LES BLOGUES
15/01/2019 11:46 EST | Actualisé 15/01/2019 12:22 EST

Psychologie de la réussite: l’éveil professionnel

C'est apprendre à se connaitre mieux pour devenir un être de décision et de choix et sortir des schémas de répétition et d'insatisfaction.

L'éveil professionnel, c'est donc donner plus de sens à son travail, quel qu'il soit.
Alys Tomlinson via Getty Images
L'éveil professionnel, c'est donc donner plus de sens à son travail, quel qu'il soit.

Ce texte a été coécrit par Michael Gunga.

Pour réussir professionnellement, il faut chercher l'éveil dans son travail, cette sensation intérieure de réussite, de passion et de construction en cohérence avec votre identité et vos aspirations. Cet éveil passe par la conscience de ce que vous voulez vraiment vivre et créer dans votre monde professionnel.

La réussite professionnelle a mille et un visages. Pour certains, il s'agit de l'évolution, pour d'autres, de sensation d'adrénaline et pour d'autres encore de stabilité.

Mais aussi d'avancement. L'être humain a besoin de sentir qu'il avance. Il a besoin d'étapes qui lui permettent de visualiser et de ressentir qu'il réussit.

C'est pourquoi les rites professionnels tels que la promotion ou les changements de fonction sont si importants. Ces étapes donnent la sensation à celui qui les vit qu'il avance, qu'il est reconnu et que son travail compte. En toile de fond, ici, il y a donc une recherche de sens du travail que chacun de nous fait au jour le jour.

Car la question du sens est présente dans la vie de tous, chacun à un moment donné de sa carrière. Ce que je fais me correspond-il vraiment? Ce que je fais a-t-il un but qui m'importe? Ai-je bien choisi ma carrière? Que l'on soit commerçant ou professeur, les mêmes questions toquent à la porte un jour ou l'autre sur le chemin de la réussite professionnelle.

Chercher l'éveil professionnel

Pour répondre à vos questions intérieures et pour ne pas vous perdre dans celles-ci, cherchez l'éveil professionnel plus que la réussite professionnelle, c'est-à-dire le sens profond et symbolique que vous donnez à votre choix de carrière, à vos actions journalières, à cette promotion que vous obtenez enfin.

Si vous vous contentez de vivre votre chemin professionnel sur un plan linéaire et horizontal, de promotion en promotion, d'évolution en évolution, vous risquez de vivre un sentiment d'insatisfaction puisque tout vient alors de l'extérieur: la reconnaissance, la validation du chemin parcouru, le rythme de votre évolution.

Si vous cherchez à vivre votre réussite professionnelle sur un plan vertical, à savoir: «Qu'est-ce que cela m'apporte intérieurement, qu'est-ce que moi je souhaite pour demain, quels sont les acquis que je me donne, les éléments que je règle en moi», vous créez alors dans votre espace professionnel quelque chose de très intime et singulier: un chemin choisi.

L'éveil professionnel, c'est donc donner plus de sens à son travail, quel qu'il soit.

Que vous soyez en pleine étape de transition, dans la fin de votre parcours ou dans le début d'un autre, cherchez à vous conscientiser sur ce que vous y avez gagné. Ce que vous décidez et ce que cela vous apporte vous permet de reprendre un pouvoir sur les choses et les évènements. Cela vous permet aussi d'être beaucoup plus maître de vos sensations quant à une réussite intérieure.

La psychologie de la réussite

La psychologie de la réussite, c'est avoir un mental assez fort et assuré pour décider et construire et non plus suivre et subir des décisions extérieures qui ne vous donneront que de petites sensations de réussite, alors que vous pourriez avoir de grandes sensations de bonheur et d'éveil professionnel.

Lorsque vous vous concentrez sur «l'avoir»: plus d'argent, plus de responsabilités, plus de visibilité, vous vous connectez directement au champ des angoisses et de l'insécurité. Pourquoi? Parce que «l'avoir» est souvent le fruit des manquements de l'enfance, des sensations de ne pas être à la hauteur et du besoin d'être reconnu.

Mais si vous montez d'un étage et que vous sublimez tout cela en construction intérieure, le chemin devient beaucoup plus personnel et beaucoup moins soumis à l'appréciation de l'autre.

«Être à un poste avec plus de responsabilités», puisque vous sentez que vous êtes prêt pour cette étape. «Vous développer financièrement dans votre job», car vous sentez que vous méritez un salaire plus en phase avec qui vous êtes aujourd'hui. «Plus de visibilité», car vous avez envie de partager le fruit de votre travail.

Tous ces exemples ne sont pas liés au besoin de reconnaissance ou à des variables extérieures, mais à une posture intérieure de sécurité et de recherche d'avancement dans votre travail.

Un outil puissant: la conscientisation

Nous ne le répèterons jamais assez, la conscientisation est un outil puissant qui permet de décider, d'agir et de construire plutôt que de subir, de suivre et de répéter un modèle qui ne convient pas. Cette prise de conscience passe par une recherche personnelle visant à mettre en mots ce que vous aimez ou pas dans votre travail. Les moments où vous ressentez le plus de sensations de réussite. Si vous n'en sentez pas, cherchez à comprendre pourquoi.

Chaque mot est une porte, chaque question un chemin et de point d'interrogation en point d'interrogation, vous construisez votre évolution professionnelle.

Vous pouvez aussi passer par l'écriture et noter vos sensations de réussites journalières, comme vos perceptions négatives de ce que vous faites ou êtes au travail dans le but de prendre du recul sur ce que vous vivez. Cela vous donnera de bonnes bases pour chercher le changement, l'épanouissement, et l'avancement intérieur au cœur de votre emploi.

Aucune porte n'est fermée sauf si vous choisissez de ne jamais la pousser: «Pourquoi suis-je où je suis aujourd'hui? Parce que j'y reste.»

Tout départ, tout changement, toute prise de conscience passe par votre réflexion intérieure. Être à la fois acteur et observateur de ce que vous vivez tant professionnellement que dans votre vie en général vous rend leader de votre chemin.

Ainsi, l'éveil professionnel, c'est apprendre à se connaitre de mieux en mieux, pour devenir un être de décision et de choix, et sortir des schémas de répétition et d'insatisfaction. Être heureux au travail, c'est se rencontrer soi-même, se recentrer, et arriver à se construire un chemin professionnel qui correspond à de profondes aspirations intérieures.

À LIRE AUSSI:

» L'éducation à la sexualité, pas de quoi capoter!
» Culpabilité et mobilité des francophones du Canada
» Un périple artistique et historique de près de 3000 km

La section des blogues propose des textes personnels qui reflètent l'opinion de leurs auteurs et pas nécessairement celle du HuffPost Québec.