LES BLOGUES
04/02/2018 17:12 EST | Actualisé 07/02/2018 11:27 EST

Un renouveau empreint de noblesse et de respect

Si l'on revalorisait la courtoisie et la galanterie dans leur sens de respect et de bonnes manières, peut-être aurions-nous là une piste de solution.

JGI/Jamie Grill via Getty Images

Rien qu'à voir le succès qu'ont eu les livres de John Gray, il est clair que les besoins des hommes et des femmes ne sont pas toujours les mêmes. À la suite des dénonciations d'abus d'ordre sexuel de ces derniers temps, il s'avère plus que jamais judicieux de valoriser un comportement empreint de noblesse et de respect.

Les dénonciations récentes de la part d'un bon nombre de femmes ont fait couler beaucoup d'encre. Elles ont permis à plusieurs de prendre conscience que certains comportements à connotation sexuelle sont intolérables et ne devraient donc plus être excusés. Comment parvenir à changer des habitudes entrées dans les mœurs depuis si longtemps sans toujours recourir à la répression ? Si l'on revalorisait la courtoisie et la galanterie dans leur sens de respect et de bonnes manières, peut-être aurions-nous là une piste de solution.

Même si, de nos jours, la courtoisie et la galanterie sont reléguées à une époque lointaine, elles méritent d'être considérées en notre siècle. La galanterie est d'abord apparue au 12e siècle. On l'avait instaurée chez les chevaliers pour leur inculquer la maîtrise de soi. Par la suite, elle a été popularisée en France, au 17e siècle et mettait en valeur la personne qui en était l'objet.

Quant à la courtoisie, qui appartient elle aussi au passé, on en revendique le retour plus que jamais. Un commerçant de Montréal a même fermé son restaurant pendant une journée afin d'encourager ses clients à faire preuve de courtoisie à l'égard de ses employés.

Tout comme la Renaissance faisait appel à un retour à l'Antiquité, pourquoi ne pas apprendre des leçons du passé pour intégrer davantage de respect dans les rapports entre les personnes de sexe opposé? Puisque ce sont les femmes qui souffrent le plus de ce manque d'égards et de respect, il devient important de trouver des moyens de mettre l'accent sur la noblesse qui s'attache à la courtoisie et à la galanterie.

Il suffit d'utiliser le transport en commun qu'une seule fois pour réaliser que la courtoisie et la galanterie ne font plus partie de nos valeurs.

Il suffit d'utiliser le transport en commun qu'une seule fois pour réaliser que la courtoisie et la galanterie ne font plus partie de nos valeurs. J'ai remarqué à maintes reprises que des jeunes garçons plaçaient leur sac à dos sur un siège, et empêchait ainsi des femmes âgées, ou des femmes avec des enfants ou encore des femmes avec des sacs d'épicerie de s'asseoir. En fait, la courtoisie et la galanterie sont toujours bien accueillies, peu importe les époques, car il est très rare que des femmes ne l'apprécient pas et refusent de se faire offrir une place dans un train ou un autobus.

L'égalité homme-femme ne signifie pas que nous devrions manquer de jugement. L'égalité implique que nous traitions les autres comme nous voudrions être traités.

Chaque société opte pour certaines valeurs. Pourquoi la nôtre ne mettrait pas en valeur les concepts de courtoisie et de galanterie ? Si cette dernière produit une maîtrise de soi et que la première manifeste la mise en valeur de l'autre, il est temps de redonner vie à ces comportements sociaux nobles et respectueux, surtout dans un contexte où une majorité de femmes se sentent dévalorisées par le comportement de certains hommes. Le mouvement Moi aussi est un bon exemple de volonté de revirement vis-à-vis certaines de nos mœurs.

Pour convaincre les hommes d'actualiser ces concepts surannés en vue d'améliorer nos rapports homme-femme, la courtoisie et la galanterie ne doivent pas être uniquement associées aux gens sophistiqués ou à des comportements de flatterie ou de conquête amoureuse. Ils doivent plutôt faire partie de la virilité. Au lieu d'exhiber celle-ci par un geste à connotation sexuelle, les hommes canaliseraient leur énergie à montrer leur force par la maîtrise de soi, le respect et la valeur qu'ils accordent à la femme. Qu'il s'agisse d'ouvrir la porte à une femme, de lui céder son siège, de s'adresser à elle avec civilité ou de la regarder avec un autre œil que celui d'un prédateur, chacun en aurait sa part de ce renouveau dans les relations sociales !

Pour ranimer un concept qui était en vogue dans les siècles passés, nous avons besoin de l'industrie des arts et du monde de l'éducation. Les arts, pour valoriser cette idée par des images, et l'éducation, pour l'intégrer dans les mœurs de la prochaine génération.

Lorsque la courtoisie et la galanterie deviendront des valeurs ancrées dans nos habitudes, les hommes useront davantage de manières civilisées envers leurs vis-à-vis féminins, qui se sentiront davantage respectés. Le retour à la courtoisie et à la galanterie ne doit pas être vu comme un retour en arrière, mais plutôt comme un témoignage aux yeux de la femme du respect de l'homme à son égard et de la dignité qu'il lui reconnaît, un peu comme un gentilhomme.

Un rêve à réaliser

Si on faisait de la courtoisie et de la galanterie des valeurs contemporaines en les connotant d'un sens nouveau adapté à notre réalité, les rapports humains se porteraient mieux. Il serait difficile d'avoir un comportement irrespectueux envers quelqu'un que l'on mettrait en valeur.

Ainsi, sans les arts et les écoles, cette tentative sera vouée à l'échec, et ces concepts resteront des vestiges de l'histoire ancienne, des souvenirs du passé, au lieu de servir à un renouveau dans nos relations actuelles.

Pourtant, ce rêve peut devenir une réalité.

Galerie photoLes billets de blogue les plus lus sur le HuffPost Voyez les images