LES BLOGUES
25/02/2018 08:00 EST | Actualisé 25/02/2018 08:00 EST

Favoriser l’autonomie de votre enfant: quelles tâches à quel âge?

Même à partir de deux ans, les enfants peuvent commencer à développer leur autonomie.

Getty Images/iStockphoto

De nombreux experts en éducation suggèrent que les enfants apprennent mieux en faisant les choses par eux-mêmes. La quête d'indépendance est innée et survient très tôt. Même à partir de deux ans, les enfants peuvent commencer à développer leur autonomie. À l'âge de trois ans, la plupart des enfants peuvent choisir les vêtements qu'ils aimeraient porter, s'habiller tout seuls, choisir ce qu'ils aimeraient manger et ainsi de suite.

Plus ils grandissent, plus ils sont capables de fonctionner en autonomie et de faire bien plus que ce que pensent la plupart des parents. En fournissant un cadre approprié selon l'âge de votre enfant, vous pouvez favoriser le développement de son autonomie.

Selon une récente étude, proposer des tâches régulières aux enfants peut procurer de réels avantages sur le long terme sur le plan scolaire, social, psychologique et même professionnel. D'autres études ont constaté que plus tôt (à partir de 3 ans) les enfants sont assignés à des tâches ménagères, plus tôt ils deviennent autonomes. De plus, ils deviennent aussi plus responsables et ont de meilleurs résultats scolaires.

Quelles tâches à quel âge ? (Fiches gratuites à télécharger ici)

Au fur et à mesure que les habiletés motrices et cognitives de votre enfant se développent, il va essayer de faire les choses en toute autonomie. Cette période est sensible, car un enfant peut facilement abandonner s'il estime qu'une activité est trop difficile, ou il peut s'ennuyer s'il considère que celle-ci est trop facile.

Ce que les enfants peuvent faire seuls selon l'âge

Bien que le tableau ci-dessous présente des idées de ce que votre enfant peut faire, il s'agit simplement d'un guide. Observez attentivement votre enfant et adaptez les activités proposées selon son niveau de développement plutôt que sur ce que vous pensez qu'il devrait pouvoir faire selon son âge

2 ans

Ramasser ses jouets

Faire la poussière sur des objets bas (à sa hauteur)

Jeter ses couches à la poubelle

3 à 4 ans

Toutes les tâches précédentes

Ranger ses jouets

Mettre son linge sale dans le panier à linge

Aider à mettre et à débarrasser la table avec de l'aide

Aider à nettoyer les petites surfaces avec un chiffon humide

Se laver les mains tout seul

Aider à ranger les courses

Se brosser les dents avec de l'aide

Plier leurs vêtements en supervisant

4 à 5 ans

Toutes les tâches précédentes

Faire son lit avec une aide minimale

Aider à la cuisine

S'occuper d'un animal domestique

Ranger ses affaires après un bain

6 à 7 ans

Toutes les tâches précédentes

Faire son lit tout seul

Se brosser les dents

Se brosser les cheveux

Choisir ses habits et s'habiller tout seul

Répondre au téléphone

Ranger son linge propre

Passer la serpillière

Ranger la vaisselle propre

Plier seul ses vêtements

8 à 9 ans

Toutes les tâches précédentes

Régler l'alarme du réveil

Se réveiller seul lorsque l'alarme sonne

Nettoyer sa chambre

Vider la poubelle

Se laver seul

Ramasser les feuilles mortes

Préparer des repas faciles

9 à 12 ans

Toutes les tâches précédentes

Nettoyer sa chambre

Changer ses draps

Faire la vaisselle

Ramasser les feuilles mortes

Faire ses devoirs seul

Régler l'alarme du réveil

Passer l'aspirateur

Tondre la pelouse

Aidez-moi à faire tout seul. Maria Montessori

Ce que vous pouvez faire

1. Encouragez-le. En grandissant, votre enfant commencera à expérimenter et sa curiosité innée le poussera vers l'aventure. Il faut trouver le juste équilibre entre, lui fournir un environnement sûr et sécurisant, et le laisser libre d'expérimenter sans imaginer les pires scénarios qui pourraient arriver.

