LES BLOGUES
22/03/2018 09:00 EDT | Actualisé 22/03/2018 14:35 EDT

Militer pour mieux rêver

Militants, vous êtes non seulement admirables, vous êtes vitaux pour la démocratie!

Nutthaseth Vanchaichana via Getty Images

Il y a quelque chose d'instantanément respectable au fait d'être militant pour un parti politique, tout spécialement à l'heure où de moins en moins de gens font ce choix. En effet, ce n'est pas tout le monde qui se lève chaque matin avec un idéal plus grand que soi et qui travaille activement à ce qu'il se concrétise en passant par la voie des partis. Tout le labeur nécessaire pour réellement faire une différence, fait de ceux qui osent mettre les mains à la pâte sans retenue des gens incroyablement dévoués et qui méritent absolument le respect, peu importe la cause ou les valeurs qu'ils portent.

Être militant, c'est se lever tôt, même un samedi matin, parce qu'il y a un événement à deux ou trois heures de route auquel on veut absolument être. C'est aussi complètement sacrifier son temps libre par moments, une campagne électorale par exemple, pour mettre tout son poids derrière ses idéaux et travailler sans rémunération aucune. C'est également de faire confiance à son parti pour qu'il représente adéquatement ses idées et de devoir mettre de l'eau dans son vin lorsque certaines idées sont adoptées ou rejetées par les membres.

Faire le choix de militer activement, c'est un peu comme se confisquer soi-même une partie de ses loisirs, de son temps en famille et entre amis et de son temps pour travailler pour aller changer le monde une journée de porte-à-porte à la fois.

Pour faire ces sacrifices de façon tout à fait désintéressée, des convictions fortes et une volonté d'acier sont nécessaires. Faire le choix de militer activement, c'est un peu comme se confisquer soi-même une partie de ses loisirs, de son temps en famille et entre amis et de son temps pour travailler pour aller changer le monde une journée de porte-à-porte à la fois. Demandez à un vrai militant si cela le dérange, la réponse sera probablement négative, puisqu'il y a peu de choses qui soient aussi enivrantes que le militantisme, qui malgré tous ses défauts demeure une occupation extraordinaire.

NOUVEAUTÉ

Vous ne voulez rien manquer de la campagne électorale à venir?

Cliquez ici pour devenir membre de notre groupe«Québec 2018: les élections provinciales»!

Être militant, c'est rencontrer des gens aussi passionnés que soi qui souhaitent eux aussi changer le monde à leur façon. C'est d'aller parler devant des centaines, parfois même des milliers, de gens pour les convaincre d'appuyer ses idées. Être militant, c'est d'avoir une seconde famille en sa famille politique, des gens formidables qui souvent deviennent de véritables amis. C'est aussi rencontrer en porte-à-porte des citoyens de toutes sortes qui ramènent le militant sur terre et lui donnent le pouls de la population par rapport à telle ou telle idée.

Les militants ne sont fondamentalement pas des désabusés de la politique ni de ce qu'elle peut accomplir.

Finalement, être militant, c'est croire en quelque chose de plus grand que soi et surtout croire qu'il peut se réaliser après suffisamment de travail. Les militants ne sont fondamentalement pas des désabusés de la politique ni de ce qu'elle peut accomplir. Quels qu'ils soient, ils sont un antidote imbattable au cynisme ambiant par leur passion, leur dévouement et leur détermination. Plus il y en aura, plus les Québécois verront qu'il est encore possible de croire en de grands projets de société et par-dessus tout qu'il est encore possible de les mener à bien. Militants, vous êtes non seulement admirables, vous êtes vitaux pour la démocratie!

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost