LES BLOGUES
11/10/2013 12:50 EDT | Actualisé 10/12/2013 05:12 EST

Les agressions contre les «pures laines» sont elles aussi en hausse

Il existe une agression qui semble avoir ses lettres de noblesse, une agression normative pour laquelle on ne réagit pas : la haine, les menaces, les propos discriminatoires ou les préjugés envers les Québécois ou à l'encontre de la société québécoise.

Les centres de femmes de plusieurs régions du Québec affirment dans un article de La Presse avoir reçu « plusieurs dizaines de témoignages de femmes, en majorité musulmanes, qu'on aurait insultées, bousculées ou agressées en public. » Toutes agressions quelle que soient la nature de celle-ci sont crasses : racisme, haine religieuse, haine politique, attaque à l'encontre des minorités sexuelles, etc. Elles sont toutes condamnables sans aucune nuance.

Il y a pourtant une agression qui semble avoir ses lettres de noblesse, une agression normative pour laquelle on ne réagit pas : la haine, les menaces, les propos discriminatoires ou les préjugés envers les Québécois ou à l'encontre de la société québécoise. La pancarte De grâce ! Ne nous laissés pas seuls avec... ou les Québécoises sont des chiennes sont la pointe de l'iceberg.

Après un appel lancé sur la page de mon blogue personnel pour obtenir des témoignages d'agression envers des Québécois « pures laines », j'en avais reçu plus d'une dizaine en deux jours.

Traitement des témoignages

Qui sont les agressés ?

Pour des raisons de sécurité évidente et ne pas nuire aux enquêtes menées par la police, les noms des personnes ne seront pas mentionnés.

J'ai reçu en deux jours 12 témoignages, avec des copies-écrans des personnes agressées. 100% d'entre elles sont pro-Charte. Je n'ai pas reçu encore de témoignage de Québécois « pure laine » agressé ou insulté de manière haineuse pour sa position anti-Charte.

  • 50% des témoignages relèvent de propos insultants ou violents envers la société québécoise (ex : « On va vous envahir en immigrant en masse, en faisant plus d'enfants que vous et votre majorité on la changera par nos lois et votre majorité vous pourrez vous la mettre dans le c.. »)
  • 42% des témoignages relèvent de menaces, de propos violents ou racistes ou discriminatoires envers une personne (ex : un homosexuel pro-Charte a été menacé et insulté : « la Charte tu la veux pour continuer à sucer des q.... »)
  • 8% des témoignages sont autres (ex : harcèlement, spamming, ...)
  • 33% des agressions ont donné suite à des déclarations auprès de la police et une enquête est en cours.

Qui sont les agresseurs (en se basant sur les renseignements donnés sur les profils des agresseurs)?

  • 83% des agresseurs sont d'origine étrangère, principalement du Maghreb ou du Moyen-Orient.
  • 16% des agresseurs sont des Québécois « pure laine » convertis à l'islam.
  • 75% sont des jeunes hommes.

Extrapolation

100% des personnes agressées sont pro-Charte, elles ont leur opinion et la défende. Il en résulte que les débats numériques tournent en pugilat numérique au point d'en venir aux menaces et propos discriminatoires à leur encontre ou envers la société québécoise.

100% des agresseurs ont un lien culturel ou religieux avec l'islam, le Maghreb ou le Moyen-Orient. Nous l'aurons compris avec le débat sur la Charte, la communauté musulmane se sent - à tort ou à raison - menacée. Les agresseurs sont viscéralement anti-Charte.

VOIR AUSSI: Tous les blogues du HuffPost sur la Charte des valeurs

Charte et racisme

Avec le débat de la Charte des valeurs québécoises, il a été systématiquement relevé le lien entre la Charte et le racisme. Comme si le racisme ne venait que des Québécois et non des néo-Québécois.

Il est vrai que le débat de la Charte a été l'occasion pour certains d'exprimer ouvertement leur xénophobie, mais il est aussi vrai que certains néo-Québécois ont manifesté une haine des « pures laines », de la culture et la société québécoise sans équivoque. Les témoignages que j'ai reçus en attestent.

Cette haine des « pures laines » existait bien avant le débat sur la Charte. Le « poème » de Haydar Moussa, un jeune Québécois, en est un bel exemple publié en 2007 (poème s'il en est, car ni Baudelaire ni Victor Hugo ne l'ont inspiré).

Lettre à toi

À qui de droit

Ou à la personne

Qui se sent visé

Qui t'a demandé de t'exprimer

Qui t'a donné le droit de parole

Pour japper comme les chiens des rues

Pour enfin insulter

Juger et dire des choses

Insensées et maudites

Ce n'est pas la liberté d'expression

Alors cesse de parler de liberté

Si tu ignores ses significations

Cesse de parler de démocratie

Si tu te comportes comme un tyran

Cesse de parler de dignité

Si tes paroles sont irrespectueuses

Mon voile n'est pas un mouchoir

C'est ma peau

Ma pudeur Ma dignité Mon respect

Et si toi immigrante de souche

Tu n'as ni foi ni loi

Et tu as passé ta jeunesse soule

D'un mâle à un autre

Ce n'est pas mon cas

À l'instar des Blancs américains qui infériorisaient les Noirs américains avant la lutte pour l'égalité des droits civiques, ces néo-Québécois d'obédience islamiste méprisent l'Occident. Ils se sentent supérieurs. N'est-ce pas le propre du racisme ?

Preuve en est que le racisme n'est pas que d'un seul bord et ne débute pas avec le débat de la Charte. Ces néo-Québécois rivalisent avec certains « pures laines » dans le mépris, les propos discriminatoires et la haine.

Personnellement, je m'inquiète ! Car là où les identités religieuses, raciales, sexuelles ou toutes autres prennent le pas sur la citoyenneté, la paix sociale est menacée. Je ne veux pas de ça au Québec ! Il faut combattre sans merci le racisme et l'islamisme sinon nous vivrons une situation à l'européenne. En une quinzaine d'années, l'Europe a été la plus touchée par les attentats et l'islamisme en Occident. L'extrême-droite est devenue en même temps de la première à la troisième force politique des pays suivants: France, Belgique, Danemark, Grèce, Finlande, Suède, Autriche, Italie..., et la liste se poursuit. Là où l'islamisme croît, le racisme augmente.

Pour en revenir à une Charte... Celle-ci ne règlera pas les problèmes de fond, néanmoins elle balisera certaines pratiques, ce qui est déjà un début.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo 25 raisons pour lesquelles on aime le Québec Voyez les images

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.