• Encouragez les bébés à tendre la main pour attraper des objets.

• Dès qu'ils ont appris à saisir des objets dans la main, placez-les plus loin pour l'encourager à se dépasser.

2. Changez votre état d'esprit. Si vous montrez votre peur à votre enfant (peur qu'il se blesse, peur qu'il n'y arrive pas), il est fort probable que vous lui transmettiez cette peur. Ayez confiance dans votre capacité à créer l'environnement adéquat et montrez à votre enfant que vous croyez dans ses capacités.

3. N'ignorez pas les réelles capacités de votre enfant. Et surtout, ne comparez pas votre enfant aux autres enfants de son âge pour déterminer ce qu'il doit «être capable de faire». Chaque enfant évolue à son propre rythme. Ne perdez pas espoir s'il a du mal avec certains apprentissages, mais n'hésitez pas à consulter un professionnel si vous avez des doutes sur son développement. Proposez des activités différentes.

4. Montrez-lui comment faire. Nous supposons souvent à tort que les enfants sauront comment faire lorsque nous leur demandons d'accomplir une tâche. Ne soyez pas guidé par des suppositions concernant ce que votre enfant est capable de faire. Montrez-lui, car les enfants ont besoin que nous leur montrions même des tâches aussi faciles que se laver les mains correctement.

5. Augmentez progressivement le niveau de difficulté. Lorsque votre enfant est en mesure d'accomplir une tâche donnée, vous pouvez augmenter le niveau de difficulté sous forme des petites étapes. L'enfant qui réussit à faire quelque chose par lui même gagne en confiance, surtout quand il doit faire des efforts pour acquérir de nouvelles compétences. Faites attention au niveau de difficulté. Si les nouvelles compétences requises sont trop difficiles pour votre enfant, il est fort probable qu'il va tout abandonner.

6. Créez un environnement stimulant puis laissez votre enfant libre d'expérimenter. Développez des environnements dans lequel les enfants peuvent participer aux activités «des adultes» favorise l'autonomie.

7. Installez des habitudes. Les habitudes sont des envies irrépressibles de faire quelque chose. Elles représentent une certaine façon de faire les choses. Par exemple, demander à votre enfant de se laver les mains avant et après les repas est une simple habitude que tous les parents ne pensent pas forcement à instaurer.

8. Soyez prêt. Il y aura sûrement de la casse. Les désastres avec de la colle, de la peinture ou des ciseaux se produiront forcément. Vous pouvez peut-être empêcher certains désastres (peinture et colle lavable), d'autres non.

9. Soyez patient. Harmoniser le rythme à celui de votre enfant. N'oubliez pas de dire à votre enfant que vous êtes aussi fier de lui qu' il essaie, ou qu' il réussisse.

10. Un enfant passif apprend moins. En grandissant, les enfants adorent participer aux activités des adultes. Apprenez-leur à toucher et à manipuler des objets . Selon leur âge et leur développement, encouragez-les à toucher les ingrédients et/ou les sentir. Demandez-leur de verser des ingrédients d'un bol à un autre ou encouragez-les à utiliser des cuillères ou des louches. Laissez-les vous aider à préparer les gâteaux. Laissez-les manipuler la pâte. Demandez-leur de vous aider à déplacer des petits meubles. Faites des projets DIY ensemble. Donner aux enfants des responsabilités est très bénéfique à leur bien-être.

Cliquez ici pour télécharger des fiches gratuites pour initier votre enfant aux tâches ménagères.

Quand devez-vous consulter ?

– Si vous ressentez que votre enfant a un retard majeur de développement (il est incapable d'exécuter des fonctions telles que la marche, à se tenir debout, à s'asseoir, etc.).

– Si votre enfant présente de grandes différences dans la maîtrise des compétences. Par exemple, c'est mieux de consulter si votre enfant maîtrise le langage, mais ne peut pas marcher ou courir.

– Si votre enfant semble incapable de faire les choses qu'il arrivait à faire auparavant.

– S'il est résistant à toutes les activités que vous lui proposez et ne montre aucun intérêt dans celles-ci.

Toutefois, il ne faut jamais oublier que chaque enfant se développe à son rythme

Billet initialement publié sur le site LesApprentisParents