LES BLOGUES
07/04/2018 08:00 EDT | Actualisé 07/04/2018 08:00 EDT

4 astuces pour développer l’intelligence émotionnelle de votre enfant

Plus les enfants ont de facilité à exprimer leurs émotions, moins ils recourent aux crises et autres comportements « inappropriés » lorsqu'ils se sentent dépassés.

skynesher via Getty Images

Comment définissez-vous la joie, la tristesse, ou encore l'anxiété? Nous savons tous ce que sont les émotions, jusqu'à ce que nous ayons à les décrire à des enfants... Bien qu'elles soient complexes, il nous faut pourtant leur apprendre à les identifier et à les gérer de manière socialement acceptable pour développer leur intelligence émotionnelle.

De nombreux chercheurs et psychologues soulignent l'importance de faire cet apprentissage dès le plus jeune âge pour mieux vivre ses émotions, tant il est évident qu'elles influent sur les comportements et que les larmes, les maux de ventre ou la résistance à l'école masquent parfois des sentiments difficiles à exprimer.

Des études conduites par des spécialistes comme John Gottman ont prouvé que les enfants s'épanouissaient en apprenant à identifier leurs différentes émotions et à les considérer comme normales. Autrement dit, plus ils ont de facilité à les exprimer, moins ils recourent aux crises et autres comportements « inappropriés » lorsqu'ils se sentent dépassés.

Après avoir longtemps attendu des enfants qu'ils soient « fort», nous savons désormais avec certitude que leur état émotionnel marque profondément leur psychologie et leur sociabilité. James Gross, un des principaux chercheurs sur la régulation des émotions, considère qu'il est possible d'apprendre à moduler ses émotions. Les études qu'il a conduites ont ainsi prouvé que nous pouvons modifier l'expérience que nous en avons, le moment auquel nous les ressentons et la manière dont elles nous font réagir. D'autres spécialistes confirment qu'une telle prise de conscience permet à l'enfant d'exprimer ce qu'il ressent, sans agressivité ni drame.

4 moyens de développer l'intelligence émotionnelle de votre enfant

Accueillir toutes les émotions, même les plus sombres

Les émotions sont difficiles à définir d'autant plus quand on est très jeune. Un enfant peut avoir conscience de ressentir « quelque chose », mais ne comprendra pas forcément de quoi il s'agit. Pour être en mesure d'accueillir ses émotions, il doit donc d'abord savoir que ce sont des réactions normales qui font partie de la vie.

Au quotidien, vous pouvez par exemple demander à vos enfants quel a été le plus beau moment de leur journée ou ce qui les a rendus tristes.

Les adultes peuvent le guider sur cette voie en s'appuyant sur des ressources adaptées à son âge et tirer profit de toutes les occasions permettant d'identifier et de nommer des émotions. Au quotidien, vous pouvez par exemple demander à vos enfants quel a été le plus beau moment de leur journée ou ce qui les a rendus tristes. Lorsqu'ils regardent un film, faites-leur imaginer ce que ressent le personnage principal et si vous lisez ensemble, aidez-vous des images pour évoquer telle ou telle situation.

Toutefois, avant de devenir leur « coach », il vous faudra faire vous-même ce travail. C'est en acceptant et en parlant ouvertement de vos propres émotions que vous leur donnerez l'exemple.

Montrer à l'enfant comment les émotions agissent sur le corps

Nous ressentons les émotions dans certaines parties de notre corps. L'anxiété par exemple peut causer des maux de ventre ou conduire certains enfants à vomir en cas de stress. Une étude récente a démontré que nous avions tous les mêmes sensations en réponse à nos émotions. Nous pouvons donc apprendre à nos enfants à les identifier à partir de l'observation de leurs propres réactions corporelles. Paumes en sueur, accélération des battements du cœur, papillons dans le ventre : l'attention que nous portons à ces signaux nous donne l'occasion de réagir de manière appropriée aux émotions les plus fortes, avant de nous sentir dépassés.

Expliquer ce qui cause les émotions

Les émotions sont une réponse à un stimulus externe. Nous naissons tous avec une série d'émotions de base, auxquelles s'ajoutent des émotions secondaires liées à notre environnement. Notre propre attitude face aux émotions de nos enfants influe sur le développement de leur intelligence émotionnelle.

Un enfant moqué pour la façon dont il réagit à une émotion donnée, à la colère par exemple, peut développer une émotion secondaire, telle que la honte, chaque fois qu'il se met en colère.

Un enfant moqué pour la façon dont il réagit à une émotion donnée, à la colère par exemple, peut développer une émotion secondaire, telle que la honte, chaque fois qu'il se met en colère. Votre enfant est-il nerveux avant certaines activités ? Enclin à se plaindre de maux de ventre lorsqu'il a un cours de natation ? En parler ensemble lui montrera que vous êtes attentif et prêt à l'aider à trouver une solution. Cette prise de conscience lui permettra également d'anticiper les situations difficiles et de contrôler plus aisément ses réactions.

Donner aux enfants les moyens d'exprimer leurs émotions

Offrir à votre enfant un cadre sécurisant pour qu'il puisse exprimer ce qu'il ressent lui permet de faire cet apprentissage plus sereinement. Il existe de nombreux outils et techniques pour aider les enfants à gérer la colère ou l'anxiété de manière socialement acceptable, mais créer un environnement favorable est la meilleure façon de lui donner les moyens d'y parvenir par lui-même.

Article initialement publié sur Psych Central