NOUVELLES
28/02/2020 10:19 EST | Actualisé 28/02/2020 13:47 EST

Les marchés financiers poursuivent leur plongeon dans la crainte du coronavirus

Les effets du coronavirus ont aussi une influence sur la Bourse de Toronto.

JOHANNES EISELE via Getty Images
Wall Street connaît l'une de ses pires semaines depuis 2008.

Les difficultés se poursuivaient vendredi sur les marchés boursiers nord-américains, ces derniers continuant à reculer alors que persistaient les craintes entourant l’impact de l’éclosion du nouveau coronavirus sur l’économie mondiale.

Au lendemain d’une fermeture hâtive de la Bourse de Toronto en raison d’un problème technique, l’indice composé S&P/TSX du parquet torontois reculait de 686,68 points à 16 030,76 points en fin d’avant-midi.

Au même moment à New York, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles cédait 733,79 points à 25 032,85 points, tandis que l’indice élargi S&P 500 reculait de 74,56 points à 2904,20 points. L’indice composé du Nasdaq se défaisait de 152,12 points à 8414,36 points.

Sur le marché des devises, le dollar canadien se négociait à 74,55 cents US, en baisse par rapport à son cours moyen de 74,84 cents US de la veille.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut rendait 2,93 $ US à 44,16 $ US le baril, tandis que celui de l’or perdait 54,80 $ US à 1587,70 $ US l’once. Le prix du cuivre effaçait 4,25 cents US à 2,53 $ US la livre.

À VOIR: la bourse de New York a perdu plus de 4% jeudi