DIVERTISSEMENT
10/07/2020 12:29 EDT | Actualisé 10/07/2020 12:46 EDT

Dénonciations: Bonsound coupe les ponts avec Yann Perreau

«Il est temps de changer les choses. Il est temps de faire face au problème et de l'éradiquer...»

Facebook/Yann Perreau
Le chanteur Yann Perreau fait l'objet d'allégations d'abus sexuel.

L’étiquette de disque Bonsound a annoncé qu’elle se dissociait immédiatement de l’auteur-compositeur-interprète Yann Perreau, la plus récente personnalité publique à être visée par des allégations d’inconduites sexuelles sur les réseaux sociaux.

«Nous nous engageons à procéder de la même façon auprès de tout autre artiste ou collaborateur qui serait visé par de telles allégations», a affirmé la maison de disque dans une déclaration publiée sur sa page Facebook.

«Nous tenons à saluer le courage de toutes les personnes ayant dénoncé ces gestes et comportements, qui ont trop longtemps été normalisés dans le milieu culturel et notre société en général.»

L’entreprise conclut en déclarant croire les victimes, martelant qu’«il est temps de changer les choses» et «de faire face au problème et de l’éradiquer».

Au moment de publier ces lignes, Yann Perreau n’avait toujours pas réagi à ces allégations.

 

Tsunami dans le milieu de la musique

La présente vague de dénonciations a créé une tempête dans le milieu musical québécois.

Vendredi matin, le bassiste de Simple Plan David Desrosiers a annoncé qu’il quittait la formation et admettait que des «interactions» qu’il avaient eues avec des femmes dans le passé «leur avaient causé du tort».

La veille, le président de la maison de disque Dare to Care Eli Bissonnette quittait ses fonctions, en admettant notamment avoir protégé le chanteur Bernard Adamus, qui a lui aussi reconnu des inconduites.

La chanteuse Coeur de Pirate a également coupé ses liens professionnels avec M. Bissonnette, tandis que les Soeurs Boulay ont quitté l’équipe de gérance de Dare to Care, en admettant avoir «fait l’autruche» quant au comportement de Bernard Adamus.