POLITIQUE
15/07/2020 09:47 EDT | Actualisé 15/07/2020 09:53 EDT

Dénonciations: Yves-François Blanchet «nie sans équivoque les gestes allégués»

Il invite la présumée victime à porter plainte.

La Presse canadienne
Le chef du Bloc québécois a été ciblé dans une dénonciation anonyme par une victime présumée d'agression sexuelle.

Nommé dans une publication anonyme sur Facebook alléguant une agression sexuelle, le chef du Bloc québécois Yves-François Blanchet «nie sans équivoque les gestes allégués», a affirmé son attachée de presse par voie de communiqué, mercredi.

Il invite l’auteure de la publication, apparue mardi soir, à porter plainte à la police, ajoute Carolane Landry dans le communiqué.

«Le chef du Bloc québécois souhaite toujours que la justice puisse être interpellée afin de protéger de réelles victimes de gestes criminels», écrit-elle, affirmant que M. Blanchet n’émettra aucun autre commentaire sur la question.

La victime présumée décrit une soirée de 1999 où elle aurait été victime d’attouchements non consensuels de la part de M. Blanchet.