NOUVELLES
24/06/2020 07:21 EDT | Actualisé 24/06/2020 07:23 EDT

Walmart Canada accusée de banaliser le mouvement Black Lives Matter

L'entreprise devrait avoir honte de vendre des articles utilisant, entre autres, le slogan «All Lives Matter», a écrit mardi une internaute.

Captures d'écran walmart.ca
Le site de Walmart Canada propose notamment des chandails, écussons et plaques d’immatriculation qui affichent des slogans tels “All Lives Matter”, “Police Lives Matter”, “Motorcycle Lives Matter”, “Irish Lives Matter” et “Animal Lives Matter”.  

Des internautes critiquent le géant canadien du détail Walmart Canada sur les réseaux sociaux parce qu’il met en vente sur son site web une multitude d’articles qui, à leur avis, banalisent le mouvement “Black Lives Matter”, un symbole des droits civiques.

Ce mouvement a pris beaucoup de momentum depuis la mort violente de l’Afro-Américain George Floyd aux mains de policiers blancs de Minneapolis, le mois dernier, aux États-Unis.

Walmart Canada propose notamment à ses clients des chandails, écussons et plaques d’immatriculation qui affichent des slogans tels “All Lives Matter”, “Police Lives Matter”, “Motorcycle Lives Matter”, “Irish Lives Matter” et “Animal Lives Matter”.

Le détaillant offre aussi des articles montrant le slogan “Black Lives Matter” et la phrase “I can’t Breathe” (Je ne peux respirer) prononcée par George Floyd quelques instants avant sa mort sous le genou d’un policier.

Une internaute, Beth MacDonnell, a écrit mardi que Walmart Canada devrait avoir honte de vendre des articles tels “All Lives Matter” et elle a réclamé leur retrait immédiat.

Via son compte Twitter, Walmart Canada a répondu que des commentaires d’internautes avaient été soumis aux personnes appropriées qui étudieront la question. Ces articles sont vendus par des compagnies tierces utilisant la plateforme de Walmart Canada, explique notamment le tweet.

Une réponse que Beth MacDonnell a qualifié d’insuffisante, affirmant que Walmart Canada devrait être responsable de ne pas vendre de tels articles sur sa plateforme, même via des compagnies tierces. Elle a par ailleurs demandé à ce qu’un processus soit mis en place pour éviter que la situation ne se répète.

Dans un autre message affiché plus tôt, le détaillant a affirmé être opposé à toutes les formes de racisme et de discrimination et en faveur de l’écoute, de la compréhension et de l’adhésion aux valeurs de différences individuelles.