter d'éclaircir certains phénomènes fondamentaux de notre ère, d'œuvrer à abstraire certaines particularités qui sont cruciales afin de comprendre les mutations qui s'opèrent au sein de la vie en société.

Le XXIe siècle laisse place à une transformation anthropologique et culturelle révolutionnaire, directement perceptible et explicitement tragique; l'imposition du téléphone intelligent en tant qu'entité désormais vitale et nécessaire pour la pensée de l'être humain postmoderne.

Anthropologique, car le fait social voit sa composition subir un virulent contrecoup. Tant d'individus parasitent et obstruent l'espace public, ne regardant ni en face de soi ni alentour, la tête baissée, hébétés et aliénés, absorbés par un univers virtuel qui tend à suppléer l'environnement réel et concret.

C'est une scène tout simplement désolante et univoque qu'on retrouve fréquemment dans les lieux publics. Il y a là une forme de léthargie qui s'opère chez l'individu, abandonné pour une oasis virtuelle commanditée et orchestré par des corporations surpuissantes qui se meuvent par le désir du profit toujours plus grand, au profit de la misère humaine et existentielle.

Culturelle, car il s'agit là d'un profond revirement de mentalité, d'une reconfiguration psychologique des masses populaires. Dans son œuvre Notre-Dame de Paris, Victor Hugo qualifie l'avènement de l'imprimerie comme étant la révolution mère de l'humanité, le plus grand évènement de l'histoire. Autrefois, les peuples exprimaient leurs pensées et structuraient leur volonté de persistance par l'édification architecturale. Par la suite, avec l'imprimerie, la forme d'expression a muté en s'orientant davantage vers l'écrit, ce qui implique un changement radical en termes de transmission et de diffusion.

Aujourd'hui, avec le téléphone intelligent, le processus de la modernité semble atteindre un stade inédit, choquant. Les fonctionnalités rationnelles de l'être humain subissent un incroyable formatage, poussant à la conséquence d'une dissolution de l'intelligence substantielle et du génie artistique au profit d'un assèchement de la pensée, de la réflexion.

Le téléphone intelligent altère les modes de communications, d'interactions et d'expressions.

Il soumet les utilisateurs-consommateurs à un canal de communication virtuelle, limité et éphémère. Avec cette tentation fatale vient la paresse d'écrire, une fatigue collective quant à la mise en place d'une pensée profonde, riche et raffinée. La soumission de la pensée à ce type de balises est un phénomène collectif inquiétant qui mérite notre considération. L'ordinateur ou la tablette peuvent également représenter le même enjeu nocif.

Plus que jamais, il importe d'accorder à nouveau de la valeur aux grands ouvrages de l'humanité. Moduler la pensée humaine en fonction de finalités consuméristes est un terrible affront à l'intelligence humaine et l'émergence de la culture, de la civilisation.

Au contraire, affranchissons-nous de cette restriction du potentiel de pensée, élevons-nous au-delà des pulsions matérielles et renouons avec une forme d'universalité existentielle et spirituelle noble qui échappe aux desseins utilitaristes des corporations dominantes du moment.

Le déploiement d'une riche réflexion peut passer par la mise en valeur des grands écrits de la littérature, de la philosophie et des sciences, et non pas par une béatitude artificielle et asséchante poussant à la dépossession.

À LIRE AUSSI:

» Il y a 40 ans, la pression de la rue força le chah à fuir l'Iran

» Le Bloc québécois fera assurément mieux aux prochaines élections

» Culpabilité et mobilité des francophones du Canada

La section des blogues propose des textes personnels qui reflètent l'opinion de leurs auteurs et pas nécessairement celle du HuffPost Québec.