POLITIQUE
28/09/2020 17:35 EDT | Actualisé 29/09/2020 09:07 EDT

Trois régions passent en «zone rouge» dès jeudi

Les restaurants et les bars ne pourront plus accueillir de clients à compter du 1er octobre.

Paul Chiasson/La Presse canadienne
François Legault a affirmé que la situation était «critique».

Le premier ministre François Legault a confirmé lundi en début de soirée que la région du Grand-Montréal, de la Capitale-Nationale, sauf pour Portneuf et Charlevoix, de Chaudière-Appalaches et la MRC de La Rivière-du-Nord, dans les Laurentides, passent en «zone rouge» dès jeudi.

Il a annoncé des mesures qui seront en vigueur pendant 28 jours dans ces régions.

«Les chiffres sont sans appel», a-t-il fait valoir, en soulevant la possibilité que d’autres régions passent bientôt au rouge si la propagation de la COVID-19 n’est pas ramenée sous contrôle.

Les personnes demeurant dans les zones rouges ne pourront plus recevoir d’invités à leur domicile, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur. La visite d’une seule personne demeurera permise «pour des raisons exceptionnelles», soit pour recevoir les soins d’un proche aidant ou d’autres services primordiaux.

Les proches aidants resteront les bienvenus dans les résidences pour aînés, mais «un seul à la fois».

Les restaurants, les bars, les salles de spectacle et de réception, les cinémas, les théâtres, les bibliothèques, les musées et les casinos de ces zones ne pourront plus accueillir de clients. Les restaurants pourront toutefois continuer la vente pour emporter et la livraison. Des mesures d’aide sont à venir pour ces commerces, a annoncé M. Legault.

EN VIDÉO: la conférence de presse du gouvernement


Tous les autres commerces pourront rester ouverts.

Les hôtels, les établissements de soins personnels et esthétiques, les complexes sportifs et les centres d’entraînement demeureront en activité. Les tournages et les captations de spectacles seront possibles.

Le Québec change de couleur

Pour la première fois depuis l’instauration du système de paliers d’alerte, le Québec ne compte plus de régions en vert. Toutes les régions qui étaient en mode «vigilance» sont maintenant en «préalerte».

Les autorités recommandent fortement de ne pas se déplacer entre les régions, mais les déplacements ne sont pas interdits. Il n’y aura pas de barrages routiers pour le moment.

Un maximum de 25 personnes pourront se réunir dans les lieux de culte.

François Legault a aussi indiqué que le port du masque sera obligatoire lors des manifestations.

Le premier ministre a dit avoir pour objectif de protéger les écoles, alors que «la grande majorité des enfants, 99 % des enfants, peuvent continuer à suivre leurs cours».

Selon M. Legault, l’augmentation importante des cas d’infection au coronavirus laisse croire qu’il va y avoir une augmentation importante des hospitalisations et des décès dans les prochaines semaines. D’où l’important coup de barre requis pour éviter d’en arriver là.

«Il faut que ça reste comme ça, a-t-il martelé. On pense que c’est possible en 28 jours de changer la tendance.»

Le premier ministre était accompagné du ministre de la Santé, Christian Dubé, et du directeur national de la santé publique, Horacio Arruda, lors de la conférence de presse.

Québec a rapporté lundi 750 nouveaux cas de COVID-19 signalés dans les 24 dernières heures dans la province.

Cette sortie publique était par ailleurs la première du premier ministre depuis son confinement volontaire.

François Legault avait dû se soumettre à un test de dépistage il y a deux semaines, après que le chef conservateur Erin O’Toole, qu’il avait rencontré, eut été déclaré positif.

Avec La Presse canadienne.

À VOIR ÉGALEMENT:

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!