Vivre

Walmart Canada retire des chandails de père Noël... cocaïnomane!

Il semble que le père Noël a été un mauvais garçon cette année.

Le père Noël n’est pas contre un peu de cocaïne dans son atelier, si on se fie à un chandail qui était vendu sur le site web de Walmart Canada. L’entreprise a maintenant retiré ledit chandail ― en même temps que d’autres vêtements peu recommandables pour la famille ―, mais cela n’a pas empêché les utilisateurs des réseaux sociaux de s’en moquer.

Le chandail qui a attiré l’attention montre un père Noël tout blanc, yeux écarquillés, bien installé devant trois lignes de cocaïne et une petite pyramide de la substance, a notamment rapporté Global News. «Let it snow», peut-on lire sous l’image, comme un appel à un Noël blanc...

La description de ce chandail de FUN Wear était plutôt claire à ce sujet, comme le montre cette capture d’écran diffusée sur Twitter:

«Nous savons tous comment la neige fonctionne. Elle est blanche, poudreuse, et la meilleure vient d’Amérique du Sud. Une bien mauvaise nouvelle pour Saint-Nicolas, lui qui vit au pôle Nord. C’est pourquoi le père Noël aime savourer le moment lorsqu’il met la main sur de la neige colombienne de qualité.»

«Ces chandails, vendus par une compagnie tierce sur Walmart.ca, ne représentent pas les valeurs de Walmart et n’ont pas leur place sur notre site», a fait savoir un porte-parole du géant américain dans un énoncé envoyé au HuffPost lundi. «Nous avons retiré ces produits de notre plateforme. Nous présentons nos excuses si nous avons offensé des gens de façon non intentionnelle.»

CNN explique que des «compagnies tierces» peuvent rendre leurs produits disponibles sur la plateforme Walmart Marketplace — un portail où Walmart présente des vendeurs approuvés».

D’autres chandails montraient le père Noël être victime du sonde rectale par un extra-terrestre, s’engager dans des activités sado-maso avec mère Noël et se faire chauffer «les noix» auprès du feu.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit de l’anglais.

À VOIR AUSSI: Aux Pays-Bas, le père Fouettard ne fait plus rire